Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Jeu 1 Mar - 12:28

Chiquito laissa les 2 COPS pénétrer dans les égouts en se disant qu’il fallait être moitié taré pour y aller comme ça sans équipement.
En s’ouvrant avec appétit une autre barre chocolatée, il remerciait le seigneur de ne pas avoir eu à accompagner les 2 enquêteurs.
Il laissait quotidiennement ses crève la faim d’équipiers arpenter les couloirs décrépits, ce n’était pas pour se laisser embarquer dans la crasse par 2 fouille merde de flics.

C’étaient ses hommes qui avaient trouvé à peu d’intervalle les 2 corps des asiates, et pas dans un bon état.
D’ailleurs Chiquito s’était contenté de ce qu’ls lui avaient raconté et les avait laissé descendre avec les flicards du quartier.
Et maintenant ces 2 COPS à qui il n’avait rien de plus à révéler.

De toutes les manières Chiquito s’en battait les cojones de ce qui pouvait bien arriver à ces salauds de pauvres.
Tout ce qu’il voyait c’était que le quartier restait dirigé par des gars comme lui et que 2 esclaves de plus ou de moins c’était vraiment rien.
Pour lui et les autres chicanos « installés », c’était la vision actuelle du rêve californien.

Danny et Domingo -que la bêtise profonde du contremaître, ainsi que son absence de réponse valable, avait énervé- descendirent donc dans les égouts accompagnés de 2 employés de la compagnie de nettoyage.
Ces 2 là, un métis indien et un asiatique, parlaient peu et une bosse sous leur uniforme ainsi que leur nervosité certaine trahissaient un manque de confiance certain dans l’environnement qui les entourait.

L’ambiance était moite et la puanteur étouffante.
Un beau temps pour gerber, se disait Domingo, qui se mettait lui aussi sur ses gardes.
Sur les murs, éclairés partiellement et aléatoirement par les torches, Danny pouvait voir des signes anciens ou récents de luttes de territoires entre gangs.
Des symboles de possession déterminaient qui avait tenu le fortin et combien de temps mais les symboles chicanos étaient plus anciens maintenant et ils laissaient de plus en plus la place à différents symboles asiatiques.

Comme aurait dit un illustre commentateur de football au siècle dernier : « on dirait bien que les mouches ont changé d’âne… »

Après une dizaine de minutes qui avaient paru durer une éternité, ils arrivèrent dans le lieu du carnage.
Le 2ème corps découvert n’avait pas bougé, conformément aux ordres de Domingo.
Dans cet environnement boueux et jonché de détritus, la scène de crime pouvait commencer, Domingo ouvrit sa mallette et commença à observer les alentours.

Nerveux, les 2 employés sursautaient au moindre gargouillement d’eau croupie ou de galopade de rat, la main près de la bosse sous leur bleu de travail…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3779
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Ven 2 Mar - 13:39

excellent, tu sais que tu aurais dû écrire dans cops, toi ?

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Ven 2 Mar - 16:51

pandore a écrit:
excellent, tu sais que tu aurais dû écrire dans cops, toi ?
merci miss, ça me va droit au coeur ! Embarassed cheers
Malheureusement je crois qu'il est un peu tard maintenant pour écrire dans COPS... :cry: :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Dim 4 Mar - 2:17

"Hey Desperado, tu t'occupes du premier corps, je vais allez jettez un oeil sur l'autre." Après un signe d'acquisement du mexicain, Trejo se déplaça dans la gallerie vers le corps de la jeune femme. Elle gisait sur le sol. Enfin elle... Il vallait mieux dire qu'une partie d'elle gisait sur le sol. La pauvre asiatique n'était plus qu'un tronc, une pauvre chose qui devait être un beau de femme. Mais voilà le cerveau dérangé d'un enfant de cette charmante ville de Los Angeles avait encore cueilli une vie avant qu'elle n'éclose. Trejo dégagea les cheveux, collés par la salisure du lieu, de son visage. Derrière, il découvrit le visage d'une princesse. Elle devait avoir à peine sa majorité. Un sourire d'ivoire, les yeux finement maquillés ; autant de signes révélateurs de son âge et de sa classe sociale. La pauvre avait les yeux encore ouvert, ces fameux miroirs de l'âme, capullada (n'importe naouac). Si seulement je pouvais voir dedans le visage de l'ordure qui t'a fait ça, pochola (mignonne), J'te jure que l'Enfer sera une sinécure comparé au traitement que je vais lui reserver. Mais non on ne pouvait lire que l'horreur dans ces yeux, rien de plus.

Trejo regarda avec soin le corps. Les rats avaient déjà commencé à fêter la "Semana Santa" (Semaine Sainte. Une des plus grandes fêtes du Mexique NDLR) au vue de l'étendu des dégâts. Pourtant les coupures des amputations étaient nettes. Engin chirurgical ? Improbable car la coupe était pure comme effectuée d'un coup. Non probablement une arme blanche et ces grillados (défoncés) d'asiatiques étaient bien capables d'avoir fait çà avec un de leur putain de coupe-chou. Par contre l'impact qui lui avait broyé la cage thoracique, ça il se demandait avec quoi on avait bien pu lui faire ça.

Ven pa aca chalao (viens ici, mon pote) adressa-t-il au mulatre. Le pauvre métis avança en prennant bien soin de ne pas regarder ce que foutait Domingo et il manqua de se planter la tronche dans la fange. Il avait toujours la main dans sa poche. Les gouttes de sueurs qui perlaient de son visage trahissaient son état intense de nervosité. Ce mec était une bombe prête à exploser et Trejo détestait jouer le rôle de démineur.

"Bon hombre, une question simple, une seule. Est-ce que vous avez trouvé les membres de la demoiselle, oui ou non ?"

L'homme ne lui répondait pas. Il fixait le regard de la morte comme hypnotisé. Putain, il était comme un des ses zombies qui faisaient face à ce bon vieux Santo, incapable de se mouvoir ou de réflechir. Trejo claqua des doigts devant lui pour attirer son attention mais toujours pas de réaction. Il s'apprêtait à lui balancer une petite mandale histoire de la récupérer mais un bruit provenant du ventre du macchabé attira leurs attentions. Quelque chose bougeait en elle. T'ain s'était quoi ce truc ? Tréjo allait s'approcher quand la tête d'un rat, les moustaches enduites d'un mélange de sang et de chair, s'extirpa du trou béant de son thorax. Le metis, dont la raison l'avait vraisemblalbement abandoné, sortit son 38 de sa poche et visa le corps de la fille. Trejo lui assena un uppercut dans le bras. Le coup partit et la balle ricocha plusieurs fois dans les murs reveillant par la même occasion le reste de la bande de rongeurs. Puis Trejo chopa à la gorge le pauvre et le plaqua contre le mur. La violence du coup fit tomber l'arme par terre.

"Recommences ça encore une fois et te doy una hostia (je te flanque une beigne)." Le gamin vira au blanc et quand le COPS relacha son étreinte, il vida ses boyaux sur le sol puis se mit à pleurer. Se penchant à côté de lui, Trejo lui tendit sa flasque. "Bois-en une grande rasade. C'est un Four Roses Single Barrel 50° alors après tu ne pourras aller que mieux. L'indien passa du blanc au rouge en un instant mais malgré le scientillement de ses yeux, il semblait avoir repris ses esprits.

"Bon alors ma question ?"

'Non m'sieur, on a pas trouvé les membres des deux jeunes filles mais on a pas fouillé le canal. Faudrait faire une purge pour vider le contenu mais ça risque de prendre du temps et il faudrait que j'en réfere à mon contremaître qui en parlera à son responsable pour avoir une autorisation de la mairie pour qu'ensuite..."

"Wow wow, du calme mon gars. J'sais bien que l'alcool delie les langues mais toi on dirait un discours de Mac C. Allez tu prends ta journée, tu t'achètes une bouteille de Mezcal, tu te prends une bonne, Tu bebes como un cosaco (bois comme une éponge) et demain tu pourras reprendre ton boulot normalement. Par contre ton jouet j'vais le garder pour la journée" Allez que te vaya bien (bon courage)."

Après le départ des deux névrosés, Trejo rejoignit Domingo.

"Qué rollo (quelle poisse) ! Pas un indice avec la mienne. La tienne a-t-elle été plus causante ?"

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Lun 5 Mar - 0:52

Citation :

petit interlude

je suis un peu mort de rire car je n'ai jamais spécifié que c'étaient des femmes, à vrai dire à la base c'étaient même des hommes que tu devais retrouver...
Mais qu'à cela ne tienne, l'histoire n'en sera que bien plus intéressante !
cheers eh eh eh ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5914
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Lun 5 Mar - 12:27

fraicheur de vivre vomitor
bon j'aime bien une nouvelle fois, c'est vraiment sympa on sent bien la chape de plomb les odeur beurk,les morceau, la lumiere de film saturé de rouille et de jaune...
Ca me rappel u peu la série Epitafios Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mar 6 Mar - 12:57

mendoza a écrit:
je suis un peu mort de rire car je n'ai jamais spécifié que c'étaient des femmes, à vrai dire à la base c'étaient même des hommes que tu devais retrouver...

Heu encore boulette, decidemment je cumule. J'avais bien lu deux asiatiques et immédiatement se sont deux femmes asiatiques qui me sont venus à l'esprit. C'est grave docteur Freud

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mar 6 Mar - 18:38

Bouhouhouh j'ai hont, j'vais m'cacher

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mer 7 Mar - 13:12

Ailean a écrit:
Bouhouhouh j'ai hont, j'vais m'cacher
meuh non, allons donc !
Je t'ai dit que ça me donnait des idées encore plus intéressantes, donc y'a pas de lézard ! :bb1:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Jeu 15 Mar - 16:51

Ailean a écrit:

Après le départ des deux névrosés, Trejo rejoignit Domingo.
"Qué rollo (quelle poisse) ! Pas un indice avec la mienne. La tienne a-t-elle été plus causante ?"

Les 2 employés étaient partis la queue entre les jambes, bousculant au passage deux gars de l'underwater unit qui avaient été envoyés en renfort au vu de leur connaissance des systèmes d'égouts et de leur faune en général.

Domingo quant à lui avait fini d'inspecter le cadavre.
Il s'était relevé avec un sourire mauvais qui trahissait mal sa colère.
"je sais pas si c'est les assassins ou nous qui sommes le plus dans la merde.
Toujours est-il qu'ils ont fait un choix plus que discutable en ce qui concerne les victimes : toutes les 2 étaient affiliées à une triade, et si il y a une chose que je sais c'est que la tsing-foo ne pardonne rien.
Touche à son bizness et elle te saignera comme un porc, c'est une des phrases favorites de ses membres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Jeu 15 Mar - 17:32

Domingo donna aux gars de l’UWI les infos et les ordres relatifs à la découverte des corps et à leur transfert au Central.
Puis il revint vers Danny et l’amena dans une zone plus tranquille.

« Ecoute, j’ai trouvé sur l’une d’elles un signe particulier des travailleuses de la Tsin-Foo. Ces prostituées relativement jeunes sont malheureusement légion au sein des triades, ce qui fait qu’on risque d’avoir d’avoir du mal à trouver qui peut leur avoir fait ça.
En général, elles font partie de familles qui doivent rembourser leur arriver en Amérique et leur « installation » -aussi précaire soit-elle- sur plusieurs générations.
Tu sais comme moi que les différentes triades contrôlent la plus grande part des entrées et sorties du territoire chinois et qu’à ce titre, elle financent l’immigration de leurs travailleurs à leur convenance.
Je pense que ce s 2 malheureuses font partie d’une de ces générations sacrifiées. Elles ont sûrement été mises à disposition de la Tsin Foo depuis leur plus jeune âge, ce qui en fait des poupées dociles.
Reste à savoir à qui elles étaient destinées : hauts dignitaires, blocs*, client important.
Actuellement les hommes de la Tsin Foo doivent être sur la brèche : chaque colis est synonyme d’argent et tout argent perdu par la triade a lui même valeur de mort certaine pour les membres fautifs.
J’espère qu’on va avoir des résultats assez vite concernant les autopsies pour savoir vers quoi on doit s’orienter : tueur en série, secte, etc…
Et après ce sera à nous d’essayer de jouer de nos contacts pour en savoir plus.
Barrons nous d’ici, ça pue vraiment trop…»

Citation :
*kezako : selon certaines définitions, un bloc serait synonymes, dans cops en tous cas de zones d’habitations ethniques mises à disposition par les grandes sociétés pour leurs employés.
Ces zones d’habitats en commun (chambrées et tous les autres équipements en commun) seraient gérées de manière occulte par les sociétés elles-mêmes qui s’arrangent pour que l’ordre y règne, n’hésitant pas selon certaines rumeurs à « sous-traiter » auprès d’intervenants locaux comme les différentes mafias ethniques afin de contenir cette main d’ouvre extrêmement bon marché et de s’assurer de son indéfectible loyauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mer 4 Avr - 17:20

Ailean ? Ailean ? Ouhou t'es ou ? :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Ven 20 Avr - 16:55

mendoza a écrit:
Ailean ? Ailean ? Ouhou t'es ou ? :P

ça vient, ça vient...

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Ven 20 Avr - 16:58

mendoza a écrit:
"...Barrons nous d’ici, ça pue vraiment trop…"

""Ouais t'as raison hombre, le grand air nous fera du bien. Bon j'te laisse j'ai une course une à faire et là où je vais, j'suis pas sûr que la poli (la police) soit la bienvenue."

Sans autre forme de procès, Trejo monta dans son pick-up et fila vers le repaire des Tlanxla. Sur les trottoirs du quartier chicanos, des jeunes filles ayant à peine atteint l'âge de la puberté aguichaient le passant avec leurs maigres attributs même pas naissant. Cette parodie de séduction bon marché se déroulait bien entendu sous l'oeil des chanchos (salopards) qui les traitaient à peine mieux que leurs clébards. Putain de monde moderne de merde. Et lui pauvre flic qui avait roulé sa bosse depuis pas mal d'années dans cette nouvelle, qui en avait vu des vacheries et lui qui était toujours incapable d'endiguer la déchéance de ce monde. Mais au moins il essayait à sa façon. On ne peut pas dire que c'était toujours super-reglo mais il croyait en ce qu'il faisait. Et si un jour il devait rendre des comptes à el chorra del cielo (l'autre faux-cul du ciel) et il paierait l'addition et p'têt même sa tournée tient...!!! Après un coup d'oeil, Trejo vérifia qu'aucun des Jagz' ne faisaient partit des souteneurs. Bien Esteban respectait sa parole.

La Dodge se gara face au hangar. El Mexican descendit et se pointa face aux deux rigolos qui lui bloquaient l'accès au saint des saints. T'ain mais ils avaient quoi dans la tête ces cavs', de vraies gansters de parades. La chemise à carreaux avec un seul bouton en haut, le bandana dans les cheveux, le gant en cuir à la main droite et le signe du gang un boucle de ceinture à tête de jaguar, bande de bouffons... Ignorant leur signe signifiant un arrêt instantané, Trejo passa la porte en leur disant "Pas le temps de jouer à Scarface aujourd'hui les gars, je bosse...".

Au milieu du hangar rempli de caisses devant probablement contenir du hasch et autres champignons de notre belle contrée natale voire quelques armes automatiques, siégait un immense bureau copie conforme de celui de Tony Montana. Derrière celui-ci, Esteban Da Cruz chef des Jaguars et responsable de leur implantation au sein de la capitale de la Californie.

"Alors Trejo, tu viens faire ta visite dominicale à la familia. Je te sers una raf (gin-coca) et quelques banderillas ?"

Déjà qu'il pouvait pas le blairer quand il n'était qu'un pajolero (canaille) d'Itzacalqo, le temps n'avait fait qu'empirer la chose. Ses airs de petite frappe tellement supérieur avait le don de le foutre en l'air mais bon il se contenait. Il avait quand même repris les rênes de son ancien gang, Dieu sait comment mais il l'avait fait.

"Sers-moi plutôt une cerveza et fraîche s'il-te-plait. Bon j'suis pas là pour discutailler avec toi malgré l'immense plaisir que cela me procure. Non trouves moi des infos sur des jeunes asiatiques de la Tsin Foo jettés en pâture à quelques dignitaires de notre bel état. Tu me trouves ces mecs dans les plus brefs delais et si en plus tu pouvais me trouver le nom de ces deux gamines, dit-il en lâchant sur le bureau la photo des deux asiatiques mutilées, hein t'es gentil et tu me fais ça vite."

"Hé le flic faudrait quand même pas que tu oublies à qui tu parles et j'aimerais que tu me témoignes un peu plus de respect".

"Oh mais je n'oublie pas à qui je parle Esteban. Je n'oublie pas que je parle à un pisseux que j'ai connu alors qu'il pissait dans son froc à la vue d'un scorpion, qui me taxait des clopes pour pas se faire pécho par sa mère et qui aimait bien me voir arriver quand il se prennait des volées par des branleurs du coin. N'oublie pas Esteban que sans moi, tu ne serais rien. C'est grâce à moi que tu as mené ta petite affaire de stupéfiants à LA. Tu as bien profité de ma position à la DEA pour éviter les patrouilles et les rafles et je te rappelle que tu en profites encore. On a un contrat moral entre nous, cabròn, ne n'oublie pas."

Visiblement il avait touché juste. Le regard d'Esteban Da Cruz brûlait d'un feu infernal et il semblait prêt à commettre un acte irréparable. Mais à la place, il préféra rire, d'un rire à la limite de la démence. Puis il fusilla Trejo du regard en envoya son attaque.

"Ahahahahah ouais on a un contrat tous les deux. Mais ce contrat tu me le dois Trejo. Je te rappelle que c'est toi qui a laissé mourir ma soeur. Tu es responsable de la mort de Salma..."

Da Cruz ne put jamais finir sa phrase car à peine eut-il prononcé ce prénom qu'il se retrouva suspendu par la gorge contre le mur, le canon d'un ruger contre la tempe. Il suffoquait en balançant ses pieds qui ne touchaient déjà plus le sol. Face à lui, Danny Trejo plus proche de la bête enragé que de l'être humain. Sa poigne s'intensifiait et Da Cruz sentait sa dernière heure venue. Puis contre toute attente Trejo lâcha son emprise. Le jagz s'écroula sur le sol comme une poupée de chiffon. Il massait sa gorge en essayant de reprendre son souffle.

Trejo était de nouveau à côté de son bureau et sans le regarder il lui dit. "Ne parle plus jamais de Salma, Esteban. N'en parle plus car tu ne sais rien". Puis en designant du doigt, les deux photos : "je te rappelle que tu as du boulot. Allez hasta lueguito (à plus tard) este cura se va (je m'en vais).

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mar 1 Mai - 10:06

Ouais c'était décidément une sale afaire et Danny sentait bien que traiter avec steban allait -de plus- devenir une affaire délicate si ils continuaient à s'opposer de la sorte.
Il allait être grand temps de faire une mise au point mais en terrain neutre, en dehors des différents codes qui dirigeaient la vie du barrio et qui la pourissaient.
Mais pour l'instant, il ravalait sa colère et de dirigeait vers la LAPD et plus précisément vers la morgue afin d'avoir les 1ères impressions de son amie concernant les 2 "colis"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Sam 5 Mai - 12:42

L'après midi débutait lorsque Lauren reçut enfin les 2 colis envoyés par Danny.
Délaissant sa salade secure-food, terriblement bio et trouvable dans tous les distributeurs de coins de rue, elle abandonna donc sa pitance, elle qui de toute façon mangeait si peu.
Passionné par son travail à défaut d'avoir beaucoup d'autres centres d'intérêts ou d'occasions de sortir, Lauren était l'archétype de la laborantine toujours sur la brèche et qui faisait peu d'efforts sur elle-même.

Ce qui lui avait joué des tours un certain nombre de fois. Avec si peu de confiance en elle, Lauren en avait raté des rencarts, et pourtant quand elle s'arrangeait un peu elle se révélait plutôt jolie...
Mais bon, elle ne remarquait osuvent rien, ou alors quand elle le remarquait, elle se renfermait rapidement, la peur de l'échec lui coupant ses moyens...
Elle se considérait le plus souvent comme la reine des c* mais elle savait au fond d'elle même que c'était plus fort qu'elle.

En attendant, elle avait du boulot et un objectif lié : un repas (enfin !) avec des gens, au moins Danny, ce qui n'était pas riebn pour elle tellement elle avait toujours apprécié le mélange entre le côoté bourru du mexican et sa prévenance, la profonde amitié qui les unissait était pour elle quelque chose de sacré.
Et pour tout ça elle ne souhaitait pas le décevoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Sam 5 Mai - 13:04

Sa sempiternelle casquette vissée sur le crâne, Domingo avait récupéré sa moto et filait vers son barrio, parcourant la freeway suffisamment vite pour faire le vide.
Les égouts, les corps, les odeurs, il avait envie de les releguer au second plan afin de se concentrer sur le ou les meurtriers plutôt que sur les impressions et le dégout qui l'assaillaient.
L'air toujours aussi peu amène qu'à l'habitude, il pénétra dans son rade préféré dont il salua le patron du signe de tête habituel qu'il employait pour lui signifier qu'il se rendait dans son "bureau".
Celui-ci était en fait une petite pièce exigue ou se trouvait un vieux bureau de bois et un fauteuil avachi.
Une petite lucarne donnait à cette pièce située à l'étage une lumière suffisante tout en lui garantissant un relative fraîcheur, appréciable une bonne partie de l'année.
Les bottes sur l'indestructible et antique bureau, une verre de mezcal à la main et la tête en arrière, Domingo faisait le vide et s'employait à prendre les décisions qui s'imposaient.
Une demi-heure après il s'était décidé à aller errer dans les quartiers asiates checher la tanière d'origine des 2 jeunes filles mutilées.
La triade qui les prostituait était obligatoirement sur le qui-vive.
Faisant pétarader sa pétrolette inabordable à moins d'avoir de solides connaissances, il démarra.
L'après midi menaçait d'être long.
A un arrêt fortuit, il remarqua qu'on avait pensé au fait qu'il n'avait pas déjeuné.
Empaqueté et attaché sur son siège arrière, un petit colis de nourriture sentant bon les cuisines du mariachi attendait une réaction instantanée de son estomac.
"bordel c'est vrai que j'ai la dalle"
Il sourit en pensant qu'il ne pouvait avoir mieux comme "second bureau qu' "El Mariachi"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3779
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Lun 7 Mai - 10:42

Exwcelmlents textes, excellente ambiance. J'attends la suite avec impatience!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Lun 7 Mai - 19:08

merci ! Embarassed
A vrai dire moi aussi j'attends la suite ! :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Jeu 17 Mai - 16:29

Ailean ? Rolling Eyes Ailean ? Rolling Eyes
ou c' qu'il est y donc encore passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mer 23 Mai - 16:17

mendoza a écrit:
Ailean ? Rolling Eyes Ailean ? Rolling Eyes
ou c' qu'il est y donc encore passé ?

A la bourre il est, à la bourre...

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mer 23 Mai - 16:18

Trejo arriva au Central sans avoir écrasé le moindre piéton ; un petit miracle vue son état de nervosité. Il commençait vraiment à en avoir sa claque de L.A. et il pensait sérieusement à mettre les voiles vers son désert, ses scorpions, ses cactus et son rayon de soleil...

Descendant de son Pick-Up, Trejo ne put s'empêcher de jetter un oeil sur sa enfin sur la Toronado garée trois places à côté. Un p'tit tour du propriétaire et toujours pas la moindre trace d'éraflures. Pire elle était lustrée, limite lavée tous les jours la vieille Cafetera (poubelle). En l'offrant à Sam il y a deux mois, il ne pensait pas qu'elle tiendrait autant... d'autant plus qu'il lui avait donné un léger traitement survitaminé à la Dodge. Décidement la pequenita rubia était vraiment surprenante. Lui qui pensait qu'on lui avait adjoint une première de la classe, pointilleuse sur le reglèment et avide d'heure sup'. Beh il s'était bien planté. Sam conduisait à la Dale Earnhardt Jr (il est actuellement considéré comme le pilote de NASCAR le plus populaire aux EtatsUnis. NDLR), fréquentaient les parrains des Milieux, etc, etc). Enfin pas du tout l'image angélique qu'il s'en était fait. Decidemment Mujer hermosa es muy peligrosa (Une belle femme est une femme dangeureuse).

A l'intérieur Trejo fit toujours preuve de son amabilité rare en traversant les bureaux sans le moindre signe de salut ; esquivant ainsi une accolade de Sanchez mais pas le regard assassin de Keller. Trejo poussa les portes de la morgue. Lauren, une tenaille à la main, s'acharnait sur les côtes d'une des deux victimes du tueur. Posant sur la table d'autopsie la boisson préférée de sa jeune amie (un Litre de Wendy's special Dr Pepper), il lui demanda les premiers résultats.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mer 23 Mai - 16:37

Ailean a écrit:
mendoza a écrit:
Ailean ? Rolling Eyes Ailean ? Rolling Eyes
ou c' qu'il est y donc encore passé ?

A la bourre il est, à la bourre...
j'espère que t'es passé prendre un mot d'excuse au secrétariat du directeur! tongue lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Mer 23 Mai - 19:28

mendoza a écrit:
j'espère que t'es passé prendre un mot d'excuse au secrétariat du directeur!


_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
mendoza
Cleaner de silence
Cleaner de silence
avatar

Nombre de messages : 1313
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   Jeu 9 Aoû - 11:18

Pendant que Domingo se dirigeait vers le Chinatown de LA, sorte de « Cité Interdite » enclavée dans Downtown, Danny se trouvait dans la salle d’autopsie avec Lauren.

La jeune femme ne se séparait jamais de sa profonde timidité et le présence du « roc » mexicain, même si il la rassurait, la rendait assurément encore plus gauche qu’à l’habitude.
Quand il lui tendit son gobelet, elle avait failli le renverser avant de se confondre en plates excuses.

Sûr que Danny lui avait toujours fait de l’effet, mais il était toujours aussi inaccessible, victimes de blessures définitivement trop profondes.
Inaccessible il l’était encore plus depuis quelques temps, il était changé, limite transfiguré et cela avait enlevé les derniers espoir cachés de Lauren.

Un « Mhhmmhhh » bien senti de Danny l’avait ramenée à la réalité, assorti d’un léger sourire amusé du mexican.

Lauren commença donc devant lui son rapport d’autopsie. Les 2 jeunes filles étaient deux jeunes filles asiatiques dont l’âge se situait entre 15 et 19 ans.
En dehors des violences qu’elles avaient subies, on pouvait dire d’elles qu’elles étaient en très bonnes santé et qu’elles prenaient énormément soin d’elles.
Le tatouage signalé par Domingo ainsi que cet entretien quasi clinique de leur corps faisait qu’on pouvait indéniablement les classer –avec l’appréhension de rigueur devant une telle pratique, étrangère des mœurs californiens classiques- comme des courtisanes de luxe.

Peau laiteuse, cheveux soyeux, ongles si soigneusement manucurés et autres coquetteries plus intimes signalaient en effet en plus du tatouage cette appparente appartenance à cette caste.

Tremblante de dégout devant le jeune âge des jeunes femmes, Lauren sentait aussi la tension intérieure de Danny, dont le jointures des doigts avaient bien blanchi.
Elle se reprit et passa aux blessures apparentes des jeunes femmes.
« première chose : pas de trace de sévice sexuel aucune des deux, pas de trace deviolence physique volontaire comme des traces de coups que ce soit au visage ou d’une arme contondante sur le crâne ou derrière la tête.

Les analyses toxicologiques nous montreront d’ici peu… »
Voyant Danny se renfrogner, Lauren se rattrapa vite…
« … très peu de temps Danny, une heure pas plus… nous montreront donc si elles ont été droguées.
La mort a été causée, après une longue et évidente agonie, par une ouverture très violente de la cage thoracique avec une instrument très coupant encore à déterminer et d’après les traces que j’ai pu trouver sur les cages défoncées et plus particulièrement sur les morceaux de cartilage, arrachée avec les mains, ce qui expliquerait tout ce sang sur elles et à côté.
Le cœur lui, a été ôté, visiblement arraché.
Dernier détail, et pas des moindres… mmmer… »

Lauren se précipita rapidement vers un de ses petits lavabos de travail et se fendit d’un petit et non moins fort peu délicat vomito, chose assez inhabituelle pour un légiste.
Danny se dit d’un autre côté que cette affaire n’avait franchement rien d’habituel.

Lauren se releva pénblement après avoir vérifié qu’elle était de nouveau présentable.
« dernier détail, Danny, et pas des moindres, la coagulation du sang telle qu’on l’a trouvé nous monte une chose essentielle : elles étaient encore vivantes lors de l’ablation du cœur. L’énigme consiste à savoir si elles étaient droguées ou non à ce moment.
C’est là que les analyses toxicologiques jouent leur rôle. Voilà Danny, c’est tout ce que j’ai pour l’instant. »

Retournant à ses 2 corps et les recouvrant de manière pudique et respectueuse de leur drap blanc respecti, elle se signa puis se retourna vers Danny. Elle avait les larmes aux yeux.
« Bordel Danny, trouve ceux qui ont fait ça, personne ne mérite de subir un truc pareil. Seul un taré peut faire ça, et il doit être sacrément dangereux…
De mon côté je bosse sur les derniers détails et je te donne le résultat des analyses dès que je peux, OK ? »

De son côté, Domingo s’était garé à côté des grandes portes de Chinatown et s’échinait à convaincre les membres de la garde de son bon droit à pénétrer dans ce sanctuaire de la vie chinoise angelinos des années 2030.
Il avait peu de contact parmi cette population mais devait rencontrer Benny Chan, alias Oncle Benny, un responsable de triade mineure qui le recardait parfois.
Sa carte de COPS étant le plus sûr moyen de rentrer, il la montra aux impassibles gorilles qu lui ouvrirent enfin le passage.
Il se glissa donc dans les profondeurs de cette Chine reconstituée au milieu d’une file sans fin d’asiatiques venant y travailler ou y faire des affaires.

Il se sentait étrangement seul au milieu de toute cette foule, si différent, si visible en même temps.
Mais bon plus vite il aurait trouvé oncle Benny, plus vite il se sentirait un peu plus en sécurité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo   

Revenir en haut Aller en bas
 
-En dessous de tout- Le retour de Danny Trejo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Merit] Mercedes AMG C 65
» Machete bientôt au cinéma!
» Retour à la normale, dsl pour le derangement
» ben un peu comme tout le monde... il passe de l'orange au vert, le nez clignote et ensuite, retour à
» RETOUR DE FORCE SUR 360

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Anticipation - Cyberpunk :: COPS-
Sauter vers: