Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [werewolf : wild west] derparture from ireland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 11:33

bon alors voici un nouveau post pour un debut de chronique qui va se lancer , je pense debut 2006. C'est en parallele de la chronique vampire car c'est dans le meme monde. la premiere partie de la chronique garou s'est passé au moyen age en irelande. les perso sont devenus des héros du coin et son mort. mais l'ame des heros rejoint le royaume sirituel des tribus. du coup ils fonctionnent comme des ancetre pour guider les "descendant de..."
du coup on passe au 19eme siecle les perso vont jouer la descendance. ils vont paritir d'irelande pour aller dans le nouveau monde. oui vous aurez remaqrqué que les vampire y sont deja Twisted Evil
pourquoi partir de l'ile d'emeraude. simplement parcequ'on se trouve en 1850, dublin et que c'est la grande famine et le depart en masse pour le nouveau monde est tres puissant. il y a aussi comme c'est famine beaucoup de maladie. du coup les persos pour une raison que je ne detaillerai pas pour l'instant (pas avant de les avior fait jouer) partent au nouveau monde.
voila, maintenant les pjs vont pouvoir eventuellement etree decris et j'etofferai au fur et a mesur.

un petit lien historiquze pour la forme :
http://vassun.vassar.edu/~sttaylor/FAMINE/index.html
les fiches des pjs devront normalement etre bouclées samedi prochain Wink

wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3782
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 13:11

Eh bien, ça en fait des trucs à remplir, tout ça!!!!
:gnoel:

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3782
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 13:31

Rhiannon


Dublin, 18…
L’homme ferme doucement la porte de la chambre à coucher et s’éloigne, à pas de loup, dans les ténèbres, un léger sourire jouant sur ses lèvres fines. Il reviendra demain, après-demain peut-être, voir la jeune femme au ventre arrondi à laquelle il a décidé de s’unir.
Un jour.
Quand il aura le temps.
Quand elle aura compris que leur mariage ne signifiera pas, pour elle, prison et foyer.
En attendant, il se contente de l’entretenir, cette parentèle au caractère indépendant qui a décidé de tout sacrifier pour tenter sa chance dans le monde et vivre de son art. Bien entendu, son choix pour l’instant demeure secret. L’alpha de sa meute est un peu trop élitiste pour tolérer qu’un Enfant de Fenris s’acoquine avec l’enfant terrible de la région – issue des Fianna de surcroît. Quant à eux, ils toléreraient assez mal qu’un Fenrir leur ravisse celle qui a brisé tant de cœurs… Les Fianna, il les gérera en temps voulu . Quant à son Alpha, bientôt, il le défiera et prendra sa place. Il a déjà failli, à plusieurs reprises, provoquer leur mort à cause de ses décisions hâtives et irréfléchies.
Et il est grand temps que cela cesse.

Dublin, 18…
Hurlements de terreur. Cris. Coups de feu. Plaintes d’agonie. Brutis de pas dans l’escaliers. Rires gras, rires féroces, rires déments. Terrorisée, la jeune femme comprend en un éclair ce dont il s’agit. Une rafle. Les Anglais à sa porte. Et, parmi eux, elle s’en doute, des créatures innommables venues lui arracher son enfant. Elles sont de tous les conflits, de tous les meurtres, de toutes les choses affreuses qui ont cours en ce monde – sa famille le lui a assez expliqué, lorsqu’elle a voulu quitter les siens pour tenter sa chance sur les planches. Et maintenant, elle sait, elle sent qu’ils sont tous proches. Elle s’empare de l’enfant emmailloté qui repose auprès d’elle, le serre dans ses bras. Déjà, les assaillants martèlent la porte de sa chambre, il n’y a plus de temps à perdre. Elle avise la fenêtre qui donne sur la rue. Un étage. Un seul étage. Ce n’est pas si haut. Sans hésiter, elle s’élance au moment où les hommes font voler la porte en éclats, saute, ignorant l’horrible douleur, le feu cuisant qui la transperce de part en part. Parvient dans sa chute à protéger l’enfant. Tente de se relever, en vain. Sa cheville est brisée et partout, c’est le chaos. En gémissant, elle parvient à ramper hors de la vue des envahisseurs, ennemis, bourreaux… A chaque minute qui passe, elle faiblit un peu plus. Sent le sang couler de son corps, envahir aussi ses poumons. Tenir. Tenir encore. Pour Rhiannon. Pour Arthur, son bien-aimé…

- La mère agonisait, voyez. Tout c’qu’elle m’a soufflé, avant d’rendre l’âme, ben c’est l’nom de la p’tiot’. Rhiannon, qu’elle s’appelle. Si c’est pas malheureux. un p’tit bout d’chou comme ça. ‘Fin, moi, j’peux pas m’en occuper, ç’est pour ça qu’j’vous l’amène, m’dam’…
- Et vous avez bien fait. Nous allons prendre soin d’elle.

De la maison, il ne reste que des cendres et des ruines calcinées. De son aimée et de son enfant - ce fils ou cette fille qu’il n’a jamais vu – il n’y a plus une trace. Il est arrivé trop tard. Un grondement sourd monte dans sa gorge. Instinctivement, il a pris la forme d’un loup et hurle, hurle dans la nuit sa douleur, sa colère, sa détresse…

Dublin, 18… - … Et le spectre disparut avec un cri terrible dans les abysses ! Effrayé mais fier d’avoir vaincu le monstre qui hantait depuis des années maintenant la lande, Ryan retourna auprès de son poney, le détacha et, sifflotant un petit air de son crû, retourna au village où tous l’accueillirent les bras ouverts et le félicitèrent pour sa bravoure.
- Et Amy ?
- Quoi, Amy ?
- Il a réussi à gagner son cœur ? Elle a compris qu’il était bien plus intelligent et courageux que Pete ?
- Bien sûr, qu’elle l’a compris ! Et le printemps suivant, au jour de leur quinzième anniversaire, ils se sont fiancés…
- Rian ?
- Oui ?
- Tu veux bien nous raconter une au…
La porte du dortoir s’ouvrit avec fracas, laissant apparaître la silhouette imposante de Miss Garvey.
- Rhiannon ! gronda la mégère en s’approchant de l’enfant d’un air menaçant. L’heure du couvre-feu est passé depuis longtemps et voilà que je vous prend à raconter des sornettes à vos camarades !
- Ce ne sont pas des sornettes ! Ce sont des histoires !
- Ne répondez pas, petite insolente ! rugit la surveillante en la giflant violemment.
Sans lui laisser le temps de reprendre ses esperits, elle fondit sur la fillette, la saisit par l’oreille et la traîna vers l’extérieur.
- Vous serez punie, Rhiannon ! Car je commence à en avoir assez de vous ! D’ailleurs, tout le monde en a assez de vous et ça ne m’étonne pas que personne ne veuille vous adopter !

Dublin, 18… Rhiannon ouvrit la porte du dortoir silencieux et se glissa à l’extérieur, ses pieds nus ne faisant aucun bruit sur le sol glacé. La nuit était tombée depuis quelques heures, déjà et tous – même l’abominable Miss Garvey dormaient. Du sommeil du juste sans doute. La fillette glissa, telle une ombre, jusqu’à l’extrémité du couloir, descendit les escaliers menant au rez-de-chaussée, passa devant plusieurs portes fermées et, enfin, atteignit l’entrée du cellier, une petite pièce noire, humide en laquelle étaient enfermés les pensionnaires désobéissants et qu’ils appelaient tous bas « le cachot du diable ».
- Cathy ? chuchota-t-elle, frappant légèrement à la porte.
- Rian ? C’est toi ?
- Oui. Je suis venue t’apporter un peu à manger… Et puis je ne vais pas te laisser toute seule ! Qu’est-ce qu’elles s’imaginent, ces grosses vaches ? grommela-t-elle en extirpant de son petit balluchon une grosse clef, qu’elle introduisit avec d’infinies précautions dans la serrure.
Il y eut un léger cliquetis, puis la porte s’ouvrit sur son amie muette de stupeur.
- Comment as-tu fait ?
- Je l’ai volée, tiens ! Ce n’était pas très difficile, de toutes façons…
- Mais si on te surprend ?
Rhiannon haussa les épaules.
- Aucune chance. Tout le monde dort. Et dans le pire des cas, j’ai la peau dure, moi. Tiens, mange au lieu de poser des questions.
La frêle Cathy obéit sans plus poser de question.

On les trouva, à l’aube, endormies, blotties l’une contre l’autre dans l’obscur réduit.
Rhiannon, pour châtiment, fut fouettée et passa quatre jours dans le noir le plus complet.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3782
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 13:31

Dublin, 18… A pas de loup, les deux adolescentes traversèrent le grenier, prenant bien garde à ne pas faire grincer le plancher poussiéreux et à ne rien renverser. Rhiannon, qui était en tête, s’arrêta sous la lucarne et regarda quelques instants autour d’elle, distinguant à la pâle lumière de la lune des coffres, des chaises et des meubles massifs recouverts de tissus.
- On ne va jamais y arriver ! murmura Cathy, rejetant une fine mèche brune en arrière.
- Fais-moi confiance, rétorqua son amie.
Se dirigeant d’un pas décidé vers un drap, elle entreprit de le déchirer, d’abord à l’aide d’un petit couteau volé le matin même aux cuisines, puis à la seule force de ses bras – en dépit des douleurs cuisantes qui déchiraient son dos à chaque mouvement. Ensuite, elle noua chaque partie des draps entre elles et s’assura de la solidité de la corde ainsi improvisée.
- Il va falloir que tu m’aides à glisser le coffre sous la lucarne.
- Ce sera assez haut ?
- Au pire, tu me feras la courte échelle.
Quelques minutes plus tard, au prix de maints efforts, les deux jeunes filles avaient réussi à traîner une malle là où elles le souhaitaient. C’était encore un peu juste, en effet, mais cathy eut l’idée d’utiliser une chaise. Rhiannon monta la première, souleva le vasistas et, péniblement, se hissa jusqu’au toit. Puis elle aida son amie à s’y faufiler.
- Et maintenant ?
- Maintenant, on a une corde et on descend. Après, à nous la liberté !
- Et où irons-nous ?
- Aux Amériques, bien sûr !
- C’est pas un peu loin ?
- Sinon, ça ne vaudrait pas le coup de tenter l’aventure !

Dublin, 18… De la petite fenêtre de la mansarde qu’elle occupait avec Cathy, Rhiannon observait la pluie violente, grasse et noire en raison de la fumée s’échappant des fabriques de charbon et autres bâtisses industrielles, qui s’était abattue sur la ville, rendue plus sinistre encore par la boue hivernale. Depuis quelques mois, à présent, les deux jeunes filles louaient cette chambre minable, dans les faubourgs les plus pauvres de Dublin, pour quelques pièces par mois. Elles travaillaient dur, pour payer ce très modeste logis : Cathy était couturière dans une bonneterie et elle, avait trouvé une place de serveuse dans un pub. Curieusement, son travail, bien plus éprouvant que celui de son amie, ne l’affectait pas particulièrement – elle trouvait même le temps d’écrire, sur un mauvais papier, des histoires. Cathy, en revanche, l’inquiétait de plus en plus, avec ses bras maigres et son teint maladif. Il fallait trouver quelque chose pour la sortir de là. Et vite, avant que sa faiblesse n’ait raison d’elle.
Mais pas n’importe quoi. Elle avait vu, maintes fois, des filles monter dans des chambres avec des clients. Elle en avait vu certaines revenir, parfois, de rendez-vous avec de plus beaux vêtements ou quelques bijoux (celles-là étaient rares), mais savait ce que cela signifiait. C’étaient des prostituées. Des prostituées comme sa mère à elle, qui l’avait abandonnée à sa naissance. Elle ne deviendrait pas comme ça et ne permettrait pas que Cathy suive cette voie. D’autant qu’elle savait pertinemment ce qu’il en était, en réalité, de ces filles de joie. Battues par leur souteneur, violées, tuées parfois lorsqu’elles se rebellaient, pour la majorité d’entre elles. Celles qui s’en sortaient, en revanche, on ne les revoyait plus, elles s’envolaient pour les beaux quartiers et la vie de mondaines…
Il devait certainement y avoir une solution.

Dublin, 18…- On déménage !
Cathy leva ses grands yeux noirs vers son amie, éberluée.
- Et… Pour aller où ?
- Dans un endroit chaud, agréable, sans fuite d’eau et sans rats !
- Co… Comment as-tu fait ?
- Crois-moi, tu n’as pas envie de le savoir ! Allez, prépare-toi, nous partons !
Cathy se leva et vint se planter devant Rhiannon, poings sur les hanches.
- Je veux savoir !
La blonde jeune fille haussa les épaules sans répondre et commença d’entasser rapidement ses maigres effets.
- C’est si terrible que ça ? Tu ne t’es pas… tu ne t’es pas vendue au moins ?
Rhiannon se retourna.
- Pour qui tu me prends ! bien sûr que non, je ne me suis pas « vendue » comme tu dis ! Et puis quoi encore ! Non, il se trouve simplement que j’ai « trouvé » des bijoux et autres menues babioles et que je les ai vendus.
- Trouvé, hein ? Et ça ne t’est pas venu à l’idée que des gens pouvaient souffrir de ce que tu as fait ?
- Crois-moi, ceux à qui j’ai volé – oui, j’avoue – tout ceci, ils peuvent bien pleurer tout ce qu’ils peuvent, je m’en moque ! Tu savais que Miss Garvey était très friande de croix en or et de médaillons de baptême ?


Extraits de journaux…Dimanche dernier, la collecte de l’église de X a été dérobée durant la messe de onze heures, elle contenait l’argent des paroissiens…

…Nouveau vol à l’orphelinat de B., plusieurs objets de valeur ainsi que des bijoux appartenant à la directrice de l’établissement, Miss Garvey, ont été dérobés. Aucune effraction n’ayant été commise, on pense que le crime a été effectué par un ancien pensionnaire de l’établissement ou par une personne y ayant travaillé…

Lady Sophia of Gloucester, héritière du baron Robert de Gloucester, membre de la chambre des Lords a Londres, s’est fait dérober, hier au soir, à XXX où un bal était donné, un magnifique collier composé d’une rivière de saphir et d’un diamant gros de la taille d’un ongle… Le jeune homme avec lequel elle a dansé toute la soirée, un certain Lord Cathionn, a disparu et aucune trace de son existence n’a été trouvée dans la liste des invités…

L’Irlande aura-t-elle bientôt son propre Robin des bois ? Depuis quelques semaines, un individu masqué s’attaque aux riches voyageurs et les dépouille de leurs biens, or, depuis quelques temps, la paroisse de Z reçoit d’importants dons anonymes et l’hospice de C a reçu également un don d’un généreux anonyme…


Dublin, 18…Rhiannon, en rentrant ce soir-là dans le petit appartement cossu qu’elle partageait avec Cathy, le trouva vide, les affaires de son amie avaient disparu et celle-ci était partie, ne laissant qu’un petit mot :



Chère Rhiannon,
Tu auras sans doute été surprise, en rentrant, de ne trouver plus trace de moi en ces lieux, surprise et triste, j’en suis désolée. Et je suis également désolée de ne pas avoir trouvé le courage de te parler plus tôt, tu vas m’en vouloir de ma lâcheté mais je préfère qu’il en soit ainsi et éviter une séparation douloureuse pour nous deux. Je ne te remercierai jamais assez d’avoir pris soin de moi et de m’avoir choyée durant ces années passées ensemble, mais je crois qu’il st temps pour moi de voler de mes propres ailes à présent. J’ai rencontré un jeune homme très bien, très galant, qui veux m’épouser et m’emmener loin d’ici, peut-être même sur le continent !
Pardonne moi, chère Rhiannon et soit heureuse,
Pour toujours ta tendre amie Cathy


Elle aurait dû s’en douter.
Elle le savait, au fond de son cœur, mais n’avait pas voulu l’admettre ; Cathy s’ennuyait auprès d’elle et avait peur aussi, sans qu’elle sache pourquoi. Cathy désapprouvait la vie qu’elle menait, mais n’avait rien osé dire. Cathy ne l’aimait plus depuis quelques mois et ne répondait plus à ses baisers – mais ça aussi, elle avait préféré ne pas y faire attention.
Et ce soir là, pour la première fois depuis des années, pour la première fois peut-être, Rian pleura, pleura jusqu’à perdre toute notion du temps, pleura jusqu’à s’en rendre malade.

Dublin, 18…Quelques mois à peine étaient passés depuis le départ de Cathy. Rian avait été obligée, pendant quelques temps, de quitter la ville, d’abord parce qu’elle craignait d’être arrêtée, ensuite pour se changer les idées – pour accepter la séparation. A son retour de voyage – elle s’était rendue à l’extrême nord du pays, ayant envie d’être seule, elle revint à son logement et trouva que l’appartement avait été loué à d’autres personnes – et ses bien confisqués puisqu’elle ne payait plus son loyer. Elle repartit alors à zéro, obligée en attendant de revenir dans les bas-quartiers. Un soir, alors qu’elle quittait son travail de serveuse, elle vit une silhouette sur le trottoir, une silhouette maigre et sale de prostituée. Un instant, son cœur se mit à battre mais elle poursuivit son chemin. Elle revit la putain, miséreuse et débraillée, deux nuits plus tard et eut à peine le temps de reconnaître son amie que trois hommes allaient vers elle, des proxénètes qui commencèrent à la frapper et à l’insulter parce qu’elle ne rapportait rien, à part des emmerdes et des maladies. N’écoutant que son courage, Rian fonça sur l’un des deux hommes, le renversa sur le sol… Puis tout devint flou.
Quand elle reprit ses sens et conscience, il n’y avait que des cadavres en charpie autour d’elle et, recroquevillée dans un coin, Cathy, en état de choc. Refusant de s’appesantir sur ce qui s’était passé – Rian savait sans savoir qu’elle avait fait ce massacre – elle prit son amie dans les bras et l’emmena à l’abri, dans la chambre miteuse qu’elle était parvenu à dégotter.
Cathy était malade, gravement malade et vécut juste assez de temps pour lui dire ce qui s’était passé, qu’elle s’était fait leurrer par ce beau jeune homme, un proxénète, qui n’avait pas même passé la nuit de noces qu’il la frappait et la mettait sur le trottoir. Sa tuberculose allait en s’aggravant, à force de vivre dans la misère et deux semaines à peine après avoir été recueillie par Rian, elle mourait dans ses bras.

Alors seulement Rhiannon prit conscience qu’un étrange changement s’était opérée en elle…

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com


Dernière édition par le Jeu 1 Déc - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 13:54

enfin ca reagit;) tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 14:15

Dublin, à peu près au même moment, je pense...

- Il s'est encore mêlé de ce qui ne le regardait pas! dit-elle.
Elle était belle, même en colère. Harod soupira, sans perdre son sourire.
- Ecoute, il faudrait le laisser s'expliquer.
- Pour qu'il nous invente encore des excuses? Allons bon, tu lui passes tout...
Le sourire de Harod s'élargit.
- Au moins cela nous distraira. Jack!
Une boule de nerf dévala les somptueux escaliers. Petite, aux membres secs, le cheveu blond et en bataille, elle entra en trombe dans le salon. meublé avec soin et élégance. L'hâtre d'une cheminée crépitait doucement, réhaussant les toiles et les broderies d'ombres mouvantes.
- Ouaip?
- Petit un, le reprit sa mère, c'est "oui", petit deux... c'est quoi, cette tenue?
Jack jeta un oeil à ses atours, parfaitement débraillés, déchirés par endroit.
- Bah, euh, comment dire?
- Assides-toi, lui ordonna son père. Et explique-nous poruquoi, une fois de plus, tu t'es battu...
- C'est pas ma faute! Ils emmer... embêtaient une fille, dans les couloirs...
- Et? s'étonna sa mère.
- Bah j'allais pas les laisser faire. De toute façon il m'a dit de ne pas les laisser faire. Il a juste été très surpris de ce que je leur ai fais...
- Justement, nous en avons assez de recevoir les plaintes d'autres parents! Encore une de ce genre et c'est le pensionnat!
Jack se renfrogna.
- Et il n'existe pas! Ce sera notre dernier avertissement!
- Mais si! Il existe! Il me parle! Je ne l'invente pas!
- Remonte dans ta chambre, de suite! s'emporta Harod. Et n'en descends que lorsque tu auras recouvré la raison!
- Maaaaais euh!
- Fissa!...

Plus tard, dans une rue sombre

- Ce sera simple, murmura le moins massif des trois: j'entre, je les tue, fin de l'affaire.
Son alpha grogna, renifla, méprisant.
- Je n'aime pas ça. Massacrer des parentèles, jusqu'où irons-nous?
- L'affront est trop grave! Que des raclures d'anglais nous prennent nos terres, non! Alors qu'ils ne nous volent pas nos femmes! siffla le troisième. Notre sang, nos enfants! Le châtiment doit être exemplaire, le message clair!
- Soit. Je m'en charge, décréta l'alpha. Bon Dieu, où va-t-on...
- La porte à côté, se railla la seconde silhouette.

Une chambre d'enfant cossue

Jack s'allongea, rêveur. La petite voix dans sa tête lui fit entrevoir des paysages magnifiques, que nulle contrée ne prétendait posséder; longues prairies vierges de toute habitation, des cieux à la pureté incroyable... il évoqua les heures passées autour d'un feu, à conter les légendes du passé, des prophéties... Jack adorait cette voix timide, chaude et douce. Doux-Rêveur, c'est ainsi qu'elle se nommait.
Au rez-de-chaussée la porte explosa.
Et des éclats de voix animaux, à la rage mal continue.
- Pourriture impérialiste!
- Sortez d'ici!
- Non, Sir Hamilton, du moins pas avant de nous ayons notre du.
Une femme hurla, de détresse, des meubles se brisèrent. Détonations. Cris.
- Argent! Argent!
- Enflure anglaise!
D'autres hurlements. Le bruit d'un corps que l'on déchire. Jack était tétanisé. Pétri de peur. Tremblant. Quelque chose, ce minuscule embryon de colère en lui, se brisa. Il jaillit hors de sa chambre, une boule en travers de la gorge. Carnage. C'est ce qu'il vit. Du sang partout. Trois corps - un loup, sa mère, Harod, déchiqueté. Voile rouge. L'alpha n'eût pas le temps de se retourner... une masse compacte lui tomba sur le dos, frappa. Une fois, deux fois. Des griffes, il le devina lorsque ses poumons cessèrent de fonctionner... déchirés. Un jeune crinos, il le vit peu de temps avant que sa vie ne s'échappe.
Jack hurla... encore et encore...
... le dernier agresseur prit la fuite, abandonnant les dépouilles de son camarade...

... to be continued... :P

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"


Dernière édition par le Jeu 1 Déc - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 14:19

encore !!! Suspect lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:06

Dublin, quelques semaines plus tard

- Ils nous affament, ils nous pillent, ils nous...
La foule passait, ignorant l'orateur sur son tas de palettes moisies. La rue charriait des effluves de mort - c'est la ville qui mourrait, à petits feux, avec ses gens.
- Patrouille! Patrouille! s'écria Sarah.
La gamine revenait en trombe, l'air affolée. Jack sourit, cracha. Ses frusques empestaient. Depuis la tragique nuit il avait gagné une cicatrice au visage, quelques muscles et pas mal de hargne.
- Sus à l'anglais! hurla l'orateur.
Avant de prendre la fuite. Cinq, essoufflés, les soldats déboulèrent sur la place, aux aguets. Ils repérèrent l'agitateur, au coin d'une ruelle, s'y précipitèrent. Jack les accueillit - éclatant un nez. Trois arcades sourcilières plus tard la patrouille gisait, délestée de ses armes. L'adolescent rejoignit sa clique, dissimulée dans une cave humide. Il leur tendit les fusils, gratifia la bande d'un sourire. Du sang ruisselait sur ses phalanges.
- Je ne te comprends pas, grinça l'agitateur. Tu pourrais faire fortune dans la boxe!
Il n'appréciait pas les regards que lui jetait la gamine rousse. Le blond ricana:
- J'te l'ai déjà dit, camarade: je suis recherché.
- Il n'y a aucune affiche avec ta gueule imprimée dessus, rétorqua un autre môme.
- L'important est de savoir combien nous rapporterons ces armes, pas de savoir qui je suis!
Il le contredit, toujours de sa petite voix.
- Sûr qu'à force de leur briser les genoux, ils te rechercheront, grogna l'agitateur.
- Qui sait?...

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:12

etant mj va falloir changer des ptites choses.

deja "Fissa" ca fait ni british ni irlandais...bon ok ca ca ne me regarde pas Wink

bref l'age du gamin.... l'eveil d'un loup garou se faisant a l'adolescence, son langage laisse a penser qu'il en a 6 alors.... :wolfgr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:15

Ouais, bon, d'accord. 14, ça te va? Après tout le monde n'est oas obligé d'être beau parleur...

Lac' "Fianna un jour Fianna toujours" :kalimero:

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:22

c'est pas une histoire de débit de parole mais de style de langage. bref moi sinon ca me va pour 14, le reste est dans le style de ton background donc tout va tres bien :wolfgr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:24

Yep! wolf

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:26

attend je te suis wolf mais je suis pas sur qu'on touche le coin du post u jour :P
désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 15:31

Argh... nous somems donc d'accord: il est mal. Très mal (meurtre de Garou etc.) affraid

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 16:08

vrai tres vrai Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Jeu 1 Déc - 18:36

Et j'assume Twisted Evil

Le perso est un peu creux pour le moment. Le roleplay fera le reste :wolfgr:

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3782
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Ven 2 Déc - 11:32

Vivement le far west, alors!!!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Ven 2 Déc - 11:34

je vous fait confiance pour le role play
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3782
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Ven 2 Déc - 13:23

fablyrr a écrit:
je vous fait confiance pour le role play

Et nous on espère... Bref,; te fait confiance pour les parties!!! :pandamum:

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Lun 5 Déc - 14:41

bon bah voila les fiches sont bouvcéles :
1 fianna arhoun, garou au sang irlandais féérique mode guerrier

1 get of fenris ragabash , garou a tradition viking dans l'archetype, presente pour le coter espionnage/ rebel

1 get of fenris galliard, meme racine viking mais plutot sur un coté barde,conteur,skald Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Lun 5 Déc - 15:33

Dublin, toujours...

... 10 Livres. Qui a 10 Livres? Personne. Et c'est pourtant ce que réclame Joshua, dit l'Ordure. Il s'approprie des coins de rue, les ruelles, et rackette qui y travaille. Comment trouver 10 Livres? Joshua avait désigné Sarah.
- Elle n'a qu'à bosser, avait-il dit.
Goguenard.
La même nuit une ombre passait de toit en toit, tantôt ramassée, tantôt hérissée. Jack se retint de hurler de plaisir. Sa nouvelle condition le remplissait de joie - sauvage. Ses griffes laissaient d'épaisses marques sur les tuiles, sa gueule écumait.
Tu ne devrais pas laisser tes émotions prendre le dessus, remarqua la petite voix. Ca lui allait bien, de dire ça, songea Jack. L'adolescent se souvenait les flashs que lui faisait partager son ami imaginaire. Une belle jeune fille, aux cheveux rouges comme le crépuscule. Morgana The Red. La voix, son squatter, en tremblait d'émotion.
- A d'autres, gronda l'énorme loup.
Il s'élança, s'arrcrocha à une cheminée. Il jeta un oeil en contrebas. Le racketteur et sa bande quittaient une dépouille, parfaitement brisée, encore gémissante.
Il ne devait pas être vu.
Il sauta, se rattrapa aux épaules du pouilleux, qui n'eût même pas le temps de hurler. Le temps pour lui de s'effondrer il n'avait plus de colonne vertébrale. Avant que quiconque ne l'aperçoive il bondissait de nouveau, regagnant les toits...

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"


Dernière édition par le Lun 5 Déc - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Lun 5 Déc - 17:37

c'est une sorte de super héros en fait :P lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Lun 5 Déc - 17:57

Qui c'est qui évoquait "le rôle protecteur de l'Ahroun", mmmmh?

:D Super'Wolfie en force!

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5917
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Lun 5 Déc - 18:03

cape de quelle couleur :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1929
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   Lun 5 Déc - 18:14

Rousse Twisted Evil

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [werewolf : wild west] derparture from ireland   

Revenir en haut Aller en bas
 
[werewolf : wild west] derparture from ireland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wild West Blood Bowl American Association (Saison 1)
» Wild West Exodus
» Wild West Rampage (Iron & Steel)
» WILD WILD WEST (X-Toys) 1999
» The Wild West Blood Bowl American Association (WBA²)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Monde des ténèbres :: Loup-Garou-
Sauter vers: