Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 14:58

Et oui nous aussi nous sommes passés par COPS, forcément avec Pandore dans le coin... Lacenaire aussi, combo , on a joué. Perso autant que l'historique du jeu est vraiment génial pour moi, je crois que c'est trop réaliste pour jouer, ca manque un peu de magie ou de surnaturel pour moi. Mais bon, rien que pour vos beaux yeux je récupère nos écrits d'un autre forum ou layleen et mendo nous on longuement accompagnés de leur verbe Wink :

Lacenaire :
Los Angeles, 2030, République Libre de Californie. Lorsque cette vieille catin de béton et de verre s'éveille, ce sont dix millions d'âmes qui cessent de rêver à un avenir meilleur. Aux langoureux songes (bercés par les explosions qui ravagent un immeuble à Inglewood, zone de guerre urbaine, South Central) le capitalisme affamé préfére leur productivité. Et si dix millions d'âmes vont au turbin, autant s'en remettent à l'ami Ice (petit comrpimé qui fait de notre Valium national une bien triste parodie de sédatif pour mômes turbulents) après une nuit d'excès à la Factory, la boîte à la mode (qui brasse tout ce que LA compte de dépravations nocturnes et de jeunes en mal de vie, quartier de Gardena), il en faut, pour continuer à survivre. De rares travailleurs quittent les ruines moroses qu'a laissé le Little One, ce petit embryon de séisme, vague répétition avant celui qui réduira la République en copeaux. Dix millions qui se dopent plus ou moins avant d'aller trimer, dix millions qui s'injectent des trucs plus ou moins toxiques pour se pieuter. Soit vingt millions d'âmes à sauver. A sauver?Mais de quoi, au juste?Bon, les gangs, on connaît. Crips, Bloods, Latinos du MS13 ou du Dieciocho, rastas guerriellos pas si cools que cela ("faut'que'Babylone'bascule" - BAM!), ça n'est pas grand'chose. Et les organisations mafieuses, mmmh? Bon, admettons: siciliens businessman armés de processeurs semi-quantiques ou vieux papys (moustache, lasagnes, religion et chiantti) à fusil de chasse, pieuvres russes ou japonaises (on en oublierait presque les ratés coréens et chinois. Non non, pas les gens, juste leurs activités), il y a à faire, de ce côté-là, pas mal de choses. Qui donc aurait sa place au palmarés des prédateurs d'Angelinos?Mmmh... les sectes. Satanistes modérés ou francs déglingués du neurone, les groupes de soutien religieux pulullent: à l'annonce du Big One (Real One? )les angoisses s'extraient du cortex, rejoignent le cervelet avant de conquérir le quotidien. Déjà qu'avant la Sécession la "foi" était de mise... la liberté nouvellement acquise a permis aux fanatiques de tout poil de se jeter sur les âmes. Un peu comme les dealers. Bon, Los Angeles, district de Downtown, 7h13 du matin, 11 Septembre 2030, Sergent Findley, de l'unité d'élite COPS (Central Organisation For Public Security)... qui va suivre?

Fablyrr :
Cops : unité d'élite de la police de L.A. Au milieu du service un grand black de 1m85 taillé comme un athlete. Il a presque la trentaine, habillé avec un costard Yamamoto corp. noir,sur un Tshirt résille Armani. Sa plaque de Cops autour du coup tenu par une chainette et lunette de soleil Porsche qu'il est en train de rangé dans sa poche quand il se pose a son bureau. Dure nuit a traquer du voyou.... Le lieutenant beugle!!! Le détective Smith se relève, blasé , va vers le bureau du lieutenant qui lui refile une nouvelle enquete a partagée avec sa binome fan de manga. Black Jack commence a étudié le dossier pendant qu'elle fait les recherches préliminaires. Lui gosse de riche, élevé dans le milieu du cinéma, il fit des études sur les drogues plus particulièrement sur l'adrénaline... ses parents lui balancent a cette époque plein d'argent mais il récupère en plus une bourse pour ses prouesses sportives. Passe les années d'étude et monte une thèse sur l'adrénaline. Pour étoffer le sujet il fait un stage chez les flics de LA. Il commence a s'intéresser a être pilote d'helico pour les flics... abandonne ses études, rate le passage du concours pour être pilote et passe avec brio celui de COPS. Classes finies, il arrive dans le bureau dans cette tour de verre et de béton, on lui présente son collègue : une femme, blonde, russe, fan de manga... s'en suivent des enquêtent, course poursuites haletante, arrestation de tueur en série, explosison dans aeroport, bastonnade, inspection du SAD etc... voila pour l'instant

Lacenaire :
Sergent Findley est un peu notre Grincheux du service. C'est son surnom, d'ailleurs. Et même si les deux dernières recrues (Otaku et son pote Black Jack, des 'tits gars sympas) ne le connaissent pas encore, Jah sait qu'ils risquent de ne pas s'apprécier. Que dire de LA?Depuis que nous avons claqué la porte à l'Union c'est un repaire sans nom - quand bien même on le qualifie sans gêne de "pourri", "immonde" ou "merdique". Faut croire que le rebut de psychopathes en provenance d'une Union des Etats Fédérés d'Amérique plus puritaine que jamais n'est pas pour nous aider. Plusieurs mois avant que le divorce ne soit consommé les autorités, qui fustigeaient les nôtres ("démons lubriques, "sodomites", "junkies hérétiques" et j'en passe), poussèrent la jungle criminelle, artistique et névrosée à passer nos frontières. Ouaip, Los Angeles, Frisco et Sacramento sont une benne à ordure géante. En prime la majeure partie des dossiers judiciaires sont passés à la trappe, on ne compte plus les violeurs et les éventreurs remis en liberté: on les abat. Pas en public, certes, ni en uniforme. Mon binome, Psychopompe, adore vider son chargeur d'Armalite (sept salves en deux secondes, un truc à air comprimé) à bout portant sur ces enflures. Il est cool Psychopompe, même s'il n'appartient pas à l'Eglise Copte Ethiopienne (ouais, bon, on a peut-être le droit de fumer de l'herbe, c'est pas pour autant qu'on est tous... sereins). Vi, LA est une ville affreuse: des projets d'urbanisme dantesques abandonnés à la Grey Plague (ce lychen gris qui réduit en poussières le béton, une joyeuseté de chez nous), la nappe verte, brume qui descend des collines d'Hollywood aux heures de pointe (le Gob': on rescence des cas de gobelinisation depuis une décennie déjà). Mon pire ennemi? Ouais, la pollution. J'habite Duarte, au milieu des immigrés Haïtiens (leur île appartient, depuis leur invasion, aux Témoins de Jéhovah) qui pratiquent le vaudou. Empilement de cases, de taudis et de poulets éventrés. D'autres, de part la ville, se contentent du renouveau New Age, de trips bizarres appuyés par les amphéts ou le joker (un imbécile a extrait du Tétra Hydro Cannabinole avant de le concentrer en gélules qui vous figent votre sourire pour toujours. Bad.) Cette ville est une pourriture où l'on croise aussi bien des resquilleurs (les avis d'imposition Californiens sont assez complexes pour que la fraude soit un sport national) que des assassins en puissance. Depuis longtemps j'ai appris à oblitérer cette part de raison et d'humanité qui, si je l'avais sauvegardée, m'aurait fait plonger dans la démence. Plus d'un membre du COPS s'est fait sauter le caisson en revenant du boulot. Parce qu'il avait croisé une fille abusée et découpée en trop. Ou parfois parce que son chien s'est jeté du troisième étage, aidé par une compagne exaspérée... c'est pour ça que j'aime cette ville: on a des choses à y faire. Détective Emperor, le 11 Septembre 2030, dans la salle de pause, café et objet liturgique en main. Je passe la main à une fille du coroner, Juliette (qui pourra vous parler un peu de Black Jack )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 14:59

Fablyrr :
fin de mission.l'enquête est bouclée, les preuves avec et maintenant place aux avocats pour emprisonner ou relacher ce tas de merde qui découpait des femmes dans son appart tout en se filmant...beurk. Bonne nouvelle, la troisième laronne de notre équipe va bientôt sortir de l'hopital...cause de déflagration et de vidage de chargeur. De plus on nous offre une semaine de perme. Mais puisque au COPS on est pas des glandeurs et que la journée ne fait que 24h, et bien pedant cette semaine de repos, on est en stage. Je crois qu'Otaku a obtenu en stage de "coup de nunchaku dans ta face". Pour ma part, entre potasser quelques livres de biochimie le soir, défilé en ptites tenues pour un pote homo qui fait dans le stylisme, je passe cette semaine en stage d'entrainement de l'extrême. Ce stage est vendu dans l'administration pour pouvoir faire comme à la télé, sauter de toit en toit sans se viander 5 étage plus bas dans les poubelles entre 2 SDF. Pour se faire on passe de roller blade sur piste ultra rapide avec passages accidentés à des grimpettes de mur en un saut, sans oublier les skate mania pour surfer sur des parping de béton... de la street endurance de l'extreme quoi l'instructeur a été pioché dans les forces spéciales de l'armée. un vrai taré!! bon bah je rentre chez moi là, j'ai un nouveau défilé yamamoto homme underwear a faire

Lacenaire :
Ouaaahhh... Il se souvient de Patrick Bateman. Vi, Pat', l'ami des bêtes. Fils d'un riche industriel, qui couvrait ses frasques sentimentales, Pat' aimait les femmes. Et les SDF. Et par-dessus tout les réduire en fines tranches fumées. Pat' est tombé par hasard sur deux COPS (qui s'en allaient perquisitionner au même étage de sa tour pour jeunes cadres dynamiques). Forcément il flippe. Et ça se voit: aussitôt interpelé il décharge quelque scartouches sur la "bonnasse blonde", se prend une dizaine de pains dans la face, tombe. On retrouvera chez lui (listing, mes amis!): - les restes d'au moins seize corps (congélateur, étagères, meuble à vaisselle) - ses vidéos très privées (découpage et mangeâge de cervelle humaine. ) - une kyrielle d'automatiques et de poinçonneuses industrielles - du sang et du gore. Forcément, ils me l'ont expédié à No Hope Point, la prison locale (où un mystérieux groupe depuis démantelé l'a, à son tour, dépecé. Mais là je laisse la place à qui voudra ) Patrick Bateman est une Trademark American Psycho, bien évidemment

Pandore :
Elle est belle, grande, blonde - platine naturelle - et russe... elle s'appelle Natalya Ilyanovna ... bref, un nom imprononçable, otaku, c'est mieux... c'est une fan de mangas (tout le monde l'avait compris) et d'art martiaux, avec des goûts vestimentaires tirant sur le punko goth... La demoiselle n'avait pas vraiment besoin d'être cops, ni de travailler d'ailleurs, vu que ses parents, retraités à moscou (mafia russe ? meuh nonnnn) possèdent entre autres l'opéra de la capitale russe... Mais bon, voilà, la demoiselle avait besoin de s'extérioriser. Elle avait commencé des études de littérature russe, et faisait du patinage artistique, sa carrière s'est arrêtée le jour où elle a quelque peu démonté la tête d'un membre du jury lors d'une compétition. Fin des études, et comme elle avait besoin de se défouler, on l'a inscrite à un cours "sérieux" d'arts martiaux à little tokyo (mafia japonaise ? meuh noonnnn) et quand ses parents sont retournés en russie, elle est restée, a passé le test d'entrée chez les cops et depuis, cette jeune demoiselle (1.78 et avoisinnant 90 60 90) reste la seule personne capable de rater une cible au flingue à 2 pas et d'envoyer, alors qu'elle est blessée, un criminel sur le tapis en un coup de nunchaku son côté sailor moon peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:02

Lacenaire :
Comment définir LA? Rien de pls simple: ne la définissez pas. Lorsqu'on vit vingt et une heures par jour sur des lieux de massacres - autant humains que monstrueux - tout semble échapper à une définition. Comme l'aimait à dire un prof' de criminologie: "les encyclopédies sont pour ces nuls qui n'ont pas d'imagination". Et je suis entièrement d'accord avec lui. Quant vous ramassez les morceaux d'une gamine qu'un sadique a réduit en charpie, rien ne sert de connaître le nom de tel ou tel organe. L'important c'est de respecter cette fillette, la douleur des siens. Trop souvent, lorsque nous déboulons sur le théâtre d'un carnage de ce genre, les yeux de mes coéquipiers changent. ce sont tous de braves petits gars qui espèrent coucher avec moi. Après la première intervention il ne voit plus comme une belle plante, mais plus pour un tas de viande et d'indifférence. Leur regard n'est plus jamais le même. A vrai dire je n'ai jamais gardé plus de trois mois un collègue - dépressions et mutations se succèdent. C'est qu'on m'envoie uniquement sur des cas pas très nets, où il vaut mieux avoir un estomac qu'un intellect d'artiste. Ce qu'il y a de plus fascinant dans ce boulot, c'est le nombre incroyable de gens que l'on croise: accident de la route - brigades de motards. Les spécialistes des émeutes, en cas de coup dur - le plastique des matraques a cette facheuse tendance à enfoncer les fronts. Dernièrement deux COPS: une petite blonde plutôt bien fichue (très rigolote) et un grand Noir assez charmant (il est le seul à s'être intéressé à mes problèmes galopants d'adrénalines et d'insomnies. Je ne sais pas vraiment où il veut en venir mais toujours est-il qu'il accuse bien mes indélicatesses - déformations pro, si vous voyez ce que je veux dire.) Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai un ou deux corps à reconstituer. Deux gamins, même si nous n'en sommes pas sûrs, ont été repêchés pas très loin des côtes, dans l'estomac d'un grand blanc. Espérons que le NMI (Nombre Minimum d'Individu) ne dépasse pas deux: j'ai sommeil. Enfin. Juliette Lee, de la Police Scientifique de LA, 11 Septembre 2030, après 27 cafés sans sucre, 8h12.

Circulaire interne (LAPD, 12 Septembre 2030, référencée 09/12/30 C-81559):Nous rappelons à tous nos détectives et agents que l'utilisation d'armes personnels (et plus précisément les armes blanches) est soumise à des restrictions drastiques. Toute entorse à cette règle peut donner suite à des sanctions qui s'échelonnent de l'avertissement au blâme. A bon entendeur... Ouais, c'est ça, et moi j'suis la fée Mélusine... (commentaire manuscrit attribué au détective Emperor) Où est ma machette?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:04

Lacenaire :
Tanaka, si douce et si gentille *schlork* ramasse ton bras
Tanaka, Kachiko (Cassie) Née le 24 octobre 2004 à Los Angeles, Célibataire. Domiciliée au 135, Bourbon street. Apparence : Kachiko Tanaka est une très belle femme d’origine japonaise, grande, mince et athlétique. Elle a de longs cheveux noirs qu’elle porte souvent défaits, ou en chignon. Elle s’habille indifféremment d’une combinaison de cuir noir, d’un jean et d’un t-shirt moulants, d’une chemise et d’une jupe ou d’un tailleur strict. Elle porte souvent des lunettes de soleil qui cachent ses yeux. Il semblerait qu’une grosse partie de sa paye soit dépensée lors de shoppings réguliers. Sa garde-robe est réputée pour être impressionnante. Kachiko sourit rarement ce qui lui donne un air peu engageant. Son regard, parfois glaçant, met souvent mal à l’aise aussi bien les hommes que les femmes. Elle reste généralement imperturbable et protocolaire, et ne montre généralement pas ses sentiments. Famille : Kachiko est la fille de Hiroshi et Natsuko Tanaka. C'est l'aînée de la famille. Elle a deux jeunes soeurs, Akiko (19 ans) et Akemi (22 ans). Depuis la mort de sa mère, Kachiko s’est beaucoup rapprochée de sa grand-mère maternelle, Kimiko Nishimata. Curriculum Vitae : - En juillet 2021, elle quitte le territoire national pour faire des études à l'université de la Sorbonne à Paris. - En 2023, elle remporte le championnat interuniversitaire français de kung-fu. - En juin 2025, elle obtient sa maîtrise en droit des affaires. Elle rejoint alors sa famille à Los Angeles. - En juillet 2025, devant son désir d'entrer dans la police, son père la renvoie. - En décembre 2025, l'enquête de moralité approuve la candidature de Kachiko et elle intègre en tant que consultant l'équipe de Chris MacDuff du bureau contre le crime organisé. Elle fait équipe avec l’agent Richard Masterson. - En janvier 2027, elle est officiellement intégrée dans les rangs du COPS. Résidence : 135, Bourbon street, Santa Monica, Los Angeles. Cette imposante demeure mêlant style traditionnel japonais et technologie actuelle appartient à Kimiko Nishimata. Outre Kachiko Tanaka, y habite seulement Tsubasa Sâto, un employé de Kimiko Nishimata, qui s’occupe d’entretenir la propriété. Véhicule : Yamaha Katana 1100 noire et or, enregistrée à Los Angeles et immatriculée 14Y2692 CAL. Notes sur Hiroshi Tanaka : Homme d'affaire faisant de l'import/export avec le Japon, il est suspecté d'appartenir à une organisation criminelle internationale, probablement une famille Yakuza. Sa société, la Tanaka corp., a fait l'objet de plusieurs investigations du bureau fédéral, mais jusqu'à ce jour, aucun lien n'a pu être mis en évidence. Hiroshi est veuf depuis mars 2024. Il a perdu sa femme Natsuko dans un accident de voiture à Détroit. Le bureau fédéral a émis l’hypothèse d’un meurtre, ou d’un règlement de compte, mais rien ne permet d’étayer cette théorie. Notes sur Akiko Tanaka : Akiko Tanaka, la plus jeune soeur du détective Kachiko Tanaka est, semble-t-il, la seule a avoir gardé contact avec son aînée. Elles se rencontrent assez discrètement au moins un soir par semaine. Akiko Tanaka est inscrite à l'université de Los Angeles UCLA, au département d'histoire où elle vient d'obtenir une licence d'histoire médiévale japonaise. Elle a une chambre universitaire sur le campus. Notes sur Akemi Tanaka : Après que Kachiko Tanaka ait été répudiée par son père, Akemi Tanaka semble avoir pris la place de sa soeur. Elle a depuis terminé ses études de haute finance et seconde son père à la direction de la Tanaka corp. Notes sur Kimiko Nishimata : Kimiko Nishimata est la mère de Natsuko Tanaka. Cette vénérable veuve de 87 ans est la doyenne de la famille Nishimata, descendants directs d’une caste de samouraï du japon médiéval, et ayant par conséquent des liens historiques avec les yakuza. Kimiko possède une fortune colossale et se déplace rarement hors de sa résidence, l’île d’Oshikaguyari, au large des eaux territoriales japonaises. Depuis la mort de sa fille, Kimiko s’est rapprochée de sa petite fille Kachiko. Elles se sont recontrées aux Etats-Unis et en France peu de temps après la mort de Natsuko, mais elles ne se sont pas revues depuis 2026. Elles continuent néanmoins de s’écrire tous les mois. Lorsque son père a répudié Kachiko, sa grand-mère lui a permis de vivre dans la demeure qu’avait fait construire son mari à Los Angeles. Cette imposante maison serait une partie de l’héritage destiné à Kachiko à la mort de sa grand-mère (ce qui ne semble pas prêt d’arriver, vu son état de santé exceptionnel). D’après des rapports issus des services de renseignements japonais, Kimiko Nishimata ne ferait pas directement partie des yakuza, contrairement à plusieurs des ses enfants ou parents, plus ou moins directs. Même si elle n’en fait pas partie, en tant que doyenne, Kimiko conserve un pouvoir très important sur le reste de sa famille. Notes sur Tsubasa Sâto : Tsubasa Sâto est un employé de Kimiko Nishimata, pour qui il entretient à temps complet la propriété de Santa Monica. Cet homme, célibataire, de nationalité japonaise, a environ 75 ans et a toujours été employé par la famille Nishimata. Les raisons qui ont fait qu’il a été expatrié en 2007 et qu’il n’est jamais retourné à Tokyo sont inconnues. Visiblement, il a toute la confiance et l’amitié de Kimiko Nishimata avec qui il correspond très régulièrement. Ses relations avec Kachiko sont amicales, bien que très polies. Notes sur le lieutenant Richard Masterson : Ancien coéquipier du détective Kachiko Tanaka au sein du bureau fédéral contre le crime organisé, Richard Masterson (29 ans) est actuellement lieutenant au sein du CRASH (Community Resources Against Street Hoodlum). Le détective Kachiko Tanaka et le lieutenant Richard Masterson se rencontrent régulièrement. Certaines rumeurs avanceraient qu’ils étaient amants à l’époque où ils étaient coéquipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:05

Ce serait pour cette raison que Kachiko Tanaka et Richard Masterson n’auraient pas demandé la même affectation. Notes sur Frédéric van der Brook : Célèbre avocat du barreau de Los Angeles, Frédéric van der Brook (28 ans), du cabinet Hochkins & Siebler, est un ami du détective Kachiko Tanaka. Ils se sont rencontrés à Paris lors de leurs études. Pour une raison inconnue, Frédéric van der Brook et le lieutenant Richard Masterson, bien qu’amis, semblent se livrer à une concurrence acharnée, tant sur le plan professionnel que sur plan amical. Leur rivalité semble s’étendre jusqu’à l’amitié que chacun d’entre eux entretient avec le détective Tanaka. A trois, ils vont souvent assister aux matchs des championnats de football, soccer, basket, baseball et boxe. Notes sur Sebastian Bergmann : Grand financier, Sebastian Bergmann (43 ans) a été sauvé du tribunal et de la prison par le détective Tanaka, lors de son passage au FBI. Le détective Tanaka avait réussi à démontrer l’innocence de Sebastian Bergmann et à mettre en cause la personne qui avait monté le complot. Depuis Sebastian est l’informateur privilégié du détective Tanaka pour tout ce qui concerne le monde de la finance. Notes sur Loren Greys-Ingram : Employée du laboratoire de la police scientifique, Loren Greys-Ingram (37 ans) est veuve depuis novembre 2027. David Ingram, son mari est décédé dans un attentat. Depuis ce moment, le détective Tanaka est l’amie de Loren Greys-Ingram. A plusieurs reprises, le détective Tanaka a fait appel à l’aide de son amie afin d’obtenir des résultats plus rapides et plus précis qu’en passant par la voie hiérarchique. Notes sur Genshin Mizoguchi : Cousin du détective Tanaka, Genshin Mizoguchi (22 ans) a été arrêté en février 2026 pour possession de drogue. D’après les dossiers du bureau fédéral de lutte contre les stupéfiants, Genshin Mizoguchi est un Kobun (soldat) du clan Hachisuka. L’intervention du détective Tanaka permet à Genshin d’échanger une grâce en échange d’informations sur le milieu de la pègre de Los Angeles. Bien entendu, ce dernier se refuse à trahir et n’accepte de donner des informations que sur des bandes rivales ou des employés de son clan. Annexes : Extraits du rapport d’examen psychologique préliminaire Médecin : Dr Sydney Barnes Sujet : Détective Kachiko Tanaka Demandeur : Commission d’entrée dans le département des COPS Évaluation : […] Comme le montre l’étude psychologique en situation, le détective Tanaka intériorise beaucoup ses sentiments. Plus ces derniers sont négatifs à l’encontre d’une personne, plus elle se montrera neutre et polie, se renfermant sur elle-même. Néanmoins, lorsqu’elle est uniquement en compagnie de personnes en qui elle a confiance, elle change de tempérament et devient aussi amicale et souriante que ce qu’elle pouvait auparavant être froide et inexpressive. […] Cela tend à prouver une relation parentale conflictuelle, comme cela est souvent le cas dans les familles asiatiques de haut niveau social. […] Profil : […] Les évaluations psychologiques ont montré un fort tempérament et une grande combativité. Le sujet peut faire parfois preuve d’une rare violence chez une femme. Elle semble néanmoins pouvoir maîtriser ses pulsions et ne fait, pour l’instant, recours à la violence qu’en cas d’absolue nécessité. […] Il est néanmoins de mon devoir d’attirer l’attention du comité évaluateur sur les dangers d’une telle déviance du comportement : il est possible qu’avec les années le traumatisme s’aggrave et que le sujet ne parvienne plus à se maîtriser. […] […] Son détachement quasi-pathologique semble la rendre insensible à la douleur et à la détresse de ses concitoyens. […] Une telle carence rend le sujet difficilement apte à percevoir les motivations des personnes qu’elle côtoie. Il est probable à ce sujet qu’elle ait déjà commencé à développer un délire paranoïaque de persécution. […] […] Des rapports de sa hiérarchie font état de sérieux troubles du respect des ordres et un conflit avec l’autorité (surtout masculine). Les rapports auxquels j’ai eu accès mentionnent un conflit avec son père, ce qui ne fait que confirmer l’hypothèse du conflit avec l’autorité pathologique dont souffre le sujet. […] Conclusion : Le sujet fait preuve de carences affectives et émotionnelles importantes. Son refus de se confier lors de nos entrevues ne fait que confirmer son intériorisation profonde. En raison de ce déséquilibre émotionnel, le sujet a développé aux cours des années une agressivité et une violence latente, exprimés notamment au travers des sports de combat. De plus, le sujet montre un important conflit avec l’autorité. C’est pour toutes ces raisons que nous recommandons une étude psychiatrique plus poussée, la surveillance attentive d’un psychologue et une mise à l’épreuve à effet immédiat. Remarque : Document retiré du dossier du détective Tanaka (sanction #018720) à la suite d’une plainte de cette dernière pour harcèlement sexuel à l’encontre du Dr Barnes. Ce dernier aurait menacé le détective de produire un rapport négatif si elle n’acceptait pas un rendez-vous. La plainte a été retirée après que le détective ait cassé le nez du Dr Barnes devant la salle d’audience. Un deuxième rapport, effectué par le Dr Sabina Roberts, approuve la candidature du détective Tanaka. Il reconnaît néanmoins au détective Tanaka un « conflit mineur avec l’autorité phallocrate », ainsi qu’un grand sens de l’honneur et de la justice. Avantages & Désavantages : Apparence : 1 dé de bonus à toutes les actions qui peuvent bénéficier de l'apparence : - réaction initiale de la personne - séduction pour les personnes attirées - éloquence et jets de charme (lorsque l'apparence peut intervenir) - etc. Froide : 1 dé de malus à toutes les actions qui peuvent souffrir de la froideur : - réaction initiale de la personne - éloquence et jets de charme envers toutes les personnes pas appréciées - pour cacher ses sentiments agressifs - etc. Masterson, Richard Né le 12 janvier 2001 à Los Angeles, Célibataire. Nationalité : Californienne et sud-africaine. Domicilié au 4504 bis, Van Horne avenue. Apparence : Richard est grand (1m92), très solidement bâti (102 kg), blond, les yeux bleus et le teint blanc. Il a une mâchoire carrée, un nez cassé et une musculature saillante. Ses cheveux sont coupés courts, si bien qu’on pourrait le prendre pour un militaire. Il n’est pas ce qu’on peut appeler beau, mais il a beaucoup de charme (et un succès certain auprès de la gente féminine). Il lui arrive de fumer le cigare et porte habituellement une casquette du LAPD. Ses vêtements sont généralement simples (T-shirt blanc épaules dénudées, chemise manches courtes ouverte et pantalon à pinces) et mettent souvent en avant sa carrure d’athlète. On peut noter une impressionnante cicatrice au niveau de la poitrine et du dos (voir plus bas). Famille : Richard est le fils de Margaret Finley et Stephen Masterson, tous deux d’origine sud-africaine. Margaret Finley et Stephen Masterson sont divorcés en 2009. Stephen Masterson réside actuellement en Afrique du sud. Margaret Finley possède son propre appartement à Los Angeles (212, Horn lake road). Richard n’a pas d’autre famille en Californie et a coupé tous les ponts avec sa famille sud-africaine, y compris son père. Il mange tous les mercredi midi chez sa mère, et ce depuis qu’il ne vit plus chez elle. Curriculum Vitae : - De 2002 à 2009, Richard vit au Cap en Afrique du sud. À la suite du divorce de sa mère, ils reviennent tous les deux à Los Angeles. - En 2019, Richard quitte l’université à la suite d’une blessure au genou qui le contraint à abandonner le football. - Trois mois plus tard, le 18 février, Richard fait son entrée à l’académie de police. - De 2021 à 2025, il fait une carrière exemplaire qui lui vaut une promotion. Il intègre en juillet 2025 l’équipe de Chris MacDuff au bureau contre le crime organisé. - En décembre 2025, Masterson fait équipe avec un bleu, consultant sur le crime organisé et le droit international, Kachiko Tanaka. - Le 4 novembre 2026, l’officier Masterson est grièvement blessé par balles lors d’une opération du bureau. Il reçoit une balle dans la jambe gauche et une autre qui lui traverse le poumon droit et ressort en brisant l’omoplate. Il reste trois jours dans le coma, 15 jours en soins intensifs et obtient une médaille à sa sortie de l’hôpital, le 23 décembre 2026. Il garde d’importantes cicatrices de la balle reçue au torse et des interventions chirurgicales qui ont suivi. - En février 2027, Masterson intègre le CRASH (Community Resources Against Street Hoodlum). - En juin 2028, de bons résultats valent à Masterson d’obtenir le grade de lieutenant. - Jusqu’à ce jour, le seul point noir au dossier de Masterson est la destruction volontaire d’une caméra d’enregistrement du LAPD. Il a remboursé le matériel sur son salaire. Résidence : 4504 bis, appartement #12, Van Horne avenue, Bellflower, Los Angeles. Ce petit loft de célibataire, ainsi que son garage, sont loués par Masterson depuis plusieurs années. Il y vit seul, bien qu’il l’ait partagé à différentes occasions avec ses petites amies du moment. Véhicule : Ford Mustang GT500 KR décapotable bleue ciel de 1968, immatriculée 27F3008 CAL. Il a lui-même retapé entièrement cette voiture qu’il a achetée alors qu’il était étudiant. Habitudes : Masterson aime le « bon vieux rock’n’roll » (il possède d’ailleurs un bon vieux tourne-disque et une sympathique collection de vinyles), les cigares cubains, la bière et les matches de football. Accessoirement, il mise souvent un billet ou deux sur son équipe préférée. C’est un solitaire qui n’a jamais entretenu de relation amoureuse au-delà de quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:05

Profil psychologique : L’officier Masterson est un meneur d’hommes. Grande gueule et bagarreur, il sait se faire respecter. Il est apprécié par la plupart de ses collègues pour sa franchise et son honnêteté. Bien qu’il ne le montre pas, c’est un romantique. Il est aussi animé d’un profond désir de justice. Amis connus : Masterson entretient peu d’amitiés. On lui connaît deux véritables amis en la personne de son ancienne coéquipière, Kachiko Tanaka et l’avocat Frédéric van der Brook. Il entretient avec ce dernier une relation amicale et une concurrence acharnée dans tous les domaines. Ils sont sans arrêt en train de parier l’un avec l’autre, souvent au désavantage de Masterson. Annexes : Extraits d’entretiens psychologiques post-traumatiques Médecin : Dr Sabina Roberts Sujet : Détective Masterson Demandeur : Bureau d’aide psychologique du LAPD Note : Ce dossier est soumis au secret médical. Vidéo #1 : [Extrait de la séance du 28 janvier 2027 – 14h30] SR – Que ressentez-vous pour l’officier Tanaka ? RM – Mmhh… [haussement d’épaules]… C’est une collègue. SR – C’est votre coéquipière, non ? RM – [interrompant le Dr Roberts] Ancienne coéquipière. SR – Pourquoi vous êtes-vous interposé pour essuyer ce tir à la place de votre ancienne coéquipière ? RM – [s’agite] On peut pas couper cette caméra ? SR – Je vous ai déjà expliqué que notre entretien restera strictement confidentiel. De quoi avez-vous peur ? RM – De rien. SR – Allons détendez-vous. Et parlez-moi franchement. Ça vous fera le plus grand bien. [silence] Que ressentez vous pour votre ancienne coéquipière ? RM – [silence] De la colère. SR – De la colère ? On ressent rarement de la colère pour une personne à qui on sauve la vie. RM – À l’époque, j’étais pas en colère. SR – Et maintenant vous l’êtes ? RM – [s’énerve] Comment réagiriez-vous si vous appreniez par quelqu’un d’autre que votre coéquipier, en qui vous avez toute confiance, a demandé une mutation dans un service différent du votre ? SR – Mal j’imagine. Vous lui avez dit être en colère ? RM – [croise les bras et regarde par la fenêtre] Non. SR – Pourquoi ? RM – Je sais pas. SR – Pourquoi pensez-vous que l’officier Tanaka ait demandé une mutation ? RM – J’en sais rien. SR – Que pensez-vous que l’officier Tanaka ressente pour vous ? RM – [ricanement] Alors ça non plus j’en sais rien. SR – Que ressentez-vous vraiment pour l’officier Tanaka ? RM – [s’énerve à nouveau] Je vous l’ai dit ! De la colère. SR – Je ne crois pas. Regardez au fond de vous. Quand vous pensez à elle, que voyez-vous ? RM – [se calme et regarde dans le vague] [long silence] Si vous coupez pas cette putain de caméra, je la descends. [Fin de l’enregistrement] Vidéo #2 : [Extrait de la séance du 4 février 2027 – 14h30] SR – Bonjour Richard. La caméra vous dérange t’elle ? RM – [à demi étouffé] Non. SR – Bien revenons-en à quelques détails dont vous avez parlé précédemment. RM – [s’arrache un pansement à la main] SR – Que vous est-il arrivé à la main ? RM – [sourire] J’en ai collé une à ce connard de Reyes. SR – [étonnée] Pourquoi ? RM – Il m’énervait. SR – Qu’a-t-il dit ou fait pour vous énerver ? RM – Vous avez le chic pour poser les questions emmerdantes ! SR – [sourire radieux] C’est mon métier. De plus, je suis persuadée que cela vous aide d’en parler. [reprend son sérieux] Alors, qu’a-t-il fait ? RM – [se remet à jouer avec son pansement] Il faisait circuler des rumeurs sur Tanaka et moi. SR – Quelles rumeurs ? RM – [de plus en plus agité] Ben des rumeurs comme quoi elle… et moi… enfin vous voyez quoi !? SR – Je crois. Et ces rumeurs… elles étaient fondées ? RM – [haussant le ton] Bien sûr que non ! SR – Calmez-vous, Richard. Je vous crois. RM – [se calme difficilement] SR – Vous avez parlé à l’officier Tanaka ? RM – [ne dit pas un mot] SR – Richard ? RM – Ouais… SR – Et ? RM – [se cache le visage avec une main et regarde au sol] C’est la première fois que je la voyais pleurer… Elle a dit qu’elle ne pouvait pas continuer à travailler avec moi. Qu’elle avait peur que je me fasse descendre par sa faute. SR – Vous êtes toujours en colère contre elle ? RM – [relève la tête] Non. Comment le pourrais-je ? [silence] On peut pas parler d’autre chose ? SR – Si vous le souhaitez. Parlez-moi de votre dernière petite amie. RM – [regard noir] On s’est séparés peu de temps avant que je me fasse plomber le poumon droit. Elle est même pas venue me voir à l’hôpital. SR – [examine un rapport] Le rapport indique que Tanaka est restée près de vous pendant toute votre période de coma… RM – Je sais. C’est la première personne que j’ai vue quand j’ai repris conscience. SR – Combien de temps êtes vous restés ensembles ? RM – [froncement de sourcils] Quoi ? SR – Pardon. Combien de temps êtes-vous restés ensembles, avec votre petite amie du moment ? RM – Debbie ? Quatre mois… Non trois. SR – Pourquoi vous êtes-vous séparés ? RM – Bah j’sais pas. C’était juste une histoire de cul. SR – L’officier Tanaka la connaissait ? RM – Mais pourquoi vous en revenez tout le temps à elle ? SR – [sourire] Mais parce qu’elle est au centre de vos problèmes. RM – [sourcillement mi-agacé mi-intrigué] Qu’est ce que vous voulez dire par là ? SR – L’officier Tanaka appréciait-elle votre petite amie ? RM – Non. [ricanement] Elle l’appelait « ta ptite écervelée ». SR – Et votre petite amie précédente ? RM – Ben… Pareil. Elles s’aimaient pas. D’ailleurs, Debbie voulait pas qu’elle vienne à la maison. SR – S’est-elle déjà bien entendue avec l’une de vos petites amies ? RM – Non. Mais… [silence] [incrédule] Vous pensez qu’elle était jalouse ? SR – Ce qui est important, c’est ce que vous pensez, vous. RM – [se renfonce dans son fauteuil avec un sourire] [Fin de l’extrait] Conclusions : L’officier Richard Masterson est apte à reprendre le service, sans réserve. Van Der Brook, Frédéric Né le 23 avril 2002 à Paris, Célibataire. Nationalité : Californienne et française. Domicilié au 700, Ringlewood avenue, appartement 3301. Apparence : Frédéric est plus petit que la moyenne (1m72) et de corpulence légère (60 kg). Il a les cheveux noirs lisses (une coupe à la mode très chic), les yeux verts intenses et le teint bronzé (par des séances régulières d’UV). Il est clairement d’origine européenne et son apparence trahit un sang-mêlé latin. Légèrement sportif, c’est un canon et les femmes se l’arrachent. En plus, il a beaucoup de charme et il sait s’en servir. C’est un célibataire riche et très en vue de LA. Il ne fume pas et ne boit que rarement. Lorsqu’il ne fait pas un golf avec son patron ou un riche client, il est invariablement habillé d’un costume noir ou gris (éventuellement gris très clair). Tous ses costumes sont taillés sur mesure par des grands noms de la mode (Frédéric va régulièrement à Paris). Famille : Frédéric est le second fils du célèbre entrepreneur belge Gustave Van Der Brook et de l’actrice italienne Gina Scarpino. Il ressemble autant à son père qu’à sa mère, alors que son frère, Giovanni, de trois ans son aîné, ressemble plutôt à sa mère (cheveux noirs bouclés, clairement latino). Giovanni seconde son père à la tête de l’immense fortune des Van Der Brook (qui a des ramifications jusqu’en Asie et, bien sûr, en Californie). Frédéric a aussi une sœur, Laetitia, de deux ans sa cadette, mais celle-ci a disparu avec toute son équipe en Amérique centrale en 2028 alors qu’elle menait des études sur l’écosystème aux côtés du professeur Stephen Mac Eachern. Les immenses moyens débloqués par le père n’ont toujours pas suffit à la retrouver, et personne n’a la moindre piste concernant la disparition de l’équipe de 27 personnes. La famille Van Der Brook s’est beaucoup rapprochée à la suite de ce drame. Curriculum Vitae : - De 2002 à 2007, Frédéric reste avec sa mère et voyage sur les cinq continents. - De 2007 à 2020, Frédéric poursuit une scolarité normale dans différentes institutions privées : en France, en Belgique, en Suisse et en Italie. C’est dans ces institutions que son charme lui permet de se faire de nombreux amis, aujourd’hui d’influentes relations du monde des affaires et de la politique. - De 2020 à 2025, Frédéric réalise ses études de droit à la Sorbonne. - En 2023, il rencontre Kachiko Tanaka au cours du championnat interuniversitaire de Kung-Fu. Frédéric accompagnait un ami (plus sportif que lui) et ne manqua aucun combat féminin. Il aborde Kachiko le soir de sa victoire, lors de la sortie en boite destinée à fêter l’événement. Cette dernière tombe sous le charme. Leur liaison dure alors 2 mois. Kachiko rompt lorsqu’elle découvre que Frédéric la trompe occasionnellement avec plusieurs autres jeunes femmes. Il faudra plusieurs mois à Kachiko (et de nombreuses excuses et cadeaux divers) pour pardonner à son ancien amant. Ils restent alors ami, Frédéric ne pouvant obtenir une seconde chance. - En 2025, avant la fin de ses études, Frédéric obtient plusieurs propositions d’embauche, dont une à LA. Sachant que Kachiko part pour la Californie quelques mois après, il accepte la proposition du cabinet Hochkins & Siebler. Officiellement, il a toujours rêvé de s’installer sur la cote ouest (c’est la raison qu’il avance pour refuser une offre plus généreuse d’un groupe néerlandais). - C’est en septembre 2025, que Frédéric fait connaissance avec le lieutenant Masterson. Une enquête serrée les rapproche alors qu’ils ont des points de vue diamétralement opposés. La compétition qu’ils mènent dans de nombreux domaines date de cette époque. C’est plus tard, en décembre 2025, que Masterson rencontre et fait équipe avec Tanaka. Depuis, ce trio ne cesse de se rencontrer. - Depuis 2025, Frédéric, qui poursuit sa cour discrète dans le but de reconquérir la belle Tanaka, est propulsé d’affaires en affaires au premier plan des médias. Il devient la Star du cabinet et est actuellement en pourparlers pour en devenir associé. - En 2027, sa prétendue relation avec Salina, une star montante de la chanson, défraie la chronique et lui vaut quelques pages de photos dans des magazines people. - En 2028, la disparition de sa sœur Laetitia fait la une du journal de 20h. C’est à ce moment et pour ces raisons que Frédéric augmente la fréquence de ses vols vers Paris et Bruxelles (environ un voyage par mois). Résidence : 700, appartement 3301, Ringlewood avenue, Los Angeles. Frédéric possède ce magnifique appartement de 220 m², situé au 33ème étage d’une tour de verre en centre ville. Il y vit seul, mais reçoit régulièrement la visite d’inconnues, probablement des petites amies du moment. Il reste très discret concernant ses relations (et particulièrement envers Tanaka, qui ne semble pourtant pas dupe). Véhicule : Dodge Viper srt-10, rouge décapotable, année 2004, immatriculée 10V2004 CAL. Ce modèle de collection est un cadeau d’un client richissime, particulièrement heureux d’avoir été innocenté du meurtre de sa femme et de son amant. Habitudes : La vie de Van Der Brook est compliquée. Quand il n’est pas sur une affaire, il peut être à l’autre bout du monde, ou bien en train de soigner son image auprès des clients, des médias ou de riches héritières (qui sortent s’éclater en boite). Il lui arrive de changer de partenaire sexuelle chaque soir. Néanmoins, ces dernières années semblent l’avoir assagi : il ne sort plus avec deux ou trois filles en même temps, et semble se fixer pour des périodes bien plus longues. Il lui arrive aussi de n’avoir aucune partenaire pendant plusieurs semaines. Le peu de temps libre qu’il a, il le passe avec ses amis, Tanaka et Masterson, à regarder des matches de football, à manger une pizza en centre ville, ou à siroter une vodka dans un bar à la mode. Il parie d’ailleurs régulièrement avec Masterson, au sujet de tout et de rien, ce dernier initiant souvent le pari, et le perdant régulièrement. Profil psychologique : Frédéric est un tombeur compulsif. Son enfance difficile l’a rendu extrêmement sensible au désir de se faire aimer. Généralement, il est beau joueur et sait accepter l’échec, ce qui ne lui arrive que rarement. C’est un homme intelligent, relativement intègre, d’une grande persévérance, et à qui tout réussit. Il est profondément marqué par la disparition de sa sœur (qu’il chérissait autant qu’il pouvait – ils s’écrivaient d’ailleurs régulièrement et Frédéric conserve la dernière lettre de sa sœur, datée d’une semaine avant sa disparition, comme un trésor) et se refuse, tout comme sa famille, à accepter d’entamer son deuil. Dans ses débuts, Frédéric a utilisé, sous la pression de l’entourage, diverses drogues. Au bout d’un an, sur le fil du rasoir, il a finalement décroché et a décidé de ne plus prendre d’excitants plus forts que le café (les rumeurs indiquent que Tanaka y était pour beaucoup). Annexe : Dossier d’enquête de moralité de l’officier Tanaka – Extrait d’écoutes Enquêteurs : Lieutenant David Finnegan - Lieutenant Sylvia Parker Lieu : Terrasse du café Black Mamba, 212, South Hill avenue, Downtown L.A. Date : 7 octobre 2026 Sujet #1 : Frédéric Van Der Brook Sujet #2 : Officier Richard Masterson FVDB – Richard ? RM – Mmmh ? FVDB – T’as pas décroché un mot de tout l’après-midi. Qu’est ce qui va pas ? RM – Bah ! C’est rien. Je suis fatigué. On a bossé très tard avec la petite. FVDB – La petite ? C’est comme ça que tu l’appelles ? Elle n’a jamais du te mettre ta rouste si tu veux mon avis. RM – [ricanement] Pourquoi ? Toi oui, peut-être ? FVDB – Tu vois cette dent ? [silence] Elle est fausse. RM – [soupir exaspéré] Arrête tes conneries. Elle ne ferait pas de mal à une mouche. FVDB – Ça se voit que tu la connais à peine. RM – Mouais. Par contre, j’ai cru comprendre que toi tu la connaissais depuis un certain temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:06

FVDB – En effet. Laisse moi deviner. Tu lui as posé la question mais elle a esquivé la réponse. [silence] Oui, je l’ai connu pendant nos études. On a été ensembles quelques temps. RM – Ah ouais ? Tu veux dire que vous [hésitation] ? FVDB – Oui. [s’adressant à la serveuse] Merci. RM – Naaaan. Je suis prêt à parier 10 billets que tu me racontes des conneries. FVDB – [ouvre son porte-feuille, en sort une photo et la tend à Richard] RM – Et merde ! Tiens ! [Sort 10$ et les pose sur la table devant Frédéric] FVDB – Merci, c’est toujours un plaisir de se faire payer un coup à boire par un ami. RM – [grommelle] [silence] Dis, toi qui la connais, tu sais ce qui lui ferait plaisir pour son anniversaire ? [hésitation] J’ai vu sur son dossier que c’était bientôt. FVDB – Tiens donc ? T’entretiens de bonnes relations à ce que je vois. Tu sais Richard, c’est pas très pro de vouloir coucher avec sa coéquipière. RM – Arrête tes conneries ! J’l’aime bien c’est tout. Et puis c’est la tradition entre coéquipiers… FVDB – Tradition mon œil ! J’te préviens que ça va pas être facile. Je compte pas te laisser faire. Si tu la veux, il va falloir te battre. RM – [soupir] Si tu le penses… FVDB – Ça va, j’ai vu comment tu la regardais hein. On dirait que tu vas fondre à chaque fois qu’elle te sourit. [éclate de rire et tape sur l’épaule de Richard] Allez ! Fais pas cette gueule. Telle que je la connais, elle n’a du se rendre compte de rien. RM – Bon. Et sinon pour le cadeau ? FVDB – Ok. Je te fais une fleur sur ce coup là. Le montant n’importe pas. Je me suis cassé les dents à essayer de lui offrir un collier de perles une fois. Elle s’attache plus à la valeur sentimentale des choses. RM – En parlant de dents, comment elle t’a cassé la tienne ? FVDB – Elle m’a trouvé au lit avec les jumelles Kovach. RM – [crache son café] … Tu déconnes ? FVDB – J’en ai l’air ? Tu veux parier peut-être ? RM – Non, non ça ira pour cette fois. [silence] Dis ? Tu m’as pas dit tout à l’heure que les télécoms étaient en grève ? FVDB – Euh… Si. Pourquoi ? RM – Si c’est le cas, qu’est ce que fout ici cette camionnette des télécoms depuis au moins une heure ? Bouge pas, je vais voir ce que c’est [se lève et commence à traverser la rue] [en criant] Putain ! Elle démarre en trombe ! File moi les clefs de ta bagnole ! FVDB – Non mais ça va pas ?!? Fin de l’écoute. L’équipe a du dégager avant de se faire identifier. Greys-Ingram, Loren Né le 6 avril 1993 à Los Angeles, Veuve de David Ingram. Nationalité : Californienne. Domicilié au 2750, Wilshire boulevard. Apparence : Loren est d’une taille moyenne (1m69), mince, plutôt jolie, les cheveux châtains clairs jusqu’aux épaules, les yeux marrons et la peau relativement claire. C’est une femme énergique, moralement très forte et extrêmement déterminée (certains pourraient la qualifier de tête de mule). Elle sait cependant écouter et prêter l’oreille à tous ceux qui ont besoin de ses conseils ou de son attention. Loren est toujours habillée en tailleur. Lorsqu’elle travaille elle porte généralement une blouse verte de bloc. Loren porte toujours son alliance en or, dont elle ne se sépare jamais. Famille : Presque la totalité de la famille de Loren vit en Floride. Elle a néanmoins perdu contact avec eux depuis l’indépendance de la Californie. Fervente défenseuse de la liberté, Loren regrette leur adhésion au système de pensée américain et elle est finalement partie en claquant la porte. Loren est veuve de David Ingram, tragiquement décédé dans un des attentats qui ont secoué Moscou en 2027. Loren est malheureusement stérile et elle n’a jamais eu d’enfants, à son très grand regret. Curriculum Vitae : - De 1993 à 2011, Loren vit des jours relativement paisibles avec sa famille à Jacksonville en Floride. Le 13 septembre 2004, son frère aîné alors engagé dans les marines est tué dans un attentat terroriste à Bagdad. - En 2011, Loren s’échappe du cocon familial et commence des études de médecine à l’université de caroline du sud (MUSC), à Charleston. - En 2012, Loren fait la rencontre sur le campus du professeur de philosophie Sergueï Lazarev. Elle se dispute avec lui concernant la légitimité des guerres américaines. Finalement, après des mois de discussions acharnées, la vision de Loren change du tout au tout. - En 2017, Loren est diplômée et décide de partir pour la Somalie dans un convoi humanitaire. Sa famille ne comprend pas ses motivations et son père lui ordonne de revenir. Bien entendu, elle n’en fait qu’à sa tête. - En 2019, Loren fait la connaissance de David Ingram, un employé de l’ONU à Mogadiscio (Somalie), assurant la communication entre les missions humanitaires et l’ONU. À la fin de l’année, ils se marient sur place. Loren continue à aider les habitants dans le besoin. - En 2022, David est sommé de rentrer aux USA. Loren apprend qu’il n’est pas l’employé qu’il prétendait être. En réalité, il menait des opérations de renseignement concernant des groupes terroristes de la région. Loren le suit et trouve un post au FBI, en tant que médecin légiste. - En 2026, Loren et David décident de rejoindre la toute nouvelle république de Californie. Loren coupe définitivement les ponts avec sa famille et trouve un poste au LAPD et David est engagé en tant qu’expert par un cabinet de conseil en contre-espionnage industriel. - En 2027, David est envoyé en mission en Europe de l’Est. Il décède le 5 novembre à 21h à Moscou dans un attentat qui tue 14 personnes, ainsi que deux agents du contre-espionnage russe, et un agent anglais. L’attentat est revendiqué puis démenti par un groupe terroriste tchétchène. David est enterré le 9 novembre à Los Angeles où il reçoit les honneurs du gouvernement, à la grande surprise de Loren. C’est le lendemain qu’elle fait la connaissance de Tanaka. Résidence : 2750, Wilshire boulevard, Venice Beach, Los Angeles. Au début de l’année 2028, Loren achète cette maison qui fait face à la mer avec l’argent de l’assurance vie de David (elle ne connaissait même pas son existence). Véhicule : Pontiac GTO 4ème édition, année 2028, grise, enregistrée à Los Angeles et immatriculée 22Z0087 CAL. Habitudes : Loren aime regarder ses vieilles photos (elle devient alors nostalgique) et boire un chocolat en regardant le soleil se coucher sur la mer. Elle a une jolie collection d’objets africains. Profil psychologique : Loren a une personnalité trempée comme l’acier. Elle en a vu beaucoup, notamment en Afrique, ce qui la rend très difficile à intimider ou à impressionner. Elle n’a jamais peur de s’impliquer. Elle est dotée d’un très grand sens de la compassion et pardonne facilement à ceux qu’elle aime, comme par exemple à son mari qui lui a menti durant des années sur ses activités. Loren a longtemps souffert de ne pas pouvoir donner la vie. C’est maintenant une femme accomplie qui a su accepter toutes les tragédies qu’elle a connues. Elle a une profonde tendresse pour Kachiko Tanaka, qu’elle considère un peu comme la fille qu’elle n’a jamais eue. Cette dernière, éprouvée par la disparition de sa mère, trouve une affection réconfortante auprès de Loren. Kachiko se confie souvent à Loren bien qu’elle lui cache parfois certaines choses, de peur de se faire sermonner. Loren est consciente du type particulier de leur relation, contrairement à Kachiko qui a toujours beaucoup plus de mal à avoir un quelconque recul sur sa propre vie. Amis connus : Loren n’entretient qu’une amitié en dehors de celle de Kachiko Tanaka. Elle correspond toujours avec le professeur Sergueï Lazarev, qui enseigne maintenant à Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:07

C’est une solitaire. Elle connaît Richard Masterson qu’elle croise parfois et avec qui elle entretient une relation polie. Elle a tout de suite compris la relation qui le liait à Kachiko. Elle connaît aussi Frédéric Van Der Brook qu’elle voit comme un don juan. Ce dernier sent bien que son charme n’a aucune prise sur cette femme expérimentée. Il l’évite donc lorsque c’est possible. Loren a déjà mis Kachiko en garde concernant les hommes qui vivent une vie dangereuse. Néanmoins, elle a toujours tempéré ses propos en affirmant que si son cœur penchait vers un tel homme, il fallait soit l’oublier soit l’aimer. Loren entretient de très bonnes relations avec le médecin psychiatre Sabina Roberts. Elles n’ont néanmoins jamais franchi le cadre des relations de travail. Annexes : Rapport de surveillance Agents : Edward Watters et Samuel Washington Sujet du rapport : Loren Greys-Ingram, veuve de David Ingram (certifié 6-AA, Agent Opérationnel #12-034) Demandeur : Bureau de Surveillance du CISA Confidentialité : Niveau 4-B Sujet numéro 2 : Identifié comme étant le détective Kachiko Tanaka du LAPD Sujet numéro 3 : Identifié comme étant Gino Rivoli, tenancier du Fra Diavolo. Retranscription d’écoute et de filature – 10 novembre 2027, 23h28, 4515 Van Horne avenue, devant le bar-restaurant Fra Diavolo L.G.-I. – [s’approche de sa voiture, se rend compte qu’un pneu est crevé, pousse un juron, s’appuie le dos contre la voiture et commence à sangloter] K.T. – [passe devant le sujet de la surveillance en se dirigeant vers une moto immatriculée 14Y2692 CAL, s’arrête en la voyant sangloter] Excusez-moi ? Tout va bien ? L.G.-I. – [relève la tête pour dévisager la nouvelle venue] Non ! Ça ne va pas ! Ça ne se voit pas ? K.T. – [recule légèrement] Ah ! Vous avez bu n’est-ce pas ? Vous savez, ce n’est pas très prudent de conduire dans cet état. L.G.-I. – Oui, j’ai bu ! Et alors ? Qu’est ce que ça peut vous faire ? Vous êtes flic ou quoi ? Et puis, où est-ce que je pourrais bien aller avec un pneu crevé ?! [se retourne et donne un coup de pied rageux dans le pneu dégonflé] K.T. – Je vois ça… [tout en s’accroupissant pour jeter un œil au pneu] Et oui, je suis flic. [retire un gros clou du pneu, se redresse tout en l’examinant] Voilà ce que je vous propose. Je demande à Gino, le patron, de changer votre roue et je vous raccompagne chez vous. Vous verrez, c’est un gars gentil et il adorera vous rendre service. Ah ! Ça on peut dire qu’il a le sens du commerce le Gino. [jette le clou dans une poubelle proche, puis en criant] Gino ! G.R. – [fort accent italien – répond depuis le pas de la porte, après avoir souhaité une bonne soirée à des clients qui s’en vont] Quoi ? Tou veux quoi encore ? Ça t’a pas suffit de m’avoir arnaqué de 20 billets ce soir ? K.T. – [rit franchement] Arrête un peu tes simagrées, veux-tu ? Je t’avais dit de ne pas écouter Richard. Quelle idée de miser 20 billets sur les Sox ! [s’avance un peu] En plus, ta cliente là a besoin d’aide pour changer un pneu. Alors bouge-toi ! G.R. – [fait un geste de la main pour indiquer qu’il laisse tomber] Ça va, ça va ! J’arrive. [s’approche, prends les clefs des mains du sujet de la surveillance et se dirige vers le coffre] K.T. – [se tourne vers le sujet de la surveillance] Vous voulez boire un café le temps qu’il s’en occupe ? Y’en a pour 5 minutes. L.G.-I. – [regarde dans le vague] Non… Je vais attendre ici. G.R. – [se relève environ 10 minutes plus tard] Et voilà ! Ma yé sais pas qui a serré ces boulons mais ils étaient sacrément coincés. K.T. – [s’adressant au sujet de la surveillance] Montez, je vais vous raccompagner. [pendant que le sujet de la surveillance monte côté passager, le sujet numéro 1 se dirige vers le sujet numéro 3] Merci bien, Gino. Sois gentil, passe un coup de fil à Richard et dis lui de venir prendre ma moto. Voilà les clefs et bonne soirée. [remet un objet non identifié dans la main du sujet numéro 3, prend les clefs de la voiture en échange, monte côté conducteur et démarre peu de temps après] À partir de ce point, filature du véhicule jusqu’au 2091 Kernighan street, domicile du sujet de la surveillance. Arrivée 13 minutes plus tard. La voiture s’arrête devant le garage. Le sujet numéro 2 sort et aide le sujet de la surveillance à marcher jusqu’à la porte. Les deux personnes rentrent après que le sujet de la surveillance ait indiqué où étaient cachées les clefs de l’entrée. Nous reprenons la surveillance auditive à partir des micros placés dans la maison. – [les sujets 1 et 2 se déplacent dans l’entrée, le salon, les escaliers, le couloir du premier, puis entrent dans la chambre du premier étage – bruits indéterminés] L.G.-I. – [voix relativement basse] Ohhhh… Ma tête… K.T. – Je vais aller vous chercher quelque chose et ensuite je vous laisserai dormir. Demain, vous aurez la gueule de bois, mais tout ira mieux, vous verrez. L.G.-I. – S’il vous plait, détective Tanaka, restez ici ce soir… K.T. – [hésite quelques secondes] Bon… C’est d’accord. Mais appelez-moi Kachiko. Je dormirais en bas, j’ai vu un canapé près de... L.G.-I. – [interrompant le sujet numéro 2] Non, s’il vous plait, restez avec moi. Je… J’ai peur d’être seule. Il est parti il y a si peu de temps. Je ne pourrais pas dormir si vous ne restez pas… K.T. – [clairement hésitante] Euh… Je… L.G.-I. – Je vous en prie. [silence de quelques secondes] S’il vous plait, Kachiko. K.T. – [hésitante, puis énergique] D’accord ! D’accord ! Bon, couchez-vous, je vous apporte quelque chose pour votre mal de tête. – [bruits dans la salle de bain, puis la chambre et la lumière s’éteint au bout de 5 minutes] Rien à signaler jusqu’au matin, aux environs de 8h. Un peu de bruit se fait d’abord entendre dans la chambre, puis les escaliers et enfin le rez-de-chaussée. Une deuxième personne descend aux environs de midi. Les sujets numéro 1 et 2 se retrouvent dans la cuisine. K.T. – Oh ! Vous êtes réveillée ? J’espère que vous avez faim. [repose un objet] L.G.-I. – C’est David, mon époux. K.T. – Et il… ? L.G.-I. – Il est décédé il y a six jours maintenant. K.T. – Oh… L.G.-I. – Kachiko ? K.T. – Oui ? L.G.-I. – Merci, pour hier soir. Je ne m’étais pas retrouvé aussi saoule depuis l’université. Je crois que sans toi, j’aurais pu avoir quelques petits ennuis. K.T. – Ce n’est rien. Ça peut arriver à tout le monde d’avoir un moment de… L.G.-I. – Laissez-moi faire… Vous ne semblez pas être très douée pour la cuisine. K.T. – Comment est-ce que votre mari est… L.G.-I. – Mort ? [silence] Décédé dans le dernier attentat de Moscou. Il voyageait souvent vers les pays de l’Est. Et à chaque fois qu’il s’en allait j’avais un mauvais pressentiment. K.T. – Et… Il faisait quoi à Moscou ? L.G.-I. – [rire nerveux] Ah ! Ça, Dieu seul le sait. [silence] Il travaillait pour une boite qui fait de la stratégie en contre-espionnage industriel. Du moins, c’est ce qu’il disait... En réalité, je pense qu’il travaillait pour le gouvernement, ou quelque chose comme ça. K.T. – Qu’est ce qui vous fait dire ça ? L.G.-I. – Il y a 8 ans, il disait travailler pour l’ONU. Et du jour au lendemain, je découvre qu’il espionnait pour le compte des Etats-Unis. [pause] Et avant-hier, à son enterrement, il y avait un officiel du gouvernement… Le CISA. Je déteste ces mecs là. K.T. – [pause, bruit de cuisson en fond sonore] Vous voulez que je vous tienne compagnie cette semaine ? C’est ma semaine de congé et… je n’ai pas grand-chose à faire. L.G.-I. – C’est gentil, mais je ne peux pas te demander ça. K.T. – Vous ne demandez pas, c’est moi qui propose. Et puis j’ai déjà claqué toute ma paye. Si je reste toute seule, je me connais, je vais aller faire les boutiques et un trou énorme dans mon compte en banque… L.G.-I. – [rire amusé] Alors, c’est d’accord. Tu m’aideras à préparer mes cartons. K.T. – Vos cartons ? Vous déménagez ? L.G.-I. – Oui. Il le faut. Ici, j’ai sans cesse l’impression qu’il va franchir le pas de la porte avec un bouquet de roses. Tiens. Mange pendant que c’est chaud. K.T. – [mange] L.G.-I. – [rit] Et bien ! Quelle faim ! K.T. – C’est que ce matin, en vous attendant, j’ai fait un peu d’exercice dans le jardin derrière. L.G.-I. – Parle-moi de toi un peu. Qui était ce garçon avec qui tu étais hier au bar ? K.T. – Lequel ? Richard ou Frédéric ? L.G.-I. – Hmmm… Le grand blond costaud. K.T. – Ah ! Richard. Masterson. C’est mon coéquipier. L.G.-I. – Ton coéquipier ? Vraiment ? Vu comment tu le regardais, j’aurais cru qu’il était ton petit ami. K.T. – Hein ? Richard ? Oh non ! Non… [hésite] C’est juste un très bon ami. L.G.-I. – Hem. Tu fais partie des COPS c’est ça ? K.T. – Oui. Comment le savez-vous ? L.G.-I. – Arrête de me vouvoyer et appelle moi Loren. K.T. – D’accord… Comment vous, pardon, tu le sais ? L.G.-I. – En fait, nous nous sommes déjà croisés dans le hall principal. Je suis médecin légiste au département scientifique. Et ce matin, ça m’est revenu. Tu me sembles bien jeune pour faire partie des COPS. Quel age as-tu ? K.T. – J’ai eu 23 ans le mois dernier. L.G.-I. – Ta maman doit être très fière de toi. K.T. – Je ne sais pas… Elle est morte il y a un peu plus de 3 ans. L.G.-I. – Oh. Je suis désolée. [silence] Alors nous sommes deux à avoir perdu un être cher. [bruit de vaisselle] Laisse, je m’occuperai de ça plus tard. Viens plutôt. Je vais te montrer mes albums de photos et tu vas me raconter ta vie. La surveillance s’est poursuivie pendant 12 jours, sans faits remarquables. Le sujet numéro 2 est resté chez le sujet numéro 1 tout le reste de la semaine. Elles ont effectivement préparé un déménagement. Dans la semaine qui a suivi, le sujet numéro 2 a rendu de fréquentes visites au sujet numéro 1. Conclusion de la surveillance : Le sujet numéro 1 ne semble pas être au courant des dossiers manquants. Après enquête, le sujet numéro 2 ne semble pas être à leur recherche. Une fouille méticuleuse de la maison ne nous a pas permis de les retrouver. Ils ont peut-être été détruit lors de l’attentat comme le souligne l’enquête sur place, mais rien ne permet d’étayer cette hypothèse. Il semble plus probable que les dossiers soient toujours dans leur cachette ou aient été récupérés par un agent étranger, à Moscou ou à Los Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5918
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Dim 28 Jan - 15:08

Voila en gros ce que j'ai pu retrouver comme textes;)
bonne lecture Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   Ven 23 Fév - 18:36

fablyrr a écrit:
Et oui nous aussi nous sommes passés par COPS, forcément avec Pandore dans le coin... Lacenaire aussi, combo , on a joué. Perso autant que l'historique du jeu est vraiment génial pour moi, je crois que c'est trop réaliste pour jouer, ca manque un peu de magie ou de surnaturel pour moi.

Justement moi c'est le contraire, j'ai beaucoup de mal avec tout ce qui touche au monde de la féerie et du Fantastique en général. Quoique je puisse apporter une nuance avec le Fantastique Dark dans lequel j'adore évoluer (Deadland) ou adorerais (Vampire et consorts). Tout ce qui touche au Fantastique plus classique, plus médiéval, là j'ai vraiment du mal.

A contrario j'adore évoluer en MJ et PJ dans des contemporains ou futurs proches ce qui se voit un peu avec mes choix de jeu (INS/MV, COPS, Humanydyne, Bitume MK5...)

Pour les textes, pas encore eu le temps de les lire mais cela ne serait pas tarder

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible   

Revenir en haut Aller en bas
 
[autre temps/ forum] fab',Pand',Lac'MJ - Spoiler possible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LCG] Netrunner
» [Quake Live] Short Montage 2
» Fleau d'un autre temps
» Lapin bleu, neuf box arrêtez-moi avant que je ne casse tout! :p
» Clokrok - Station d'un autre temps.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Anticipation - Cyberpunk :: COPS-
Sauter vers: