Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Detroit : Urban legends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Detroit : Urban legends    Ven 19 Fév - 19:59

si vous voulez faire des résumés...
Je ferai une mise à jour de ce message avec le nom des scenars.


Scenario 1 : Devil's night : rencontre avec les autres Sin Eaters de la ville, mort de Jermaine et ramasser les miettes d'un archéologue.

Scenario 2 : Teeth of the night

Scenario 3 : ...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Ven 29 Avr - 17:26


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3775
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Lun 25 Juil - 15:15


I STARTED early, took my dog,
And visited the sea;
The mermaids in the basement
Came out to look at me
E. Dickinson


Je côtoie jour après jour plus de gens comme moi - qu'il s'agisse d'une fête organisée par un immense krewe ou de rencontres plus informelles. Je me suis beaucoup attachée à Leeroy (que j'adore taquiner) et à Vaclav, complexe et cabossé en dépit de ce qu'il laisse paraître. Et puis, il y a Feliciaet, depuis peu, Seth et Anthony.
Tous, nous avons des manières différentes de vivre ou de concevoir cette deuxième existence. Je la considère comme une seconde chance, et je me rends compte que ma vision est assez singulière sur ce point. Mais sans renier mon passé, puisque c'est lui qui m'a construite, quand je m retourne et que je regarde le chemin parcouru, je me dis qu'au-delà de ma fuite, cette mort et cette renaissance sont ce qui m'est arrivé de mieux...
Ce soir, j'écris dans le calme de la maison, Max à mes côtés.
Je fais le point.
Randy n'est plus, suicide provoqué, suicide dévastateur pour son âme, suicide attendu cependant, puisqu'il n'en pouvait plus.
Dans ses affaires, j'ai retrouvé son saxo, et un autre, très ancien.
J'ai également mis en cartons sa phénoménale collection de disques, donnée à Leeroy.
Et découvert l'identité de son épouse, Pearl, emprisonnée voici plus de dix ans après avoir tué "comme ça" des gens. Je suis allée la voir au Wayne Asylum, une espèce d'affreux bâtiment du 19eme digne d'un film d'épouvante, avec fantômes en détresse et manifestations fantomatiques à la clef. Pearl est enfermée dans l'aile dédiée aux prisonniers façon H. Lecter, et perçoi l'invisible, peut-être pas comme moi, mais... elle m'a parlé des 12 qui moissonnent les âmes, et bien sûr cela m'a mis la puce à l'oreille (il faut que je retourne là-bas pour savoir si elle a participé ou été victime)


_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Lun 25 Juil - 15:27

merci pour ce retour Smile rodeo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3775
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Lun 25 Juil - 15:44

Vaclav a prdu son tonton libraire le même jour que moi - sans fantôme, avec le même avocat. JPas de coincidence. Après enquête, grâce à Leeroy et Felicia, on a découvert quatre autres cas, dont au moins deux avec le même avocat. Leeroy a réussi, en se pendant (beurk, j'écris cela et j'en ai encore des frissons) à se rendre dans les locaux de l'avocat, ouvrir les serrures et fouiller. Nous nous y sommes rendus, Vaclav et moi, et avons dégotté dans son coffre fort un fichier : soixante noms, soixnte morts, et des signes différents à chaque fois (bon, maintenant que l'avocat n'est plus, il ne pourra pas nous éclairer sur ce mystère)
Entre deux, j'avais vu Seth à propos de ces douze moissonneurs "vampires".
Le soir, après avoir observé toute la journée l'avocat, Anthony et moi l'avons suivi jusqu'à une demeure style coloniale bourgeoise. Cette fois, j'ai pris le temps de le lire, comme les autres personnes qui se sont retrouvées là bas : des vieux avec une santé de jeune... Bref, tout le monde a rappliqué : Seth, Clara, Leeroy et Vaclav.
Les cultises, enfin, je ne vois pas comment les appeler autrement, ont invoqué un esprit du sang et de sang, une abjection poisseuse, capable de s'insinuer en vous et d'instiguer en votre coeur, en votre esprit, un tel désespoir que vous avez envie d'en finir, là tout de suite.
Heureusement, nous avons fini par venir à bout de l'incarnation physique de cette abomination.
Mais pas à la détruire définitivement.
Si c'est ça, les vampires, beurk. RENDEZ MOI LESTAT!
Plus sérieusement, je pense que je vais me faire une cure de séries niaises et de films rose bonbon pendant quelques jours, et surtout retourner à la salle de sport, rien de mieux qu'aider les autre spour se sortir des saletés de sa tête.
Puis, comme j'ai hérité des biens de Randy, va falloir vraiment faire quelque chose avec cette maison (plus que quelques mois avant mon inscription enf ac). Et en attendant, je vais voir cette association d'aide pour chiens...

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Lun 25 Juil - 16:17

Lestat is gone, sorry Wink

à l'occasion, n'hésitez pas (tous les deux) à mettre quelques notes sur le premier scénar... même si c'est 3 lignes listée, ça permet de mettre quelque part ce dont vous vous souvenez/ trouvez important Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3775
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Lun 25 Juil - 18:13

Ok,alors en enquêtant sur la mort de Jermaine, tué par des Crips, nous avons trouvé une vieille maison hantée par le fantôme d'un prof d'université et explorateur qui était en possession d'une lettre prouvant que la mort de Pontiac avait été commanditée par un Anglais (je crois) et que le chefavait été tué par un autre Amérindien.
Jermaine a été vengé, et le crétin responsable indirectement de sa mort est en prison, après avoir livré les noms de ses complices, enfin, truc du genre.
On a été à cette fête organiséepar le gros krewe, j'ai un magnifique tatoo d'écureuil noir et aussi passé la soirée à discuter avec Felicia

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 26 Juil - 13:46

Vaclav 1

Jusqu’à présent, je n’avais eu qu’à fermer les yeux. Certes, ma belle Détroit est en soi une ville fantôme – et, à vrai dire, ils pullulent. Il suffisait de regarder ailleurs, faire mine de ne pas les voir. Il aura fallu qu’un de mes élèves meure, abattu dans un drive by, pour que je sois contraint de plonger dans ce monde de folie.

Le monde des morts, des âmes sans repos.

Cet élève fréquentait une salle de boxe. Celle où Raven travaille. Raven, une Sin-Eater, comme moi. Jeune, jolie, dynamique, vive, elle me rappelle le Détroit d’une autre époque, qu’on ne trouve plus que dans la mémoire des anciens et les documentaires. Nous nous sommes trouvés autour de cet élève, dont le fantôme cherchait à comprendre ce qui lui était arrivé.

Une histoire commune, un mot de travers entre gamins, des gangs, un règlement de compte puéril à l’arme automatique. Raven a fait sombrer le jeune assassin dans une douce démence – le fantôme de ce jeune élève a rejoint… Je ne sais pas ce qu’il a rejoint, mais c’est certainement mieux que cet entre-deux mortifère.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 26 Juil - 13:47

Durant leurs pérégrinations, ils ont trouvé un cadavre (un de plus !). Celui d’un chercheur en histoire, lui aussi assassiné dans une maison abandonnée. Il a refusé, ce chercheur, de révéler la cachette de documents… Ses travaux sur la localisation de la tombe de Pontiac ! Et surtout la preuve de son assassinat. J’ai dû me rendre à Chicago et faire jouer mon statut d’universitaire pour obtenir la reconnaissance de ces recherches. Le fantôme du chercheur est passé ailleurs, lui aussi…

Et la tombe de Pontiac reste un mystère sur lequel je dois me pencher.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 26 Juil - 13:47

Lors de la Devil’s Night, un peu au milieu de tout cela, nous avons été conviés à un carnaval du Krewe « Feast Oracles ». Un moment convivial, fait de rencontres, de partages et de… rencontre et de partage. Hum. Une façon amusante de croiser la route de grands fracassés, comme Grégory ou le Krewe dit du « Rempart » (mais en latin dans le texte).

Un moment surréaliste, riche d’enseignements sur la vie, la mort, ce qu’il y a après et aussi ce qu’il y a entre : nous, Sin-Eater.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 26 Juil - 13:49

Vaclav 2

Et puis… Mon oncle est mort. Le voisin de Raven également. Tous deux portaient une marque post-mortem sur le bras, en forme de croissant de lune. Tous deux avaient le même avocat. Un livre d’occulte a disparu. Trop de coïncidences, trop de points communs. Grâce à notre contact Sin-Eater, ancien flic, nous avons suivi la piste de cet avocat, tout en réglant les successions. Raven s’est rendue dans l’asile où croupit l’épouse de feu son voisin – l’endroit est une antichambre de l’enfer.

Finalement, nous avons relié ces deux morts aux « moissonneurs » (ou 12 moissons, trop de whisky ce soir…). Un cycle de 12 morts, répété 5 fois déjà. Avec le Krewe du Rempart (en latin, tout ça), nous avons filé l’avocat jusqu’à une propriété plus que cossue, où se sont réunis des gens du gratin, tous bien mis, bien propres sur eux. Le tout pour une cérémonie à base de sang, autour d’un bassin. Et… un échec flagrant : quelque chose s’est éveillé, est sorti de ses gonds. Une créature monstrueuse. Nous avons eus toutes les peines du monde à la renvoyer chez elle.

Tous nos amis riches sont morts – l’avocat en premier, je crois.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 26 Juil - 13:50

Et voilà que mon ex-femme m’annonce qu’elle va quitter Détroit. Avec ma… notre fille.

Tandis qu’une journaliste du Daily Détroit m’embauche pour mener une enquête sur le proviseur, qui détournerait de l’argent public.

Alors que je me penche sur l’existence d’une enfant brûlée vive, elle aussi coincée entre la vie et la mort.

Que le Geist qui m’habite me fait bien comprendre que les incendies, ce n’est pas son truc.

Un dernier verre pour la route.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 26 Juil - 15:39

merci pour ces retours Smile

Questions à tous les deux.
Vous avez 10 jours, que souhaitez vous en faire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mer 27 Juil - 18:58

1 - L'enterrement de mon oncle, et finir "ses" affaires. Selon les souhaits de mes parents - vendre la boutique ou non, ce genre de choses.
2 - Rassembler les éléments sur la tombe de Pontiac, voir à creuser ce qui peut l'être.
3 - Continuer de chercher un Lieu Hanté (les points sont déjà achetés - il faut trouver l'endroit - la maison où est mort l'archéologue ?)
4 - Prendre du temps pour ma fille, chercher des solutions pour nous éviter une séparation (jugement, conciliation... Voir un avocat spécialiste).
5 - Voir Raven et Leeroy pour... Ouais, un Krewe.
6 - Continuer d'enquêter sur le proviseur, voire, tenter de me rapprocher un peu de lui (l'impliquer sur cette exposition des anciens élèves, en l’élargissant à toute l'histoire du lycée, etc.)

Ouala ^_^ Sorry, je n'avais pas vu le message.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Jeu 28 Juil - 14:52

thanx Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3775
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Jeu 28 Juil - 16:18

*enterrer randy
*finir de trier ses papiers/ biens et ses saxos (possibilité ou non d'en faire un fétiche)
* passer plus de temps à la salle de sport avec les gamins
*contact plus poussé avec l'association canine, voire récupérer une ou deux bestioles Smile
*préparer ce semestre d'études... (j'ai relu mon historique, j'ai mon diplôme mais c'est tout)
*revoir d'autres sin-eaters : Leeroy bien sûr, mais aussi Vaclav, Felicia, Anthony.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Jeu 28 Juil - 16:35

thanx too Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mer 17 Aoû - 10:52

Vaclav

L'Enfer est pavé de bonnes intentions... Quel dicton de merde.

Ma fille et sa mère sont prisonnières d'un gang de Crips.
A leur tête, un possédé. Un possédé tel que les fantômes d'un cimetière n'osent pas l'approcher.
Notre entrevue a été marquée par des menaces, des sous-entendus.

Il me craint parce que je suis un Sin-Eater.
Dans une semaine, elles n'auront plus de couverture pour dormir.
Dans deux semaines, plus de nourriture.
Dans trois semaines, plus d'eau.

Ce qui leur laisse trois semaines et trois jours d'espérance de vie.

Je dois retrouver Pontiac, pour obtenir son médaillon de paix. Et il faut donc descendre. Au royaume des morts. Avec Leeroy et Raven, mon futur Krew. Traverser Detroit, la Manufacture de la Seconde Guerre, rencontrer des Geist sans réceptacle, négocier avec eux. Respecter les Lois des Domaines, traverser les Rivières, celle de pus.

Et espérer qu'elles vont bien.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mer 17 Aoû - 12:17

you're welcome Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3775
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Ven 19 Aoû - 18:26

Plus le monde s'effrite, plus je deviens guimauve.
Ou bien, c'est depuis qu'on s'est attaqués à cette saleté d'esprit du sang.
Ou bien, c'est mon côté rebelle : montre-moi des zombis, j'en ferai des licornes. Toujours est-il que ces derniers mois, ces dernières semaines surtout, je me sens mieux, plus en phase avec le monde, ou mieux disposée envers lui.
Capable d'écouter et de laisser être avant de juger... et paradoxalement, je me rends compte que je monte très vite en pression.
Anthony est un mec très cool. Je ne suis pas sûre que cool soit le terme le plus approprié, mais en même temps je le trouve reposant, moi. Loin des normes, même pour des gens comme nous. C'est le seul en tous cas auquel je pouvais confier Max depuis la mort de Randy (il y aurait eu Leeroy, mais Leeroy descend avec nous, donc...), à bien réfléchir c'était Max qui gardait Randy et non l'inverse...
Bref, donc, nous voici en bas, avec cette pote avernienne créée par des dizaines de noirs cramés par ces malades du KKK. J'ai noté les plans (comme je peux) du labyrinthe, et les trucs à prendre pour plus tard : une ou deux bombes de peinture, des trucs pour réparer un juke box en revenant, et on a même hérité d'un Geist à ramener à la surface, s'il peut donner une chance à quelqu'un et se donner une autre chance... Bon, là-dessous, il y a des moments vraiment dégueulasses, comme ce fleuve de pus (odeurs de vieilles poubelles éventrées en été), des coins pires que des films sur des dictatures ou ce film, là, On achève bien les chevaux, sur la crise de 29. Il ya des personnages, aussi, et eux valent le coup... et surtout ce qui est chouette c'est qu'ils existent vraiment de ce côté du monde.
Voilà. Donc, on est partis pour trouver la médaille de la paix dérobée par le chef Pontiac à l'un de ses ennemis engagés du côté anglais. Go...

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3775
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Ven 11 Nov - 17:23

Bon, d'accord, c'est vrai, l'Underworld, ça craint. Y a ni ciel ni terre, les dimensions sont absurdes et les couleurs chassieuses, sauf dans le coin de la Devil's Night, mais là c'est plutôt les gens qui sont curieux, avec des proportions impossibles et des têtes de requin-marteau. Et puis, cet affreux royaume des guerres indiennes, pour y trouver le médaillon de Pontiac.
De ce voyage, je garde pourtant une espèce d'étrange nostalgie, je crois que les habitants du dessous m'ont touchée et je suis incapable de dire pourquoi.
Et puis, même si je ne suis pas fan de jeux vidéos, je trouve que ces décors sont sublimes, on dirait des mondes de cinéma, à mi chemin entre Burton, Charlot, Guillermo del Toro et Zombiland, c'est un truc de fous, d'ailleurs je pense que je serais devenue folle si je n'étais pas, eh bien, ce que je suis...
J'ai commencé à cartographier, je trouve dommage de ne pouvoir prendre des photos - et j'ai aussi récupéré des objets "fantômatiques" intéressants. Ca fait pilleuse, mais tant pis. j'ai donné le sabre du Kerberoi à la fille du krewe de mon pote Anthony et gardé le reste. Ah, et puis chaque rivière là-bnas donne quelque chose en échange d'une perte temporaire...
Quoi qu'il en soit, le type qu'on soupçonne être l'assassin de Pontiac possédant le cops d'un ganger s'est volatilisé, reste à trouver son identité et redescendre au royaume des guerres indiennes (beurk, bis) pour dire à pontiac qui c'est.
En attendant, j'ai vu des tutos pour dessiner sur internet, et quelques cours de dessin, mais pas dans mon quartier.
J'ai envie de m'y essayer.
Voilà, sinon - prochains jours : asso chiens, lecture "thologique, lecture mythologique, self defense pour gosses paumés.
Voilà.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mar 15 Nov - 14:41

Vaclav

Il y a des feux qui ne s’oublient pas.
Boston, 1872.
San Francisco, 1851, puis 1852.
Chicago, 1871.
New York, 1776.
Londres, 1666.

Toutes les flammes réunies en un royaume d’En-Dessous – l’un de nos passages obligés, qui a fasciné Raven qui a fait hurler mon Geist, ravivé en moi le souvenir de cette jeune brûlée, dont je veille le calvaire. Tous les feux dans ce fleuve dont j’ai bu l’eau, dont j’ai recueilli les gouttes. Le gardien en est gigantesque, impassible. Nous ne devons éteindre aucun incendie ici-bas.

Il a fallu me maîtriser quand un pyromane boutait le feu à une demeure. Partir, au plus vite, communier avec ces flammes qui maintenant demeurent en moi – en nous.
Le domaine des guerres indiennes, ensuite, avec ses lois stupides, égoïstes. Raven est devenue furie quand nous avons tenté de rejoindre discrètement Pontiac. Nous lui avons emboîté le pas. Je n’ai pas négocié le bijou convoité – je l’ai arraché au cou du spectre, qui m’a demandé pourquoi.

« Pour sauver deux vies ».

La bataille m’a coûté deux doigts. Selon les termes intrinsèques de ce royaume de malheur, j’aurais dû l’abattre, car tout vol doit être consacré par le meurtre. Je ne m’y suis pas résolu – nous avons donc fait face au gardien du Domaine. Et nos malédictions, nos coups l’ont mis à bas. Nous l’avons dépouillé de ses effets.

Le médaillon a été rendu en échange des deux femmes de mon existence ; mon ex a été battue, salement. Il lui faudra plusieurs mois d’un long repos. Me voici de nouveau le gardien de ma fille, mon unique bijou. Elles sont toujours en danger. Je suis un danger, pour elles, pour celles et ceux que j’aime. Le feu s’agite en moi. J’ai fait boire de l’eau du fleuve de lave à la jeune brûlée, qui aurait pu en mourir. Mais elle se porte mieux : les dégâts internes sont en partie résorbés.

Lors des prochaines Devil’s Night, aucun pavillon ne brûlera dans mon quartier. Et peut-être, un jour, une nuit, irais-je défier le gardien du Domaine des Flammes.

Peut-être.

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mer 16 Nov - 13:17

Merci pour ces petits retours.

Pour info : En 1805, Détroit subit un incendie dévastateur, qui détruit la majeure partie de l'architecture coloniale française de la ville.

Sinon, Tom,
quelle explication donnes-tu à ton ex et à ta fille ?
Que fais tu dans les prochains jours ?
Que comptes tu faire dans les semaines à venir Dans les grandes lignes, genre priorités, envies, etc...

rodeo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1928
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Mer 16 Nov - 19:16

A ma fille, un mensonge bien senti sur des problèmes que 'j’ai eus avec des gangs - rapport à un trafic de drogue à l'école, que j'ai perturbé.
A mon ex, toute la vérité une fois qu'elle sera plus d'aplomb.

A faire : reprendre une vie "normale" et préparer le départ de ma fille dans la famille de mon ex.
Vaclav ne peut se permettre de la mettre en danger - et il va le lui dire tel quel.
Désolé...

La semaine, je dois creuser- je te dis avant le WE ?

_________________
"Wherever somebody's strugglin' for a place to stand / For a decent job or a helpin' hand / Wherever somebody's strugglin' to be free / Look in their eyes, Ma, you'll see me"/ You'll see me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    Dim 4 Déc - 21:19

hum... et donc le week-end est passé Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Detroit : Urban legends    

Revenir en haut Aller en bas
 
Detroit : Urban legends
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Review] Premières reviews des Glatorian Legends
» dans notre ludothèque -STRATEGO LEGENDS-
» nouveauté sur Urban Rivals
» League of Legends (ou LoL pour les intimes :D)
» Definitions d'Urban....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Monde des ténèbres :: Geist - The Sin-Eaters-
Sauter vers: