Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lionel "Lyon" Mac Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mer 27 Oct - 9:55



Voilà pour le look... (eh oui, désolé, Pandore, je sais que sa tête ne t'inspire guère... Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mer 27 Oct - 9:55

Lionel « Lyon » Mac Arthur

1/

C’est de ce nom idiot que mes parents m’ont baptisé, fin 68. Avant de me refiler à ma grand-mère maternelle, début 69, les enflures. Je n’étais pas prévu, alors autant ne pas s’encombrer d’un bambin, chiard et brailleur.

De toute manière, il n’y avait rien pour moi au fin fond de l’Iowa. Ce qui ne veut pas dire qu’il y avait plus, ou mieux, dans le trou du cul de l’Arkansas. « Deadborn », c’est le patelin où j’ai vécu jusqu’à mes dix-sept ans. Là-bas, la poussière se partage le coin avec la misère. 1500 habitants, sans compter les fermes environnantes, pour un bon vingtième d’illettrés et un centième de consanguins – la plupart des descendants des pionniers.

On y apprend la vie comme on peut. Ça se castagne vite, en comité aussi restreint. D’autant plus fort si ton père est le sheriff du coin. Ce qui, notez-le bien, ne m’a pas empêché de rendre ses coups au fiston intouchable. Sinon il y a le lycée de St Michael, où on les gars du bled rencontraient leur première copine. Pour faire son chemin, il fallait jouer au dur ou en être un. J’ai fait ainsi.

Brièvement quaterback de l’équipe du bahut, puis directeur du club d’arts asiatiques (officiellement c’était pour lever une poule dont j’ai oublié le nom ; en vérité j’étais curieux), les premières meules, les filles, je n’ai pas eu le temps de me pauser que j’en avais ma claque et dix-sept ans. Un campus me courtisait. Je n’ai pas répondu, ni fais de demande. Je suis allé rendre visite à ma grand-mère, à l’hôpital, puis je suis parti sur les routes. A Deadborn, l’ennui vous tue ou vous marie. Je n’aimais personne et j’espérais bien vivre encore un moment.

2/

Mon baluchon et moi sommes entrés chez les marines moins d’une année plus tard. Là aussi, des gars se sont essayés à me briser (parce que chez la grand-mère, c’était l’objectif conjoint du temps et des autochtones). En vain : j’ai rendu la monnaie de leur pièce aux sergents instructeurs et aux bizuteurs. Ils m’en ont collé pour mon comptant de trou et de corvées. Rien à foutre. Certains gradés me remarquèrent et m’incorporèrent à une unité spéciale, d’infiltration. J’avais la hargne et l’instinct nécessaires, disaient-ils. J’ai été entraîné à la dure, envoyé deux fois sur le terrain (opérations classées) et félicité.

A l’aube de 91, j’en ai eu marre de saluer la bannière étoilée. Mon engagement touchait à son terme. Les officiers m’en avaient préparé un tout neuf, avec des avantages en prime. J’ai signé « allez vous faire foutre » et j’ai claqué la porte. Ici aussi, on s’emmerdait. Quelqu’un a compris mon problème : Ryan Amberlo, recruteur chez Hire & Sons, une compagnie de mercenariat à l’échelle internationale.

Ces gars et ces filles ne se contentaient pas de former des milices américaines, ou de prêter leur conseil à des sociétés de protection, non. Ils intervenaient partout sur le globe. Après une formation théorique, j’ai intégré une phalange en attente d’affectation. Moins de deux mois plus tard, j’étais à Addis-abeba, Ethiopie, en renfort du FPLE (un mouvement indépendantiste chapeauté par l’armée soudanaise). J’ai vu et aidé à s’élever un pouvoir nouveau, fragile, probablement totalitaire, avant de quitter le pays.

Sierra Léone, Kosovo, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Sri Lanka, Haïti, Tchétchénie, à nouveau l’Ethiopie, Equateur/Pérou, Timor oriental, je n’ai jamais eu le temps de m’emmerder. Je baragouine quatre ou cinq dialectes, j’ai visité une demie dizaine de capitales et le double de grandes villes. J’ai même bouffé des beignets et des nouilles dans l’archipel japonais, lors d’un transit, et du serpent en pleine jungle. Et, ouais, j’ai vu et fais des choses pas propres. Vous voulez le détail ?

C’est bien ce qu’il me semblait. Ce genre de trucs, ce que les poètes appellent « les horreurs de la guerre », je ne m’y suis pas fait. C’est peut-être ma bouée de sauvetage, qui sait. D’autres de mon groupe, puis dans l’unité que j’ai dirigé, se sont logés une balle dans le crâne. J’étais le doyen, fin 2001. J’ai raccroché mon kevlar et organisé un pot de départ, histoire de dire. Ils sont venus nombreux, je n’ai gardé que les numéros de la direction, d’Amberlo et du service comptable : j’ai eu des parts en guise de prime de fin de carrière.

3/

Plutôt que de squatter indéfiniment, j’ai racheté cash une bicoque miteuse, et son carré de terrain pourri en bordure d’une rue délabrée. Le rêve américain dans toute sa splendeur. Il m’a fallut des mois pour retaper tout ça, le rendre habitable. Les quelques connards qui zonaient aux alentours ont vite appris à me connaître. L’un d’eux, Jackson, m’en veut toujours pour les doigts de sa main droite. Je lui prête un lit, à l’occasion, en souvenir de la vieille époque.

Puis cette vieille salope est arrivée. Comme tant d’autres je suis resté chez moi, incapable de quitter la ville. D’abord les vents, le toit de ma baraque qui s’envolait, puis les flots. Les digues ne valaient pas un clou. J’ai trouvé abri dans un gymnase, avec d’autres réfugiés. Nous avons attendu, les secours ne sont pas venus. Des mecs se sont excités, je les ai calmé. Rapidement j’ai formé un groupe de maintien de l’ordre. Des types du voisinage. Johnson le pompiste du coin et Wang, l’épicier en bas de ma rue pourrie, entre autres.

Dehors, parfois, ça ressemblait à Mad Max, rien qu’au bruit des pétarades. Des flics se sont pendus. Je pillais des boutiques, dont celle de Wang, pour subvenir à nos besoins. Des hélicoptères nous survolaient, ceux de la télé. Aux infos, je l’appris plus tard, j’étais un « survivant en quête de nourriture ». Mon pote Johnson restera dans les mémoires le « pillard Noir » de la Fox. A peine la situation me gonflait, il aura fallut plusieurs jours, que le gymnase était évacué.

On nous relogea à moindre coût : dans un autre gymnase, propre et éclairé. Plus tard on nous trouva d’autres solutions, jusqu’à ce que je retrouve ma baraque. Tout s’est reconstruit, petit à petit. L’épicerie a rouvert ses portes, la station service également. J’ai retapé ma bicoque, heureusement bâtie sur des fondations en béton, avec l’aide de mes… étudiants.

Au début ils me laissèrent de quoi bouffer, puis se cotisèrent. La maison était sur pied en un rien de temps. Des mois plus tard j’inaugurais officiellement mon cours de self-défense. Dans ce gymnase où nous trouvions refuge auparavant, en partie subventionné par la mairie. Les frais de matériel sont couverts, le surplus est destiné à ma poche. En plus de mes parts chez Hire. Le soir je rentre chez moi, me pose sur le patio et écoute un peu de funk, du Godsmack ou du Hendrix. Un bon cigare à portée de main, de l’eau pétillante sur le guéridon, mon cul au fond d’une chaise à bascule.

Et l’ennui me guette, bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mer 27 Oct - 9:56

1 - Votre nom, prénom, ethnie ?

Lyon Mac Arthur, un nom ridicule, typique de l’Iowa.

2- D'ou venez-vous? Êtes-vous originaire de Louisiane?

Arkansas, Deadborn. Donc, non.

4 - Qu'est-ce qui vous laisse croire que vous êtes quelqu'un de spécial ?

Mon CV ? Mon parcours professionnel ? J’en sais rien.

5 – Avez-vous des croyances religieuses ou autres?

C’est fou, non ? Parfois je me dis que je suis bouddhiste. J’en ai rencontré quelques-uns, au Timor. Sinon, de dieu, que dalle, peau de zob. J’ai vu se perpétrer trop d’horreurs au nom d’un saint bouquin pour leur prêter ma Foi.
Tandis que les concepts de Dharma et de Karma, là, ça me cause déjà plus. « Un de donné pour un de rendu », version cosmologique, j’y trouve une résonance, en quelque sorte. Et, ouais, il me reste beaucoup à rendre pour espérer ne pas me réincarner en plaque d’égouts !

6 - Que pensez-vous de l'occulte en général? (Magie blanche, magie noire, voyant, etc.)

Pardon ? Parce que c’est vrai, ça marche ?

7 – Pratiquez-vous dans le domaine de l'occulte / la sorcellerie? Qu’est ce qui vous intéresse dedans ?

Non. Vous vous foutez de moi ?

8 - Où vivez-vous à la Nouvelle Orléans? Que pensez vous de cette ville?

Ce que j’en pense ? Tout reste à refaire, j’ai envie de répondre. Tout a changé, qu’est-ce que je peux dire d’autre ? Okay, des années sont passées, très bien, mais entre nous, quand on voit les monceaux de ruine et les rues désertes, par endroits, on a de quoi soupirer et tourner les talons. Pourtant je reste. Question d’honneur, je suppose. Eh puis cette ville vit, mec, elle vibre. Je n’abandonne pas ça.

9- Quels milieux fréquentez-vous (gang, haute société, artistiques, administratif, etc.) ?

Mon cours, mes potes, un club de peinture sur soie et japonaise (non, je n’ai pas arrêté, et ce n’est toujours pas pour draguer), des pubs à billard et à fléchettes, la faune locale et quelques associations miliciennes, pour ménager les ardeurs. Ils m’apprécient parce que je sais rendre les coups. Rien de truculent, en somme.

10 - Sur le domaine de la vie nocturne, quel genre de lieux fréquentez-vous (soirée mondaine, séances de voyance, night club branché, soirée punk, etc...) ?

Soirée bruyante, soirée pas chiante.
Les bikers savent recevoir, mais sont trop brutaux. Les concerts, ça me branche. Du genre qui tâchent en bonne compagnie, sans trop de gnons. Metal, punk, country les soirs de fatigue et hard rock la plupart du temps. J’aime assez mes potes, dont Johnson, pour les suivre dans des clubs de jazz, une fois ou deux par semaine. Depuis cette putain de loi de merde, je suis obligé de fumer mon cigare dehors ! Alors que pour savourer de la bonne musique… Bref.
Sinon au club de peinture ou à mon cours. Très rarement à une partie de poker (sans mise de pognon).

11 - Avez-vous de la famille ou des amis ? (C’est mieux de mettre une petite description en plus)

De famille, plus une trace. J’ai été à l’enterrement de ma grand-mère, deux ans après mon incorporation aux marines. Mes parents ne s’y sont pas rendus.
Des amis ?

Wang, pour commencer. La trentaine, dynamique mais réservé, il tient l’épicerie du coin. Pas brillante, sa situation, juste ce qu’il faut de stabilité pour vivre avec sa copine étudiante en droit, Morgane, qui sinon bosse à temps partiel. L’épicier assiste à l’un de mes cours, à l’occasion. Je ne sais pas trop ce que je suis pour lui. Apparemment je compte, à ses yeux. Maintenant que j’y pense, Morgane et lui se sont rencontrés durant l’inondation, sous mes yeux.

Venons-en à Johnson, pompiste de profession, fidèle parmi les fidèles de la chorale de gospel, à l’église évangélique de quartier (à gauche des terrains de basket et en face de la maison des associations et des œuvres).
Pas prosélyte pour un rond, il pourrait figurer sur une carte postale. Noir comme la nuit, jovial dans les instants de gaieté et souriant en temps de détresse, il aime le jazz, les nuits qui s’éternisent et les plaisirs simples. Son épouse, Irene, le couve doucement, toute aussi charmante et optimiste. Ils me convient chaque semaine à la messe, juste pour le spectacle. Parfois, j’accepte. Une façon comme une autre de me mettre sur mon trente et un.

Enfin Jackson, zonard et perpétuellement en cure de désintox. Il tète à toutes les bouteilles mais fais gaffe aux seringues qu’il utilise. Il n’emploie jamais la même plus de deux fois. Il squattait ma future maison, les ruines desquelles j’ai tiré ce petit nid. Il était récalcitrant, je lui ai pété tous les doigts de la main droite, celle qui tenait le calibre .38.
Ça ne s’est jamais vraiment ressoudé dans le bon sens.
Depuis il passe, en quête d’un lit, d’un peu de chaleur, quand ça lui chante. Dix ans se sont passés, ou presque. Il a survécu à tout. Il est serein. Blindé, mais conscient de ses actes. Il profite de la douche, abuse un peu de la machine à laver et du frigo et jouit d’un lit. L’espace d’une nuit, maximum deux, il prend ses quartiers et s’émerveille de rester sobre. Du coup Jackson n’a rien à picoler quand il me rend visite : je ne bois jamais seul.

12 – Avez-vous des problèmes (ennemis ?) avec des gens ? (Description aussi)

Dominique Partridge, une connasse prétentieuse, attachée au bureau d’urbanisation et d’hygiène, de je ne sais quel service municipal. Cette truie a décidé, il y a deux ans, de boucler ma rue. Nous nous sommes mobilisés contre ce projet. Elle avait des billes dans un projet de réaménagement. Ça, c’est la copine de Wang, Morgane, qui l’a découvert.
Nos actions ont permis d’empêcher ce foutoir. Des types ont voulu saccager le magasin de mon pote. Dommage, j’y achetais de l’eau pétillante. Une sacrée rouste plus tard, c’était tassé. Mais je pense que la truie ne s’arrêtera pas là si facilement …

13 - Avez-vous un casier judiciaire ?

Non. Je m’arrange pour ne jamais frapper le premier.

14 - Quel est votre métier/occupation ?

Sensei ! Pardon, prof. J’enseigne l’art de la défense à des élèves motivés, à qui je le rends bien. La première et la seconde année sont consacrées aux mouvements de préservation. La troisième est vouée à des enseignements plus contemporains, à but de mettre hors d’état de nuire, voire de tuer. Personne encore n’a été initié au troisième et dernier degré : le couteau et l’assassinat au combat rapproché.
Sinon j’étais mercenaire de 1991 à 2001. Infiltration, recos en terrain hostile, c’était mon job.

15 - Par ce métier avez-vous des contacts importants avec des gens de ce milieu ?

Ryan Amberlo, une huile de chez Hire & Son, avec qui j’ai gardé d’excellentes relations. De son côté c’est franchement intéressé : ce quinquagénaire athlétique, lui aussi ancien des marines, avoue sans sourciller qu’il espère me recruter à nouveau, en qualité d’instructeur. Je décline à chaque fois. Je ne souhaite pas partager mes expériences passées. Pas en ce domaine précisément.
Ryan et moi sommes liés par le feu du combat. Il ne faisait pas que recruter, il y a vingt piges. Il participait. Il s’est retiré plus tôt, pour se consacrer entièrement aux ressources humaines. Nous sommes pourtant restés proches. Des bureaucrates de chez Hire & Son croient qu’il me manipule. Eux n’ont pas essuyé avec lui un barrage d’obus. Entre lui et moi les relations semblent strictement cordiales et professionnelles. Nous allons à l’essentiel. Qu’il m’appelle pour le protéger, lui ou sa famille, j’irais sans hésiter.

16 - Vos passions, hobbies, goûts et dégoûts ?

Des passions, je n’en ai pas des masses.

Enseigner, ça reste plus qu’un hobby, mais moins qu’une passion. Ce qui me semble être mieux qu’un métier comme mercenaire.
La peinture sur soie, et maintenant mes essais d’estampe sur papier, c’est histoire de se détendre et de penser à la tête, en plus du corps.

Des dégoûts ? Les cons, en général.
Les cons contextuels (le prêtre qui débite une blague raciste ou pédophile, par exemple), les cons éternels (le redneck intolérant et ras du front dans toute sa splendeur) et les cons qui s’ignorent (les vaniteux et les snobs en tête de file). Voilà ce qui m’insupporte le plus. Ça n’est pas tant ce à quoi ils se vouent, ou s’adonnent, mais surtout la manière dont ils le font : idiotement, parce qu’ils ne réfléchissent pas l’ombre d’une seconde avant de prendre parti ou de dénigrer quelqu’un d’autre qu’eux.

17 – Avez-vous un tic ? Si oui lequel ?

Pas que je sache. Si c’est le cas, personne ne me l’a jamais fait remarquer.

18 - A quoi ressemblez-vous physiquement ?



19 – Avez-vous un intérêt pour la mythologie ?

Pas vraiment. C’est mignon, pour endormir les enfants. Ça m’est arrivé en Equateur, dans un orphelinat. Il suffit de connaître la prononciation et de s’appuyer sur les images du livre pour narrer correctement.

20 - Votre plus grande qualité ? Votre plus grand défaut ? (Selon vous)

Une qualité ? Là, comme ça, cash ? Qu’est-ce que j’en sais, moi ? Le cuir dur ? Une méchante propension à éviter les embrouilles mais, une fois la castagne de mise, plus que prêt à en découdre ? C’est une qualité, ça ? Est-ce seulement une question ?

Je ne manque pas de défauts. J’intériorise tout. J’exprime assez peu. Je ne m’attends pas à ce que les gens comprennent. Je ne les juge pas pour cela. Je ne suis pas au-dessus d’eux, ni inférieurs à eux, je suis à part. Est-ce se sous-estimer que de se croire incapable de se faire comprendre ?

21 - Votre plus grande qualité ? Votre plus grand défaut ? (Selon vos proches)

Eux le savent bien : je ne viens pas de nulle part. Wang avait vingt ans à peine quand je suis arrivé à la Nouvelle-Orléans ; Johnson, trente. Ils ne savent rien de mon passé. Depuis cette salope de Katrina, ils en devinent des lambeaux. Mais selon eux je suis resté le même.
Le type à la cool du bout de la rue, qui n’en glande pas une, ou presque, et aide son prochain. Le mec tranquille qui encadre à l’occasion les associations de vigilants, dès lors que la tension monte. Celui qui apprend aux citoyens à se défendre. C’est une qualité, « vigilant » ?

Quel défaut peuvent-ils me prêter ? Il y a de quoi confondre mon mutisme habituel avec de l’arrogance. Je ne bouge pas beaucoup ; je préfère aux imprévus une routine parsemée d’épisodes fâcheux mais connus d’avance. Comme si ma vie n’était qu’une vaste répétition d’évènements. Canaliser des vigilants. Enseigner, sortir écouter du jazz, du hard, du funk. Idem la semaine suivante, les vigilants en moins. Donner cours, trois soirs par semaine, recommencer après le week-end. Et ainsi de suite trois mois de suite.
Pimentez avec « canaliser des vigilants », et voilà la recette de ma vie… Pensent-ils que c’est un défaut, mes proches ?

22 - Quels sont vos lectures, musiques, films, bd préférés ? Pourquoi ?

Godsmack. « Faceless », « IV », « Awake », des albums légendaires. Ils me font planer. « Straight out of line », « I stand alone », « Touch », des classiques qui me font vibrer.

Ultimates (2009 ?). Banner atteint d’un méchant complexe d’infériorité, Mister Pym en époux violent, Thor en écologiste radical. Que désirer de plus ?

Clawfinger. « When I grow up », pour ne citer qu’une chanson de ce groupe bien en colère. Dommage qu’ils aient interrompus leur carrière… pour bosser, misère !

Lao-Tseu. Voilà pourquoi :
« Même dans la victoire il n’est pas de beauté,
Et celui qui la nomme belle
Est de ceux qui trouvent de la joie dans le massacre,
Ne réussira pas dans son ambition à gouverner le monde.
Des lamentations de deuil devraient accompagner les foules égorgées
Et la victoire devrait être célébrée en des rites funèbres. »

Shawn of the dead, un film anglais de zombie, le tout en forme de comédie romantique (pas toujours drôle, hélas). L’antithèse du long métrage de mort-vivant et de « survival horror ». Je garde le DVD en réserve, pour les soirs d’ennui.

Tout ce qui touche à Constantine, le chasseur de démon. Un personnage simplement génial, à l’écran comme sur papier. Désabusé et combatif, blasé mais entier. Un digne successeur des meilleures années du genre noir.

Amer Bitume. Poésie parfois barbare sur l’enfance et la corruption – à mon sens. Une BD dopée au symbolisme.

Et tant d’autres trucs, bordel, que je n’en ferais pas une liste complète…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mer 27 Oct - 10:23

Bon, c'est un chouillat long (surtout le questionnaire), mais c'est du concret ! rodeo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 1 Nov - 20:09

comme pour Pandore je lirai attentivement plus tard, quand on s'y remettra Smile
mais merci pour tout ça en tout cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 16 Mai - 14:14

J'ai relu !
Ca me va.
Question, où habite mon perso, il faudra lui trouver un quartier assez pourri (mes connaissances sur le sujet étant assez floues...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 16 Mai - 16:36

Comme c'est plus long il y a plus de truc que Pandore Twisted Evil

Après lecture l'ensemble est évidemment ok.
Par contre on retrouve le le copain djeunss et drogué (comme Aaron), le passif militaire, bon là c'est plus assumé.
il y a aussi le retour de ce caractère là : "Je ne manque pas de défauts. J’intériorise tout. J’exprime assez peu. Je ne m’attends pas à ce que les gens comprennent. Je ne les juge pas pour cela. Je ne suis pas au-dessus d’eux, ni inférieurs à eux, je suis à part. Est-ce se sous-estimer que de se croire incapable de se faire comprendre ?"

Après je rajouterai donc des petites questions :

- Quel est votre juron préféré ?
- Y a til des sujets auquel vous ne connaissez rien ?
- Quel est le niveau d'étude ?
- Quelle(s) langue(s) parlez vous ?

Pas compris ces phrases :
2/ "(parce que chez la grand-mère, c’était l’objectif conjoint du temps et des autochtones)."
3/"L’un d’eux, Jackson, m’en veut toujours pour les doigts de sa main droite. Je lui prête un lit, à l’occasion, en souvenir de la vieille époque."
10/ "Sinon au club de peinture ou à mon cours. Très rarement à une partie de poker (sans mise de pognon)."

"le couteau et l’assassinat au combat rapproché." : là instruire dans la section assassinat c'est illégal....
sur la question 9 : "associations miliciennes" à la NO il n'y en a pas vraiment, là on parlera de la Louisiane Smile
16/ "(le prêtre qui débite une blague raciste ou pédophile, par exemple)" euh je connais pas beaucoup de prêtre dans ce registre... faudra m'expliquer.

17/ au niveau du tic, bah je trouve que grossier et jurer comme une chartier est bien présent quand même, donc ca pourrait le faire.

21/ pas cohérent ça "sortir écouter du jazz, du hard, du funk" le jazz est ponctuel et pas la priorité du perso plus haut dans le texte, le funk pas cité du tout


POur l'adresse physique je regarde et te dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 16 Mai - 17:12

- Effectivement, le "copain" drogué, on peut le virer (accessoire).

- Le "passif militaire", chez Aaron, c'était en toile de fond. Ici, en plus d'être assumé, c'est l'histoire de sa vie - jusqu'à présent.

- Le caractère, c'est toujours délicat d'en juger avant de vraiment incarner le perso. A voir !

- A Deadborn, on se marie ou on meurt d'ennui (l'un n'étant pas exclusif de l'autre).

- Lyon joue au poker mais n'accepte pas de mise monétaire (mal-dit)

- Okay pour le tic, okay. Légèrement grossier, c'est évident (et jurer, c'est évident).

- Bon, on oublie l'enseignement du couteau, alors Smile

- Oublie le prêtre, c'était un "exemple clin d'oeil" (à Aaron, évidemment). L'idée étant d'illuster le "con contextuel", à savoir la personne qui va plaisanter sur un sujet qui tombe très très mal.

- Côté musical, ce type en a tant vu et écouté que peu de styles ne lui plaisent pas (c'eut été mieux que je commence sous cet angle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 16 Mai - 17:16

- Quel est votre juron préféré ?

Bordel de merde, manquait plus que ça ! (souvent quand arrivent des factures)

Ou alors: Putain de merde, un peu de tendresse bordel ! (pendant les cours, quand un élève se croit au Free Fight)

- Y a t-il des sujets auquel vous ne connaissez rien ?

La politique. L'occulte. La politique occulte.

- Quel est le niveau d'étude ?

Junior High School (niveau Bac)

- Quelle(s) langue(s) parlez vous ?

Je baragouine pas mal de langues, au point de pouvoir me débrouiller dans la plupart des pays... Quant à causer philosophie, il y a une marge...

PS: j'ai toujours cette proposition d'avantage à rédiger... en attendant validation !


Dernière édition par Lacenaire le Ven 20 Mai - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 16 Mai - 18:21

Lacenaire a écrit:
- Effectivement, le "copain" drogué, on peut le virer (accessoire).

- Le "passif militaire", chez Aaron, c'était en toile de fond. Ici, en plus d'être assumé, c'est l'histoire de sa vie - jusqu'à présent.
OKI

Lacenaire a écrit:
- Le caractère, c'est toujours délicat d'en juger avant de vraiment incarner le perso. A voir !
Je comprend mais je trouve que ca ressemble vachement à du déjà fait et que le joueur du coup se mouille pas trop là Smile

Lacenaire a écrit:
- A Deadborn, on se marie ou on meurt d'ennui (l'un n'étant pas exclusif de l'autre).

- Lyon joue au poker mais n'accepte pas de mise monétaire (mal-dit)
OKI

Citation :
- Okay pour le tic, okay. Légèrement grossier, c'est évident (et jurer, c'est évident).
Un gros mot à chaque phrase c'est pas légèrement. Faut assumer mon pti Wink Moi j'aime bien en plus ca donne un style au perso.


Citation :
- Bon, on oublie l'enseignement du couteau, alors Smile
bah pas qu'un peu mon n'veu Wink

Citation :
- Oublie le prêtre, c'était un "exemple clin d'oeil" (à Aaron, évidemment). L'idée étant d'illuster le "con contextuel", à savoir la personne qui va plaisanter sur un sujet qui tombe très très mal.
OKI je comprend mieux

Citation :
- Côté musical, ce type en a tant vu et écouté que peu de styles ne lui plaisent pas (c'eut été mieux que je commence sous cet angle).
Par contre la je ne suis pas fan. le choix musical a pour but de définir un peu le perso, là c'est ni oui ni non et je trouve encore une fois que c'est facile car ça ressemble vachement au joueur.

Citation :
- Quel est le niveau d'étude ?

Junior High School (niveau Bac)
alors c'est pas pour dénigrer mais vu sont vécu le coté poésie et Lao Tseu c'est limite comme référence quand même ...

Citation :
- Quelle(s) langue(s) parlez vous ?

Je baragouine pas mal de langues, au point de pouvoir me débrouiller dans la plupart des pays... Quant à causer philosophie, il y a une marge...PS: j'ai toujours cette proposition d'avantage à rédiger... en attendant validation !
A voir comme avantage, mais sinon ca s'appel des points de compétences tu sais

lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 17 Mai - 10:25

Citation :
Lacenaire a écrit:
- Le caractère, c'est toujours délicat d'en juger avant de vraiment incarner le perso. A voir !

Je comprend mais je trouve que ca ressemble vachement à du déjà fait et que le joueur du coup se mouille pas trop là

Après relecture à tête reposée (Home, Sweet Home), des traits de caractère apparaissent, bien que légers: entier, faut pas l'emmerder, sans agressivité, franc. Il a eu le temps de se poser, tout de même, et estime qu'on peut bien lui foutre la paix - mais dès lors qu'il faudra se bouger...

Citation :
Citation:
- Côté musical, ce type en a tant vu et écouté que peu de styles ne lui plaisent pas (c'eut été mieux que je commence sous cet angle).
Par contre la je ne suis pas fan. le choix musical a pour but de définir un peu le perso, là c'est ni oui ni non et je trouve encore une fois que c'est facile car ça ressemble vachement au joueur.

Okay, nous resterons donc sur la sortie occasionnelle dans des clubs jazzies (les amis, que veux-tu) et du Métal (ancien et nouveau, 70's, 60's).

Citation :
Citation:
- Quel est le niveau d'étude ?

Junior High School (niveau Bac)
alors c'est pas pour dénigrer mais vu sont vécu le coté poésie et Lao Tseu c'est limite comme référence quand même ...

Dix ans à barouder, puis dix ans à se poser des questions, plus une curiosité assumée, donc je demeure, je persiste et je signe (d'autant plus que l'éducation ne fait pas la culture). cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 17 Mai - 11:19

pour le dernier point je vouudrais pas faire dans le cliché mais 10 ans a barouder pour aller au fight, ok pour un peu de lecture mais l'éducation te donne des clés qui font que sinon tu ne comprend pas forcément, même avec de la curisosité.... mitraille sinon ca veut duire aussi qu'un perso de 60 piges a toutes les compétences qu'il est biclassé mage-guerrier-voleur-barabare-hobbit-prêtre dès qu'il a passé la trentaine superman

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 17 Mai - 11:24

Admettons un niveau supérieur d'études, donc (ce qui revient, en vérité, au même; les formations continues étant, il me semble, à vérifier, possibles au sein du corps de Marines; mals vues, déconsidérées, mais possibles).
Une à deux années d'études en plus, donc, pour autant de moins chez Hires & Sons.


Edit: Après discussion avec un ancien miltaire (ça ne s'invente pas !), il apparaît que, par exemple, Sun Tzu est une lecture quai obligatoire; dans le corollaire on y ajoute du Lao-Tseu pour mettre en relief les écrits du vieux maître. La stratégie et la tactique, le "management" des gens sur le terrain, des lectures (sans pour autant en faire un philosophe à la petite semaine, hein) de référence...

Mais je ne pinaille pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 17 Mai - 11:45

tu pinaille mais ok Smile
par contre tu mettras dans une malle bien profonde toute référence autre du grne : platon, spinoza et autre lecture n'yant pas de rapport avec le sujet.
c'est pas pour faire chier c'est que j'essaye, comme avec Pandore de vous pousser un peu plus a cadrer des persos un peu plus histoire d'éviter les échos aux anciens perso et les ref faciles avec le joueur;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 17 Mai - 11:51

sinon après une très brève recherche voici pour info :

Aux USA : Le système américain est fondé sur le système écossais avec 4 années d'études pour le baccalauréat (bachelor degree ne pas confondre avec le « baccalauréat » français qui sanctionne la fin du cycle secondaire). Les deux premières années permettent l'étude d'un large ensemble de disciplines alors que les deux dernières années se concentrent sur un domaine beaucoup plus spécialisé (généralement une matière majeure et une mineure).

Aux États-Unis, un baccalauréat ès Arts exige que l'étudiant ait suivi une majorité de ses cours (la moitié ou les trois-quarts) dans les arts, terme qui regroupe les sciences sociales, les lettres, la musique ou les arts plastiques. On donne ce titre même aux étudiants ayant principalement suivi des cours dans des domaines de la science dure comme la biologie et la chimie. Ceci est fréquent dans certaines des plus prestigieuses universités américaines et les écoles supérieures.

Le baccalauréat ès Arts et le baccalauréat ès sciences se ressemblent beaucoup dans de nombreux pays, en particulier car ce sont les principaux diplômes de premier cycle (undergraduate). Aux États-Unis , les deux diplômes incluent une formation de base (sciences humaines, sciences sociales, sciences naturelles et mathématiques). Les étudiants doivent choisir une matière principale (major) et peuvent également suivre certains cours facultatifs. Le cursus du baccalauréat ès sciences compte plus de cours dans la matière principale que le cursus de baccalauréat ès Arts. De plus, le baccalauréat ès sciences est de plus en plus davantage décerné dans les sciences naturelles que dans les sciences humaines. Aux États-Unis, le B.A. est également décerné dans les domaines à vocation professionnelle plutôt que purement académiques. On trouve ainsi plus facilement des B.Sc. proposés en finance, comptabilité, justice pénale, etc. Au-delà de ces principales différences, les B.A. et B.Sc. diffèrent le plus souvent suivant les facultés ou les universités.


Source wiki vite fait Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 17 Mai - 11:58

Je viens de répondre un truc effacé par ta réponse... Sad ...

Je disais donc: je comprends complètement et je suis tout à fait d'accord.
J'admets que ce perso n'aura pas de grandes références culturelles. Ni Spinoza, ni Kant, ni Pascal. Voilà pourquoi j'accepte de réduire les réponses qui s'approcheraient de celles du joueur.
Je ne citerais, par exemple, jamais le "Traîté des 5 Roues", Confucius, Mencius ou d'autres (Takuan, notamment). D'autant plus que Confucius et Lao-Tseu me gonflent naturellement, comme quoi Laughing

Je prends bien note et encore une fois, je comprends entièrement la démarche.

Et je pinaille ( je sors )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Ven 20 Mai - 21:47

Merci de répondre encore à une question (peut-être pas la dernière)

Possessions :
- Avez-vous un ou plusieurs objets qui ne vous quitte jamais (bijoux, accessoire de mode, etc.) ?

- Vivez vous dans une maison ou un appartement (locataire ou propriétaire) ?

- Quel véhicule(s) possédez-vous (mot, camionnette, voiture, bateau, etc.) ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Ven 20 Mai - 22:26

- Avez-vous un ou plusieurs objets qui ne vous quitte jamais (bijoux, accessoire de mode, etc.) ?

Une vieille paire de lunettes de soleil, sans vraiment de classe, avec une branche rafistolée à la soudure. Elle date de mon époque "sniper qui tue tout"... Et surtout qui ne tenait pas en place. J'suis passé à autre chose, on l'aura compris, mais je les ai gardées en souvenir.

- Vivez vous dans une maison ou un appartement (locataire ou propriétaire) ?

Proprio d'une baraque dont on se demande si elle ne va pas se vautrer au prochain coup de vent.
Un patio typique des images du cul-terreux du bayou, un salon, une entrée, un étage avec les chambres et... le fourre-tout, où on peut tout juste entrer qu'un vieux bibelot vous tombe sur le coin de la tronche.
J'aime, c'est si... Typique (rire).

- Quel véhicule(s) possédez-vous (mot, camionnette, voiture, bateau, etc.) ?

Un vieux pick-up avec plus de rouille que d'amortisseurs. Il ne me sert à rien, ou si peu, avance quand il veut et freine comme il peut. C'est juste pour aller à l'autre bout de la ville si nécessaire et revenir si possible. Ceci dit, le jour où il rendra l'âme, normalement demain, comme depuis 5 ans, je serais bien triste.
Un putain de souvenir, quand même: il a même survécu à l'autre vieille saloperie de Katrina!


Dernière édition par Lacenaire le Lun 23 Mai - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Sam 21 Mai - 13:16

oki, pour les malvoyants donc Wink

29 aout 2005 11h (heure locale)
L'Etat d'urgence a été donné par le gouverneur de l'Etat Kathleen Blanco. Le maire de la Nouvelle Orléans a ordonné il y a seulement une quarantaine d'heure l'évacuation de la ville. Les gens se pressent sur les routes, les bouchons sont nombreux. Une partie de la population reste et s'enferme dans l'immense stadium couvert, prenant qu'une frange de celle-ci profite des abandons d'avant tornade pour commencer à piller la ville qui n'a que quelques flics comme chiens de garde.

**************
Qu'avez vous fait à cette période ? Etiez vous sur place ? Faire quelque chose de précis ? Avez-vous continué votre vie comme si de rien était ? Avez vous été simple spectateur impuissant de l'événement ?


**************
20 avril 2010


L'homme consulte son blackBerry, et commence à supprimer les lignes sur son agenda : localisation des cibles draconiques, interception du sujet Wattburow, envoie d'une équipe spéciale à Deepwater horizon.

A force d'être seul il commence a bredouiller quelques mot à mi voix. "bien les choses se mettent en place. Nous allons bientôt pouvoir couper le Dragon en deux... Même si les choses deviennent difficile et qu'il nous reste pas mal d'élément à recruter ou éliminer..."

22 avril 2010


Alors que la Nouvelle Orléans n'est toujours pas remise du passage de Katrina, un nouveau drame se profile à l'horizon. Ce matin, très tôt la plateforme offshore Deep Horizon, du géant du pétrole BP a explosée, libérant des tonnes de pétrole brut dans le Golfe du Mexique. L'état d'urgence a été déclaré mais les première informations révèlent que différentes fuite sous marines existent. Les jours à venir nous diront sir New Orleans devra compter une catastrophe de plus sur ses plages...


**************
Qu'avez vous fait à cette période ? Etiez vous sur place ? Faire quelque chose de précis ? Avez-vous continué votre vie comme si de rien était ? Avez vous été simple spectateur impuissant de l'événement ?



4 nouvelles questions :

- Pour qui avez-vous voté aux dernières présidentielles ?
- Pour qui avez vous voté pour le gouverneur de l'Etat de Luoisiane ,
- Pour qui avez vous voté pour l'élection municipale de New Orleans ?
- Quel est votre position sur la peine de mort (en place dans cet Etat) ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Lun 23 Mai - 14:23

après les demandes les "cadeaux" Smile

Wang


Morgane


Johnson

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 24 Mai - 11:11

Yeah ! Smile

So...

Katrina... Qu'avez vous fait à cette période ? Etiez vous sur place ? Faire quelque chose de précis ? Avez-vous continué votre vie comme si de rien était ? Avez vous été simple spectateur impuissant de l'événement ?

Impossible de quitter la ville (et franchement pas envie, même si j'ai gardé cette hargne pour moi). Nous nous sommes réfugiés dans un gymnase épargné par les flots, avec une cinquantaine de rescapés.
Rapidement, parce que les secours ne venaient pas, des petits malins se sont crus obligés de se la jouer "gros-bras-qui-font-ce-qu'ils-veulent". Après une sacrée rouste (là, je n'ai pas été tendre du tout), on les a virés. Wang, Jonhson et moi.
Mon pote de l'épicerie a rencontré sa douce. Bel instant, dans ce foutoir.

Après, l'évacuation, d'autres centres d'hébergements puis retour à la case départ: chez moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 24 Mai - 11:15

Deep Horizon... Qu'avez vous fait à cette période ? Etiez vous sur place ? Faire quelque chose de précis ? Avez-vous continué votre vie comme si de rien était ? Avez vous été simple spectateur impuissant de l'événement ?

A cette période ? J'ai continué mon train-train pendant un moment. Puis Morgane a décidé que nous devions bouger pour nettoyer et sauver des animaux. Ca m'a changé les idées, on a pris l'air et puis... Franchement... Ne le répétez pas, ce serait chiant, mais un moment, je me suis sentis utile.
Alors forcément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 24 Mai - 11:24

merci du retour. pour info deux petites choses : t'étais pas obligé de faire de l'écolo-truc tu sait pour deep horizon.
sinon pour Katrina faut savoir que le relogement se sont fait au Texas...c'est pas une déportation c'est un mouvement Smile sinon c'était des hotels débordant de monde et pour ceux montant un dossier administratif un mobilhome pourri dont certains vivent encore dedans en 2011 Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 24 Mai - 11:25

Pour qui avez-vous voté aux dernières présidentielles ?

Obama. Pourquoi? Qu'est-ce que j'en sais? La tronche à Mac Cain ne me revenait pas. Puis voter pour un mourrant, tout héros de guerre fut-il, faut vraiment être crétin. (Comment ça, je suis cruel? Allez vous faire f%£¤!)

Pour qui avez vous voté pour le gouverneur de l'Etat de Louisiane ?

Républicain (Bobby Jindal). Juste par esprit de contradiction.

Pour qui avez vous voté pour l'élection municipale de New Orleans ?

Mitchell Joseph Landrieu. Le nom me faisait marrer. Il me fait toujours rire, d'ailleurs.

Quel est votre position sur la peine de mort (en place dans cet Etat) ?

Contre. Faut vraiment être taré pour décider, au nom de la loi et toutes ces conneries, de buter quelqu'un d'autre. Une façon comme une autre de légaliser le meurtre. Surtout que, franchement, la justice est tout de même une grosse chose aveugle et boursouflée qui ne voit plus ses pieds depuis longtemps.
Depuis quand peut-on lui faire confiance pour... Tuer des gens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   Mar 24 Mai - 11:26

Citation :
t'étais pas obligé de faire de l'écolo-truc tu sait

Je ne me suis pas senti obligé.

Pour le relogement, le perso et ses amis ont décidé de retourner sur place, là où ils vivaient, pour tout recommencer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lionel "Lyon" Mac Arthur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lionel "Lyon" Mac Arthur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arthur, le Lannister de Lyon
» Grand Prix Lyon 2010
» Liste des matchs Journée 6 vs Lyon
» Liste des matches contre le Lyon
» Phelim Lyon 25/02/1461

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Contemporain- Fantastique :: Fireborn-
Sauter vers: