Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 22 Mar - 12:13

Layleen a écrit:
ben vu que je suis enRhuBée, j'ai le cerveau en compote donc je passe mon tour en attend d'être guérie... en espérant que ce soit demain.... Suspect

Vu le piètre état de Layleen je vais donc reprendre la narration et tu complèteras si jamais j'ai oublié certaines choses.

En attendant que le docteur Mendoza te soigne bien

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 22 Mar - 12:44

Mercredi 28 décembre : 7h00

Sam fixe son bol de chocolat, les pensées ailleurs... Son avenir allait connaître une orientation toute particulière dans le mois à venir et elle espérait ne pas se tromper quant à ses choix.

Elle se dirigea donc vers le bureau des COPS et après s'être astreinte à son rituel quotidien (café, muffins), elle se dirigea vers son bureau. Sur ce dernier, un entassement de dossiers, résultat de ses recherches antérieurs, l'attendait. Elle allait devoir tout compulser pour essayer de percer à jour le mystère de ce triple meurtre. Tout d'abord on a retrouvé l'identité de l'homme manchot. Il s'appelle Stankovic et c'est tout pas d'autres informations... Puis elle commence à regarder, ce à quoi Trejo n'avait pensé, les activités maritimes dans le port de L.A. Deux bateaux avaient mouillé le soir du triple meurtre : un bateau en provenance de colombie et un autre de Vladivostock, le Nicolas II. Les autres pistes ne menaient à rien...

Qui dit bateau, dit cargaison. Sam eut une idée de génie : pourquoi les caisses disparus n'aurait pas été envoyé à la baille. Ni une ni deux, elle passe aux services plongés des COPS et ressort équipée en femme-grenouille. Direction les docks... où l'attend une délégation d'italiens vindicatifs prêt à en découdre avec le moindre uniforme. Sam se gara donc à quelques mètres de l'entrepot, enfila sa combinaison et plouf!!!

Dans les fonds, elle ne trouva aucunes caisses suspectes mais elle venait surement de résoudre un certains nombres de meurtres non-élucidés. En effet les fonds de la baier de L.A. ressemblait plus à une mauvaise imitation du musée de Madame Tussaut, version aquatique et chaussures en ciment. Malheureusement les squelettes, rongés par les algues et les crustacés, ne lui apprirent rien. Elle remonta à la surface dessus et fut obligé de littéralement s'enfuir des docks car elle était poursuivis par une horde de dockers qui visiblement n'avait pas apprécié son excursion sous-marine.

De retour dans son bureau, elle feuilleta ses magasines pour se libérer l'esprit. Un "you've got a mail" lui rappella qu'elle était au boulot. Son contenu allait apporter une modification très substentielle à son enquête. Le bateau en provenance de Colombie appartient à Giuseppe Granbiño et tansportait, sans aucun doute et sans aucune preuve, de la drogue. Le Nicolas II transportait lui un réacteur nucléaire et sa mallette de mise à feu... gloups. Un réacteur qui se balade dans L.A., Sam se dit que se n'était pas bon du tout mais alors pas bon.

Pendant ce temps, Trejo se trouvait devant la porte du sieur Donahue. Après avoir crocheté une serrure, il penetra dans la maison qui semblait étonnament propre comme si personne n'habitait là depuis un moment. Trejo ne décela aucune empreinte, l'homme était prudent. Il se dirigea vers la cave et après défonça la porte. Un ratelier d'armes blanches et boucliers celtiques trônaient en valeur dans la pièce. Deux tonneaux en métal remplis d'armes à feu complétait le tableau de la pièce pour parfait terroriste. Un tic-tac très caractéristique l'empêcha de poursuivre ses investigations et c'est en courant qu'il sortit de la maison. L'explosion le projeta dehors et son dos en feu lui rappella de ne jamais manquer de prudence avec les terroristes irlandais.

Nos deux COPS rentrèrent donc chez eux avec beaucoup de pistes mais aucun dénominateur commun pour les raccrocher.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 22 Mar - 15:54

C'est pas mal...
Faut juste rajouter que Sam s'est pris la tête avec Hawkins car il ne voulait pas qu'elle plonge pour fouiller le fond pmaritime des docks. Et Sam lui a dit que c'était un gros lache, na ! Et elle l'a fait quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 22 Mar - 18:33

Jeudi 29 Décembre 2030

Après sa déconvenue sous-marine, Sam décida de s'entretenie avec Piotr, un cOPS d'origine polonaise spécialiste des mafias de l'est. Il lui fit un topo de toutes les personnalités de l'affaire.

D'un côté les équipiers italiens menés par Giuseppe Granbiño attendait une cargaison de drogues. De l'autre Arienko est de mèche avec un certain Berkani et dirige les Cash & Carry Boyzs. Basile Petrov lui bosse pour la Kiev Alliance dirigé par Vassily Kandereiv et squatte à Little Mokbha, le quartier russe. D'ailleurs c'est dans ce quartier que l'on fait vent de certaines rumeurs concernant un mutant qui terroriserait la population.

De son côté Trejo réussit à découvrir que le réacteur devait être récupéré par Donahue pour la mafia Irlandaise mais qu'il s'est fait doubler. En parlant du réacteur Sam avait envoyé une équipe sur le Nicolas II pour évaluer les risques de fuite et les spécialistes lui répondirent que, effectivement les barils fuiyaient et si on s'en referait à l'affolement du conteur geyger, il fallait absolument les retrouver avant Vendredi sinon L.A. ne serait plus qu'une pâle imitation de Tchernobyl...

Le temps leur était donc compté. Sam, Trejo et Piotr mirent leur information en commun et tout semblait convergé vers une seule et même personne Kandereiv, le boss de la Kiev Alliance. Après vérification, le Russe en question posséde un garage dans Little Mokbah. Sam et Trejo foncèrent au volant de la Toronado.

Le garage paraîssait bien silencieux. Trejo ne s'embarassa pas et défonça la porte d'un coup de pied. Vide à l'exception d'un Basile Petrov torturé façon Reservoir Dogs. Après inspection, les COPS remarquèrent des traces de roues d'un camion, identique à celle du lieu du crime, et des traces de peinture rouge à l'extérieur. Pendant que Sam finissait d'inspecter les lieux, Trejo parla avec les quelques gamins qui jouaient à l'extérieur. Après une discussion Spanglish HS AméricanoRusse et quelques transferts d'Oncle Sam, Les gamins lui révélèrent que Basile Petrov était entré peu avant q'une camionette rouge sorte du hangar. Un avis de recherche fut lancer contre la camionette et après quelques minutes d'attente on retrouva la trace de la camionette près d'un café de Little Mokbah.

Stripnick et Hawkins devancèrent Sam et Trejo et avec des renforts ils pénétrèrent tous dans le café et après avoir rudoyer le patron découvrirent dans la cave les caisses de Quetches avec des traces de sang... de deux hommes. Mais pas le temps de se reposer que La camionette avait de nouveau aperçu dans près de l'aéroport. Le capitaine n'eut pas le temps de dire un mot que Sam et Trejo étaient déjà sortit du bar.

La demoiselle s'empara des clefs de la voiture sans attendre le consentement du propriétaire. Elle s'installa au volant, enclencha la première et accelera le plus fort possible. Un nuage de fumée sortait des pneus qui patinaient sur l'asphalte. La voiture décrivit un arc de cercle en laissant au passage une bonne dose de gomme et enfin elle s'elança dans un vacarme assourdissant. Sam conduisait comme si elle participait au 80 miles d'Indianapolis. Les enseignements de Josh avaient été efficace et en peu de temps la piste de l'aéroport leur faisait face. Sam s'engagea sur le terre-plein et enfonça la pédale d'accélerateur. La vieille gimbarde s'envola et après défoncée le grillade, atterit durement sur ce qui lui restait d'amortisseur. La camionette rouge n'était qu'à quelques mètres mais un avion était en train d'amorcer se remonter effrayé par la horde de flics qui suivait Sam et Trejo. Ce dernier extirpa son coprs par la fenêtre, sortit son arme et visa le réacteur de l'avion. La toronado obéissant aux mains expertes de sa conductrice suivait une ligne parfaitement rectiligne. Il fit feu une seule fois. La balle alla se loger dans le réacteur de l'avion l'obligeant à se reposer sur la piste.

Sam immobilisa le conducteur, un jeune adolescent russe. L'équipe de décontamination mit les fûts en sureté et les COPS pensaient avoir enfin mérité leur soirée de repos...

illusion.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 22 Mar - 18:50

Vendredi 30 Décembre 2030 tôt le matin

Sam et Trejo sont conviés d'urgence dans le bureau de Stripnick où les attends déjà Hawkins. Ils doivent se rendre de tout urgence dans Little Mokbah où la présence du "mutant" se fait de plus en plus sentir. Les gens ont peur et c'est du devoir des COPS de veiller à régler ce problème...Mais bien sûre.

Les deux COPS se dirigèrent donc dans les ruelles sombres du quartier russe en sillonant le coin ou la "chose" avait été apperçu pour la dernière fois. La peur laissait les portes et les volets clos. Les rues étaient désertes et même la lumière du mag-lite n'arrivait pas à en percer la pénombre.

Pourtant, devant eux, une forme semblait se dessiner. Des grognements s'echappaient rendant encore plus lugubre la ruelle. Ils s'approchèrent leurs armes sortis. Deux hommes étaient allongés sur le sol mais quelquechose clochait dans le tableau. Ils comprirent quand leur lampe torche les éclaira. Les deux hommes étaient soudés dos à dos dans une boursouflure qui suitait un liquide étrange à l'odeur d'amoniac. De la bave et du sang s'échappaient de leur bouche. Leur regard injecté n'avait plus rien d'humain et un liquide rouge s'échappait de leur "union"... du sang. En effet, ils avaient été criblé de balles et c'est dans un dernier grognement inhumain que le mutant rendit l'âme.

Trejo s'approcha de la chose et l'examina. Elle étaut composé d'un visage latin et un autre typique de l'est : Offa et le garde du corps de Stankovic. Mais comment avaient-ils pû en arriver là. Jamais ils n'eurent leur réponse.

Leur journée et leur enquête (à laquelle ils n'avaient pas tout compris) finirent sur l'enlevement du cadavre et par une phrase de Sam à son intention qui eut un impact plus violent que souhaité :

"C'est marrant mais pendant toute l'enquête t'as pas bu une goutte d'alcool. Allez salut".

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 22 Mar - 22:38

Parfaitement résumé car c'est clair cétait pas facile à raconter...

Bravo pour la scène de la poursuite en voiture cheers

Sinon, on était fin novembre et pas fin décembre... :P
Revenir en haut Aller en bas
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Jeu 23 Mar - 18:40

Layleen a écrit:
Parfaitement résumé car c'est clair cétait pas facile à raconter...Bravo pour la scène de la poursuite en voiture cheers

Merci mais facile de raconter une scène aussi mythique Laughing

Layleen a écrit:
Sinon, on était fin novembre et pas fin décembre... :P

Oups je me disais bien aussi que t'avais pas raconté ton reveillon :P

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Jeu 23 Mar - 18:41

Épilogue

De retour dans mon désert, je pouvais enfin goûter enfin à un moment de tranquillité. Une fois dans mon mobil-home, ma main s’empara automatiquement d’un verre pas trop sale qui fut l’instant d’après rempli par mon ambroisie single malt. Après avoir allumé mon poste de télévision, je me suis installé à même le sable adossé à mon abri de fortune.

Face à moi le soleil se couchait en embrasant le ciel. Cette vision paradisiaque, sans que je puisse dire pourquoi, me faisait penser à Anna-Lisa et aux trop courts moments que nous avions passés ensemble. Même le discours mielleux pré-électoral de Mac Conroy n’arrivait pas à ternir mes souvenirs. Sur ce ciel rougeoyant se dessinait son visage avec le même sourire qui ornait sa nouvelle flasque. Il n’avait jamais ressenti ça depuis cette fameuse nuit. Pourtant il n’était plus un gamin. Mais cette vieille carcasse, usée par le boulot, le tabac et l’alcool avait renaquit en la présence de la douce Colombienne. C’est vrai qu’il avait vécu une sacrée aventure au Mexique et Anna-lisa était le genre de femme qui ne laisse pas indifférent. Elle était une amazone moderne capable à la fois de courage et de violence quand elle se sentait en danger mais aussi de la plus exquise et maternelle douceur envers les êtres qu’elle chérissait. Oui il aimait cette femme. Il aimait leur rencontre dramatique. Il aimait la noblesse de ses actes. Il aimait ce regard de jais si plein d’amour et de détermination et il l’avait laissée partir par… Par quoi d’ailleurs ? Par peur, timidité, gène… Il ne saurait le dire. Ce sentiment en tout cas, il ne l’avait plus ressenti depuis la San Juan.

Le Mexicain serra inconsciemment sa flasque de Whisky et son fétiche pendant que Nowemba expliquait comment il allait résoudre tous les problèmes de Los Angeles. La cité des anges, un enfer plutôt. Il se voyait en simple flic à la poursuite de ce réacteur nucléaire avec l’agent Jericho. Encore une affaire de résolu pour les deux agents. Encore des félicitations du Capitaine et du Lieutenant et pourquoi ? Les parrains étaient toujours à leurs postes. La semaine suivante verrait son nouvel arrivage d’armes, de drogues, de clandestins. Un pas de plus en enfer. À 47 ans, il n’avait plus d’illusions sur la justice. Mais maintenant il doutait de son propre rôle. En avait-il un d’ailleurs à part servir les agissements des puissants. Mac Conroy, Sali Fachi, Paddy Donahue et tout les autres agissaient en toute impunité ? On arrêtait bien des petits malfrats mais les vrais criminels couraient toujours… Un mot lui frappa l’esprit :

Lassitude.

Ouais il était fatigué par toutes ces manipulations médiatiques, ses magouilles politiques. Il se sentait à l’étroit dans son costume de COPS, mais aussi dans sa maison, dans sa vie. Il avait besoin de changements, de redémarrer quelque chose…

Une jeune femme convaincante hurlait sa haine du système et prônait des changements radicaux mais déjà Dany Trejo ne l’entendait plus. Il monta dans sa Oldsmobile Toronado à l’agonie depuis que Sam Jericho l’avait malmenée et fila vers l’horizon.

Derrière lui, sur le sable, son verre de whisky était plein.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Jeu 23 Mar - 23:42

Une nouvelle fois l'excellence même mon cher Ailean !!!
Quelle classe !
J'adore vraiment le personnage de Danny !
Avec Sam, ils forment vraiment une équipe d'enfer !!!
Quelle chance j'ai d'avoir des joueurs pareils !!!! Cool


Alors je vais juste apporter quelques précisions concernant le scénario :
-en fait il n'ya aucun lien à la base entre le Quetz (drogue dérivée de la coke) et le réacteur
-il y a juste eu 2 équipes de malfrats (les équipiers de Granbinio et ,os amis russes fraîchement débarqués) qui se sont croisés par hasard
-la situation s'en envenimée à cause de l'incompréhension et la Kiev's Alliance (drivée par ce traître de Basil Petrov) a débarqué pour dépuiller les équipiers et ont tout raflé au passage
... à savoir le réacteur et la malette en + du quetz
-Hoffa et Sokolov, déjà à la lutte puis arrosés de bastos se sont jetés, emmêlés, dans une des caisses de quetz. Ils étaient moribonds et Sojolov a utilisé un "patch chirurgical" hi-tech de l'armée russe pour se maintenir en vie
-les radiations + le quetz + le patch ont créé une créature hideuse après la mort clinique des 2 énergumènes et la "chose" a donc commencé à arpenter little Mockba
-Granbinio a essayé d'influencer Sam pour qu'elle retrouve son quetz.
-de son côté Donahue a fait comprendre à Danny qu'il était envoyé par la mafia irlandaise pour récupérer le réacteur et qu'il ferait tout pour acomplir sa mission.
C'est lui qui a torturé Petrov à son domicile pour mettre la main sur Ilya mais il est arrivé trop tard... et a laâché l'affaire à proximité de l'aéroport.
-Ilya est l'un des agents dormants des Baba Yaga, milieu mafio-terroriste aux buts inconnus qui prend petit à petit le contrôle de l'alaska et a trouvé l'opportunité de ramener à son maître Rasputin une arme bien utile grâce aux infos de Basil

J'espère que ça pourra éclairir les éventuelles zones d'ombre car en fait cette affaire est un joli bazar tout plein de coïncidences mais qui prend des allures vraiment dramatiques à cause de la contamination potentielle d'un quartier entier...

Enfin, précisons que c'est l'intervention fort à propos de Mr le procureur Jonathan Mac Connroy qui a permis désamorcer le conflit et de procéder à l'élection de Jackie Mancuso à la tête du principal syndicat des Docks.
Grâce à la fin de toute l'agitation sur le port, on peut dire que la campagne est plus que jamais lancée.

Sam et Danny ont d'ailleurs pu assister aux 5 allocutions télévisées des candidats officiels pour la mairie, à savoir :
-le procureur de LA, Jonathan Mac Connroy, donné favori grâce à ses actions d'éclat, au discours ultra-sécuritaire
-le maire sortant Karl Nowemba, un peu en disgrâce, au discours aussez démago
-Alfonso Medellin, le candidat anti-tout et anti-rien, au discours enflammé
-Thomas Song, notre représentant des pires déviances d'extrême droite de notre belle Californie
-Kristin Lane, candidate rebelle et écolo

Bien sûr, pour ceux et celles (hein Pandore) qui sont au courant de la time-line, on se fait tous petits sur le sujet, hein ? Rolling Eyes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3783
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Ven 24 Mar - 1:40

bonus et mouche cousue, d'ailleurs si tu veux des renseignements timeline en privé tu n'hésite pas lol!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Ven 24 Mar - 12:57

pandore a écrit:
bonus et mouche cousue, d'ailleurs si tu veux des renseignements timeline en privé tu n'hésite pas lol!
ça marche, je pense que je vais t'envoyer des mp en début de semaine prochaine pour choper des infos ! Cool
merci d'avance ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Lun 10 Avr - 10:25

Samedi 20 Décembre 2030 : Acid rain Xmas

Le retour à L.A. était encore plus dure que prévu. De un il avait passé sa première nuit dans son nouvel mobil-home loin de Ana-Lisa. Même si son sommeil avait été de plomb, sa douce et chaude présence lui manquait. De deux quand Trejo se reveilla vers les midis, il pleuvait sur son désert. Pas la pluie fine qui vous rafraichit quand le temps se fait moite. Non, il pleuvait à torrent et la pollution, entrainée par la pluie, s'abattait sur son jardin d'Eden. Sur la route qui l'amenait au central des COPS, un ciel d'apocalypse le suivit. Le soleil n'arrivait pas à percer le manteau de mort du ciel. Face à lui la ville se faisait lugubre. Les buildings suitaient d'un liquide sombre qui ne ressemblait en rien à de la pluie. Les gens, enfin ceux qui ne pouvaient se payer des masques, toussaient. La pluie sombre, presque goudronneuse, collait sur toutes les facades, voitures, panneaux, etc. L.A. ressemblait plus à une pompéi moderne qu'à une ville qui se préparait à fêter la saint Sylvestre. Mais surtout Trejo s'inquiétait car il savait que cette période était déjà propice au plus ignobles et inhumains débordements. Avec cette pluie, il pouvait craindre le pire. Qu'il était loin le soleil de la Colombie.

Arrivé à son bureau, à peine eut-il le temps de saluer ses collègues que déjà Hawkins convoquait les rares COPS présents. Dans la salle de Briefing, il parla comme à son habitude : de façon simple, précise et rapide. Il prenait une semaine de vacances. Bon vent pensais-je intérieurement. Puis un homme à la mine de fouine se fit présenter comme le lieutenant Jim Ecley, un ancien du S.A.D. qui allait le remplacer pour la semaine. Et merde, on ne pourrait jamais donc se passer de ces intérmédiaires... Puis avant de s'absenter, Le lieutenant Hawkins donna ses affectations : Trejo et Jericho allaient être de patrouille de 17h00 à 23h00. Après son café-muffin habituel, Hawkins vaca à ses occupations.

Dans la voiture de patrouille, les deux COPS ne communiquèrent pas beaucoup. Non pas que le temps minait leur humeur. Ils semblaient plutôt chacun plonger dans leurs pensés. Comme si leur rêves les éloignaient de la triste réalité de ce jour. Les nouvelles de la radio n'étaient pas là pour égayer l'atmosphère. Des multiples agressions mineures avaient lieu un peu partout dans L.A.. L'un des ponts s'était brisé et la circulation avait été bloqué. Une fusillade avait eut lieu à Belle-Garden mais un autre service du LAPD avait été dépêché sur les lieux.
Les phares de la voiture de patrouilles n'arrivaient même pas à percer le mur de pluie. Sam était obligé de rouler à 30 à l'heure pour ne pas écraser les rares passants. Ne voyant rien, on ne servait à rien et on se demandait bien le pourquoi de notre sortie.
Plus que vingt minutes avant la fin du service. Les deux COPS se trouvaient à Norwalk, le quartier des usines abandonnés. Ce cimetierre industriel était déjà plus que macabre d'ordinaire mais par ce temps il était limite funeste. On s'attendait à voir n'importe les monstres de nos cauchemards d'enfants surgir des multiples zones d'ombres. La lampe torche de la voiture n'éclairait pas à plus de 5 mètres.
22h45, la radio se mit à grésiller.

"A tout les COPS, la société de gardiennage Son & Swan indique qu'il y a du grabuge dans une des entreprises désafectées de Norwalk. Quelle est l'équipe la plus proche pour une intervention ?"

Après quelques secondes d'hésitation, Trejo décrocha et indiqua qu'ils étaient dans le quartier et qu'ils se rendaient sur place...

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Lun 10 Avr - 10:35

superbe travail d'intro !!! cheers
Layleen te dit qu'elle ne poura poster que demain midi donc n'hésite pas à poster tout ce que tu as à mettre !
c'est très bien raconté en tous cas !
Pfiou c'était vraiment un scénario fleuve, je suis claqué ! Sleep
y'en a des choses à dire ! study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Lun 10 Avr - 17:57

Samedi 20 décembre 2030 / 23h00 : Resident Evil Apocalyspe

La voiture de patrouille se gara près de la grille d'entrée d'où provenait l'appel. Un panneau branlant indiquait Simox. Devant la grille, trois gardes au visage blafard attendaient abrités sous une maigre cahute. Leur visage indiquait la peur et l'angoisse. Samantha et Trejo descendirent de voiture pour aller à leur rencontre. En moins de deux pas, ils étaient tout deux trempés jusqu'au os... sauf que cette pluie n'avait rien d'agréable, mais alors rien du tout. Sam questionna les agents à propos de la raison de leur appel. Ils avaient entendu du bruit dans l'usine alors qu'elle est normalement désafectée. Puis des lumières se sont allumés et finalement une grosse voiture en est sortie en défoncant la grille. Leur inquiétude venait du fait qu'une lumière rouge clignotait par intermitence dans le hangar.

Sam prit les agents et se décida à aller voir ce qui se tramait dans ce fameux entrepôt. Trejo lui pendant ce temps regagna la voiture pour en savoir plus sur l'entreprise Simox. Après un rapide tour parmi les fichiers commerciaux des entreprises de L.A. , il apprit que l'usine avait été racheté par une plus grosse boîte (Leto et Korpino) et que cette dernière l'avait fermée puis abandonnée il y a 6 ans de cela. Principale activité : produits pharmaceutiques et cosmétiques. Sam, elle, pénetra par la grille qui jonchait par terre dans un piètre état. Elle se dirigea vers la porte fermée du hangar. A mi-chemin, son sixième sens se mit en alerte. Des grognements bestiaux se faisaient entendre non loin d'eux. Elle braqua son mag-lite vers les bruits. Une demi douzaine de paires d'yeux rougeoyantes se détachaient de l'obscurité. Les formes avancèrent doucement. Dans le faisceau lumineaux, Sam découvrit six chiens l'écume aux lèvres la fixant du regard. Leur état physique pétrifia Sam de peur. Leur corps avait été rongé par l'acide et des lambeaux de peau se détachaient aussi facilement que la peau d'une tomate mondée. De partout suitait un liquide visqueux. Seul leurs crocs aiguisés rappellaient les animaux qu'ils avaient été avant. Sam cria "COUREZ" et se dirigea vers la porte. Le sol rendu glissant par cette maudite pluie, Sam s'étala de tout son long et eut juste le temps de se retourner pour voir trois chients bondir vers elle.
Le cri de Sam avait alerté Trejo. Celui-ci se dirigea vers la grille et vit un de ses chiens de l'enfer s'acharner sur la jambe d'un des gardes. Il sortit son nouveau Ruger Falcon 041, visa et tira. La tête du monstre vola en éclat et le bruit provoqué par une arme de se calibre fit fuir les chiens.
Sam sortit son arme de son holster et fit feu sans viser, par instinct. Elle toucha et la bête gisait dorénavent à ses côtés... Mais il lui en restait deux.
Tréjo vit un chien bondir sur Sam. Il tira à son tour. L'animal fauché en plein tournoya comme une danseuse étoile dans les airs avant de finir sa course contre le mur maculant ce dernier d'un sang immonde.

Pas le temps de finasser d'autres risquaient de rappliquer. Ils pénétrent dans le hangar. La première chose qui les frappa fut l'odeur pestilentielle qui régnait dans les lieux. Mais leur attention fut accaparé par un cadran digital ressemblant à une horloge qui indiquait 1'30'', 1'29'', 1'28''... Ils se retournèrent tous pour prendre la fuite mais la horde de chiens mutants qui les attendaient dehors les en dissuada. Seule une porte au milieu de la pièce ressemblait à ce que l'on appelle couramment une sortie de secours. Sam fit voler la serrure d'un coup de feu mais la puanteur des lieux l'empêcha de pénétrer plus loin. 45", 44", 43". Bon il fallait la désamorcer mais aucun des COPS présents n'avaient pris la spécialité démolition au cours de leurs parcours. 38", 37", 36". Trejo se mit face à l'engin et essaya de se rappeller ce qu'on lui avait enseigner au Mexique quand il était encore qu'un jeune déliquant. Alors ça c'est le fil de masse donc celui là c'est le contact ou le contraire et tout est commander par ce panneau. 15", 14", 13". Plus le temps de tergiversé, il tapa à l'instinct aussi vite qu'il le pu sur le panneau. 7", 6", 5". Et finalement il lança l'arrêt de la bombe...2".

2 secondes de plus et ils auraient été le bouquet final d'un feu d'artifice tirer un peu en avance. Ils se rejoignirent avec les agents et se décidèrent à pénetrer dans le couloir que Sam avait découvert...

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]


Dernière édition par le Mar 11 Avr - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Lun 10 Avr - 17:59

mendoza a écrit:
Pfiou c'était vraiment un scénario fleuve, je suis claqué ! Sleep

De même. Un scénario avec de la :bm: beaucoup de vomitor pas souvent de :tend: mais plutôt pale

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 9:54

Dimanche 21 décembre 2030 / 1h00 : Matrix Reloaded

Ailean a écrit:
...Ils se rejoignirent avec les agents et se décidèrent à pénetrer dans le couloir que Sam avait découvert...

La puanteur qui se dégageait des couloirs était tel que même avec les masques de protection, les yeux des COPS les irritaient. Ils toussaient également mais surtout ils arrivaient à reprimer leur haut-le-coeur. Avançant au bout du couloir, ils découvrirent une porte. Derrière celle-ci devaient se trouver l'origine des rejets méphitiques. Tréjo se décida à ouvrir la voie. Il avança prudement avec dans ses mains son arme et son mag-lite. Ses yeux fixés sur la porte face à lui, il ne se rendit pas compte de la cavité dans le mur. Il entendit juste un grognement et se retrouva plaqué, face la première, contre le mur. Des pattes d'une puissance incroyable le maintenaient contre celui-ci et il sentit l'haleine d'un chien mutant dans son dos. Sam sortit son arme et visa. Elle arrivait tout juste à distinguer les formes parmi la pénombre mais pris ses responsabilités. Le museau de l'animal explosa, enduisant la nuque de Trejo de bout d'os et de chair et l'animal s'effrondra.

Une porte blindée, trop neuve par rapport à l'endroit, leur faisait face. Trejo inspecta le bas de la porte. Des trainées indiquaient que celle-ci avait été ouverte très récemment. Une balle mis hors d'état la serrure et la porte s'ouvrit. L'odeur de la pièce libéré s'infiltra partout. Leurs intestins semblaient rongés de l'intérieur par de l'acide. Ils s'imaginaient baignant dans la fange des cochons des bouseux du middle-west. Sam et les trois agents rendirent leur diner. Trejo les regarda bizarrement. Certes l'odeur piquait un peu plus que celle de son dernier mobil-home, juste un peu plus. Tandis que le reste de ses collègues rassemblaient leur estomac, il pénétra dans la pièce.

7 sièges médicaux étaient disposés en cercle parmi les détritus et la saleté. Autour d'eux des machines, des ordinateurs, des générateurs ; tous éteint. Mais Trejo se figea quand il vit ce qu'il y avait sur les sièges. Sur 5 des 7 sièges des corps décharnés étaient sanglés... à l'origine des adolescents. Leur os transpercaient presque leur peau tané. Des mychoses entouraient leur bouche édentée. Des bubons desquels suitaient un pus infâme parcemaient leur corps. Sous eux, des seaux avaient recueillit leurs excrements. Mais le plus horrible, des cables (provenant des ordinateurs) avaient été insérés à même la peau dans leur crâne. Après son tour, Trejo remarqua des taches de sang qui s'échappaient d'un des sièges vides.

Il fut rejoint par une Sam très livide. Il lui tendit sa flasque de Whisky en lui disant : "Bois, ça te fera du bien." Elle la prit et s'en envoya une grande rasade. Le pure-malt lui fit reprendre des couleurs et, ce qui etonna Trejo, ne la fit même pas tousser. Les traces de sang menaient à une poubelle king-size avec à l'intérieur de laquelle le corps d'une adolescente, identique aux autres. Sam pénétra dans un bureau à côté de la poubelle. Sa relative propreté dénotait par rapport au reste de l'entrepôt. Sur la table basse, un magasine masculin écrit en syrilique et dans le frigo des bières. Elle ne trouva que ça.

Ils remontèrent à la surface et attendirent les renforts ainsi que l'équipe des légistes. Decidement Noël est vraiment une période bien étrange...

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 10:34

excellentissime !
trop bien raconté ! la suite !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 12:50

On s'y croit à nouveau.. C'est palpitant cheers
Bon j'essaie de rassembler mes papier study s et avant ce soir, j'essaie de poster la suite (et si tu vois poster entre temps, n'hésite pas, c'est si bon cheers )
Revenir en haut Aller en bas
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 13:38

République de Californie
État de Californie – District de Los Angeles

Dossier n°
86B23122030
Affaire Simox

------------------

Rapport du Légiste
Synthèse de l’Autopsie

-------------------

Les 6 corps retrouvés par les détectives Trejo et Jericho sont de type caucasien et sont réparties entre deux victimes du sexe féminin et 4 du sexe masculin. Leur âge respectif oscille entre 16 et 25 ans. Un seul corps a pu être indentifié, celui de Jason Qeens.

Corps dans un état de délabrement physique avancé pouvant entraîner le décès.
Nourris un minimum par intraveineuse.
Début du "traitement" : 6 mois
Cable inséré directement dans le lob temporal du patient sans interface (trace de cicatrisation autour des orifices).
N° écrit au stylo bille sur la poitrine. Le n°7 pour Qeens.

Mon avis pour les détectives Trejo et Jericho serait de regarder vers les premières expériences de cablage homme-machine qui doivent remonter vers 2027.

-------------------
Conclusion (cochez une case)

En conséquence et pour clôturer la mort du sujet (Victime) : Jason Qeens
est due à ou a été causé par (Description) : empoisement.

Ce qui indique que :
O La mort est naturelle, accidentelle, ou due à un suicide.
Ø La mort du sujet n’est pas accidentelle, naturelle ou due à un suicide.


Le présent rapport a été effectué par nous, (Nom du médecin légiste) le Docteur Barnet, médecin à l’hôpital principal de COPS, Conformément à l’article 74 du code de procédure de la République de Californie, district de Los Angeles.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 13:46

République de Californie
État de Californie – District de Los Angeles


Dossier n° 86B23122030
Affaire Simox

------------------

Casier Judiciaire

------------------

Nom : Qeens
Prénom : Jason
Surnom : Aucun
Sexe : Masculin
Age : 19 ans
Nationalité : Californienne
Dernière adresse connu : Domicile de ses parents
Profession : Etudiant à la Faculté d'informatique
Signe(s) particulier(s) : Aucun

Ø Appartenance à une organisation : groupe étudiant non criminel les Pacmen

Ø Condamnation(s) (affaire(s) connu(s) ci-dessous).
Plusieurs reprises vol de matériels informatiques.
Condamnatio à des travaux d'intérêts généraux.

Ø Personne recherchée, cf. avis de recherche dossier n° 568291

-----------------

dossier n° 568291

Disparu depuis Septembre 2030, enlèvement

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 15:23

Samedi 21 décembre 2030... 8h00...

Dany parti sur le terrain, Sam resta au bureau pour creuser sur une idée qui lui était venue durant la nuit.
Les différents rapports entre les mains, elle se mit donc à chercher du côté d'une affaire survenue en août dernier et qui concernait la disparition de jeunes SDF servants pour des expériences scientifiques. Peut être que les deux affaires étaient liées ?
Entre temps, elle téléphona à son indic(-amant), le mafieux, Georgy Valenko pour qu'il puisse se renseigner sur les branches de la mafia russe car le magazine retrouvé dans l'entrepot laissait deviner l'origine slave des malfaiteurs... Valenko lui fixa donc un rdv pour le soir même avec un dîner à la clef...
Sam décrocha ensuite son combiné pour prendre rdv avec le plus grand neurochirugien de LA, Brett Leeman*.
Ses premières cherches ne donnèrent rien..
Sam interroga donc CAN qui la renvoya sur Milo, un jeune hacker engagé depuis peu au LAPD. Sam qui se souvenait avoir arrêter le jeune homme lors de l'affaire Oba Shever, alla le voir et tous les deux se fixèrent un rdv vers 18h pour aller dans une des plus grande salle de jeu, le Coliseum.
En fin de matinée, une info tomba: la société qui avait vendu les fauteuils de dentiste ayant servi à torturer les adolescents se trouvait à San diego. Jericho décida donc qu'elle s'y rendrait après la pause déjeuner.
Alors que Sam attendait Trejo pour manger un Kebab frites, elle reçu un message de Vanessa Farlito, agent s'occupant de la disparition de jeunes gens qui lui priait de venir à son bureau. Sur place, Farlito donna à Sam des affaires ayant appartenu à Queens. Jericho fouilla méticuleusement et trouva une carte du Virtu-Oz, salle de jeu très fermée. Elle se promit d'en parler à Milo, le pro de l'info et des jeux.
Sam retourna à son bureau et attendit l'arrivée de Trejo...

*papa de Dakota, la fille qui rend dingue Santana...
Revenir en haut Aller en bas
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 16:22

Samedi 21 décembre 2030. 8h00. Insert Coin

Pendant que Sam se décida à commencer l'enquête dans son bureau, Trejo lui opta pour le terrain. Il passa tout de même voir les résultats de sa recherche de la veille au soir à propos des expériences sur le cablage humain. Trois noms ressortaient : Paul Mac Kanzie (neurologue), Shawn Gowan (toujours en activité sur le même domaine) et Nelson Wallace (qui a eut certain démélé avec la justice lui interdisant de pratiquer de nouveau. Disparu depuis lors). Tiens tiens un savant fou. Trejo renvoya une nouvelle recherche sur ce Nelson Wallace et pris la Toronado, direction les facs.

N'ayant jamais dépassé le stade de... enfin n'ayant jamais vraiment commencer ses études, Trejo fut étourdi par l'immensité du complexe scolaire. Après quelques minutes de désorientation, il réussit à trouver le batiment principal et une secrétaire à l'air peu aimaible lui faisait face. El Mexican sortit sa plaque et lui planta sous le nez demandant un rendez-vous dans la seconde avec le responsable.

- "Vous avez une commission rogatoire ?" lui répondit la préposé à la machine à café.
- "Hein... Non mais j'ai six morts dont au moins un étudiait dans votrs établissement ça devrait suffire"...
- "Vous avez quoi comme papier officiel ?"
- Visiblement la bougresse n'avait pas l'air de bien comprendre. "Ecoutez mon petit, je vais être clair. Je peux repartir mécontent d'ici et revenir avec toute la paperasse officielle dans moins d'une heure. Mais je serais mécontent et je serais alors obligé de poser beaucoup de questions et de mettre beaucoup de bordel alors qu'on peut regler comme ça tranquilement en deux minutes..."
- "Attendez ici dix minutes" puis elle se dirigea vers un bureau.

Une heure après il fut introduit dans le bureau du proviseur occupé avec son golf miniature. 10 minutes après il sortit sans rien avoir appris de plus. Apparement le proviseur était plus occupé à améliorer son put que de s'occuper de la vie de ses élèves...
Trejo se dirigea vers les salles informatiques à le recherche des autres membres des Pacmen, identifiables à leur pin's smiley. Il les trouva sans difficulté autour d'une table en train de discuter. Pour lancer la conversation, Trejo lanca sa plaque sur la table puis la photo de Jason. D'abord intrigué puis choqué quand il leur appris que l'ami Jason mangeait les pissenlits par la racine, les pacmen reconnurent une autre photos parmi la victime. La fille au tatouage n°11 s'appellait Isa Chepakoi et, comme Jason, fréquentait le Coliseum. Tout deux étaient aussi des hardcore Gamers.

Puis Trejo partit en direction du Coliseum mais il fut appeller par Sam lui demandant de l'accompagner à San Diego.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mar 11 Avr - 17:10

Trejo rejoignit donc Sam et après avoir avaler leur Kebab, Sam monta dans la toronado, pris les clef des mains de Trejo et s'appreta à roder les pneus nuefs de la voiture... lorsque la radio se fit entendre en disant que 2 criminels fuyaient sur la free way, lapolice aux trousses. Du renfort était demandé. Trejo confirma qu'il allait voir ça de plus près et Sam appuya sur le champigon. Au même moment, une voiture passa devant eux poursuivit de 5 voitures. Sam appuya sur l'accélérateur et rapidement réussi à passer devant els autres voitures du LAPD.; Mais Tréjo et Jericho allucinaient devant le spectacle. La voiture en fuite semblait aussi rapide et maniable que dans un jeu vidéo. Malgré les talents de conductrice de Sam, la jeune fille avait bien de mal à les suivre. Puis soudain, le passager de la voiture dégomma le toit de sa voiture pour se mettre debout et se mit à faire à feu sur les flics. Plusieurs voitures partir dans le décor mais Sam tenait bon. Les heures passées auprès de Josh ne lui avaient pas été inutiles... Il faudrait qu'elle aille le remercier...
Trejo ouvrit la fenêtre passager et sortit à son tour pour répondre avec son gun à son assaillant. Malgré les zigzag de la voiture, Trejo envoya une balle qui tua net le garçon. Alors l'irréalisable se produit. Le conducteur se leva à son tour armée et tira... et la voiture continuait de roulé comme si une tiers personne s'en occupait. Mais moiins de 5 min plus tard, la voiture sembla perdre son controle et vit plusieurs tonneaux qui découpa en deux le pauvre gars avant d'aller s'échouer sur un camion citerne... qui explosa. Sam pila avec sa voiture et tenta une marche arrière d'urgent pour éviter le grabuge.
Des flammes, des cris...
Trejo sortit du véhicule et alla vers le bout de corps qui restait. Le gars portait des lunettes de jeu vidéo et ses yeux ressemblaient à ceux d'un lapin cobaye....
Revenir en haut Aller en bas
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 12 Avr - 9:36

Samedi 21 décembre 2030. 14h30. Metal Gear Solid

Les COPS n'eurent pas le loisir d'approfondir cette piste que déjà leur radio grésillait : "Triple meurtre à Glendale. Il me faut du monde". Sachant que Sam avait une piste à San Diego, Trejo la laissa partir avec sa Toronado. Puis il empoigna le premier flic à proximité en lui intimant l'ordre de la ramener à Downtown en faisant un arrêt chez Dodge pour récupérer son PIck-Up.
Il fila ensuite sur le lieu du crime où l'attendaient les premiers flics sur place. Les victimes Mina Gucchi et ses deux gardes du corps, une affaire banale. Pas si banal que ça si on pense que Madame Gucchi bénéficiait de la protection des témoins et que presque personne ne connaissait l'existence du lieu. Elle devait témoigner contre le cartel mexicain de Tijuana la semaine suivante. Deuxième point intéressant, les tueurs avaient trouvé la maison sans système d'alarme et avaient pu s'enfuir en bénéficiant de tout les feux verts.
En un instant Trejo comprit. Une organisation avait réussit en "cablant" des sur-doués de l'informatique à piraté le système central de signalisation de L.A., le fichier des témoins sous protection et le système de sécurité... Témoins sous protection...Témoins sous protection...Ana-Lisa !!
Trejo partit comme une fusée vers la planque de Ana-lisa et appella son capitaine. Il lui fit part de sa découverte et lui demanda de se charger de la protection de Madame Salazar. Eux-deux seulement sauraient où était cette planque et il lui dirait de vive voix le soir même.
Arrivé dans la planque, le premier instant de sourire de Ana-Lisa fut vite effacé par l'angoisse que dégageait le visage de Trejo. Il lui bredouilla une rapide explication et l'emmena dans son quartier chicanos où il demanda contre un service et contre une vieille amitié à Esteban Da Cruz, chef du gang des Jag'z de trouver une planque pour la demoiselle. Ce dernier accepta visiblement touché par la sincérité de son ami.
Trejo embrassa une dernière fois Ana-Lisa en lui promettant de passer le soir mais là il devait filer. Stripnick rejoignit Trejo au Bunker ou ce dernier lui indiqua l'adresse de la planque et tout deux se dirigèrent vers le Coliséum.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   Mer 12 Avr - 10:49

que du bonheur !
ça fait plaisir de voir la partie aussi bien racontée par mes 2 joueurs de l'impossible !
ça donne envie de rejouer très vite !... :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
[COPS] ma saison 1 -Les affranchis- Espace Joueurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FINI] Tirage au sort (Saison 2) des joueurs supplémentaire par équipe choisi :
» L'espace OL Saison 2010-2011
» [MEILLEURS JOUEURS] Saison 4 - Division 1
» [Meilleurs Joueurs] Division 1 - Saison 7
» [Meilleurs joueurs] Division 4 - Saison 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Anticipation - Cyberpunk :: COPS-
Sauter vers: