Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Dim 16 Nov - 23:26

E oui lui aussi je l'ai eu, pour le jour de l'an il nous préparera un one shot du jeu. On parlera alors ici de la partie, évidemment mais aussi de nos personnage. Donc à très bientot

_________________


Dernière édition par fablyrr le Lun 26 Oct - 22:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Jim Coltrane   Ven 26 Déc - 21:23

Pour l'instant c'est un one shot, du coup on centralisera ici.
Voici mon perso.


Jim Coltrane
Natures : Ami de tout le monde / Vengeur
Passé : flic à la crim’ / boxeur de petites salles (10)

Possessions : 10 (petit bateau de plaisance)
Statut : 10
Fric : 10 (compris les 5 de base)
Relations : Jack le patron du Club Safran (lien 10 / statut 10), Todd McClane flic du local des pièces à conviction (lien 10 / statut 5), Karen Betting (ex-Coltrane) (lien 15 / statut 5),
Ennemis : Bessi (lien 10/statut 5), Abel Parker (lien 5/statut 20)




On m’appelait Lethal Weapon. En fait de fatal que n’avait que la chance d’être gaucher. Remarquez, à cette époque je ne m’en plaignais pas. Un vrai marteau pilon. Ouais, sur un ring, sur LE ring, personne ne me résistait. C’est comme ça que j’ai réussi a payer mes études et c’est comme ça que j’ai gagné des points à l’école de police pour être apte. Option « terrain » comme le disait le sergent. Mouais, option cash pour les paris plutôt. Enfin bon. Ca remonte à quelques années maintenant. Aujourd’hui tout est plus calme, juste quelques cas, des emmerdes, un whiskey et un peu de poussière qu’il faudrait nettoyer dans le bureau. Ouais, un bureau rien que pour moi. On pourrait croire que c’est grand luxe, mais en fait c’est juste que je suis dans le domaine privé maintenant. J’en suis arrivé là comment ? Trop con. Trop honnête. Trop naïf peut être. Une affaire que je n’aurai pas du sortir du placard. Un de ces trucs qui vous ravage la carrière. Sur le coup c’était bien. Il y avait le feu de la jeunesse. J’avais bouclé trois affaires de suite en un rien de temps. Pour un type comme moi sorti de nulle part avec des parents qui venait d’Angleterre, je peux vous dire que ça frôlait l’exploit. En tout cas pour moi. Dans la foulée j’ai ressorti un vieux dossier en lien avec une affaire en cours. Le problème est que je n’ai même pas pu plaider devant un juge correcte. Les procédures se sont tout de suite compliquées quand le type concerné par une affaire de pédophilie s’est révélé être du bureau du maire. Evidemment on m’a prévenu. Mais en ce temps là je croyais à la justice vous voyez. Je chopais les types le jour, et le soir je revenais dans le quartier, là ou je jouais un peu de trompette au Safran Club. Ouais, je suis l’ami de tout le monde dans le coin. On me tape sur l’épaule, me fait des sourire, un signe du verre ou du chapeau quand je passe. Un bien comme un mal. Le soir ou tout s’est écroulé, le soir ou mon coéquipier s’est pris une balle dans la tronche, ce soir là ils n’ont pas mis beaucoup de temps à me retrouvé au milieu de « mes amis ». Dans les amis c’est toujours comme ça. Toujours n pour balancer. Et des balances, c’est moins rare qu’on ne croit. Partout, partout ou un homme ou une femme s’endette. C’est là le nid de la balance. On s’en cogne. Enfin, je me suis fait cogner. Là le message était clair. Une semaine d’hosto’, je n’ai pas pu me présenter devant le juge pour défendre le dossier que l’avocat de la police avait aussi bien blindé qu’un fromage hollandais peu l’être.
J’étais seul, et surtout sans boulot. Vous ne vous étonnez pas vous hein ? Bah ouais, moi si à ce moment là. Diffamation contre un homme du maire ça fait boomerang. Quand je suis revenu mon bureau était rangé. Ça oui. Un carton trois truc qui en sortait et un message épinglé dessus « voir le chef » signé Bessi. Bessi c’est la secrétaire du chef. Je crois qu’on ne peut l’imaginer à une autre place avec ses cheveux mis long bouclés au rouleau et peroxydé à je ne sais quoi. La dessus on colle une paire de lunette qui se veut sexy, un tailleurs qui tend dans la même direction et vous avez un pansement pour la vie même si vous n’avez pas de blessure. Surtout l’éviter, pas lui causer de trop. Elle croit que vous êtes son ami. Pire elle peut croire que vous lui faite des avances. C’est pas le plus grave avec cette cinglée. Non le plus grave est qu’un soir de dépit et de solitude j’ai cru bien faire. Une petite soirée a deux, un ou deux verres, un lit et fini. Le problème dans l’équation était le critère de fin. Du coup depuis ce temps là, mes dossier on mis toujours une a deux journées de plus a remonter au chef, voire certains rapport disparaissaient. Mais elle, elle est tellement parfaite que ça ne peut être un minois de culpabilité. Note à ne pas oublier, ne jamais se taper la secrétaire du chef, surtout pour une nuit sans lendemain. Je me pointais donc chez le chef qui avait son cigare du jour d’allumé. Pas un bon signe. Il a gueulé, je l’ai envoyé chier. Il m’a viré. Du coup l’affaire en est restée là.
Enfin ça c’est la version officielle. Celle que cet empaffé (Abel Parker) de responsable de l’urbanisme au bureau du maire a gobé. Ça va faire cinq ans maintenant. Cinq ans que dès que je peux je le file, que dès que je peux je récolte des infos sur cet enfoiré qui a fait exploser la tronche de mon coéquipier. Celui qui a fait une veuve avec deux enfants. Une veuve a qui la pension d’employé de police ne suffit pour nourrir ses chiards du coup elle vient dire bonjour au trottoir quelques soirs par semaine. Au début j’ai essayé de l’aidée. Elle m’a envoyée chier avec la bonne bénédiction de la veuve « tout est de ta faute Jim !». J’ai laissé tomber. De toute façon la charité ça n’a jamais eu rien de bon.
Aujourd’hui je suis privé. Malgré les quelques histoires qu’on peut lire dans des journaux pendant l’été ou rien ne se passe d’intéressant ce n’est pas la panacée. Le fond de commerce c’est les problèmes d’adultère, ou il faut faire de la planque dans une caisse pourrie (oui je n’ai que celle là) prendre des photos, évité de se faire casser la gueule et avec un peu de chance encaisser le chèque, celui qui paye les clopes, le whiskey et un peu le loyer. Bon je me soigne hein, je ne suis pas accroc non plus et surtout je soigne mon apparence. Je tiens à mon costume par jour de la semaine. Ca fait propre et surtout ça use moins les autres. Donc tout est résumé dans mon bureau au premier étage. Les présentoirs de mes médailles de boxes de l’interservices de la police reposent sur l’étagère de mes quelques livres de droits qui font bien quand il y a des clients. Les médailles ont été revendues depuis longtemps pour payer le loyer. Il reste ma coupe de champion. Elle est en plomb en forme de gant de boxe. Autant dire invendable. J’ai pu la rendre utile une fois quand quatre type d’un mari épinglé par mes soins pour le compte de sa femme sont venu toquer à la porte. Toquer c’est ce que j’ai fait avec l’arme improvisée, car je peux vous dire que dans le métier on évite les clichés du genre pistolet. Sinon c’est les emmerdes assurées en plus de devoir racheter des bastos. Le deux coups coincés sous le bureau était vide en plus, je n’avait pas pensé à le recharger depuis la dernière fois. Du coup ça a cogné sec. Quand celui qui avait sa batte s’est pris les quatre kilos de plomb dans les cotes par un boxeur poids moyen de la main gauche est tombé d’un seul coup les autres ont réfléchi a deux fois. J’ai tendu la main verre mon fusil canon scié. Il était vide aussi, mais ils ont pris leur copain et se son carapatés. A coté des médailles mon gros meuble fermé a clé avec toutes mes enquêtes officielle. Les officieuse, les plus salaces se trouvent dans le coffre fort sous le lit. Le gros meuble en métal est pas mal, à bonne hauteur en cas de coup de blues. D’un mouvement je peu choper ma trompette et me faire un petit solo ou alors je peu attraper la bouteille de « whiskey client ». La vraie bouteille, la bonne, la succulente, celle qui est onctueuse et me coute bonbon est dans mon tiroir. Mais mon vrai chez moi n’est pas mon bureau, c’est l’héritage de mon vieux. Celui qu’on n’a pas pu me prendre jusqu'à présent. Son rafiau. Un petit bateau de plaisance accroché au ponton et me servant de logement et de planque quand je ne suis pas au bureau. Ce qui est rare. Sinon pour tout dire j’ai quand même quelques proches comme Todd qui fini sa carrière derrière le comptoir du local des pièces à conviction de la police, Jack qui me permet de jouer dans son club de temps en temps, ou encore mon ex. Et oui personne n’est parfait. Elle est partie le jour ou elle a compris que je ne lâcherai pas cette affaire de pédophile. Affaire qui je dois bien l’avouer me prenait pas mal de temps et d’énergie. Tout ce que je ne pouvais pas lui offrir en fait. Alors comme c’est pas avec un salaire de misère que j’ai pu me faire pardonner un temps par des cadeaux histoire de donner le change, elle est partie. Karen bosse au bureau du juge Rothstein, une des nombreuses secrétaires et pas de moins charmantes. Ouais, je crois que j’ai un problème avec les secrétaires, mais ce n’est pas le sujet. Elle refait sa vie petit à petit et on reste en très bon terme alors je ne vais pas me plaindre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Ven 26 Déc - 21:41

Bessi :


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Ven 26 Déc - 22:46

Barbara Hollow



Historiques : Femme fatale et Cinglée

Passé : Barbara – de son vrai nom Elisabeth Hollen, mais qui s’en souvient ? – est née il y a vingt-quatre ans à St James, Tennessee. Plus jolie fille du comté, reine du bal, as du « jingle bell » et Juliette éternelle, Barbara a décidé à quinze ans qu’elle en avait assez de traîner avec des bouseux, d’autant que son beau-père la reluquait d’un peu trop près. Alors, elle est partie tenter sa chance sur la côte ouest. Trois ans et pas mal de plans glauques plus tard – strip-tease, photos, rôles miteux – le magazine Play Boy révélait, sa nudité dissimulée par le sable collé à sa peau, Barbara Hollow, nouvelle égérie de Murdock Campbell, réalisateur de films noirs, très noirs – et osés, voire corsés.
Burning Streets, Scorched Hearts, Love, Murders And Treasons - et surtout Blackheart Beauty achevèrent de placer l’actrice et le réalisateur au firmament d’Hollywood (et d’en faire les bêtes noires de la censure puritaine). Malheureusement, avec la gloire vinrent les ennuis. De très gros ennuis. Barbara commença à recevoir des lettres de fans, des lettres d’insultes de femmes « comme il faut », à subir les accès de jalousie de plus en plus fréquents de Murdock, aussi. Au point qu’elle finit par se réfugier dans les bras d’un autre homme, Doug Myers, acteur également. L’histoire se termina mal – Doug n’avait pas la carrure pour soutenir Barbara et résister à la pression de Murdock et des fans. Il y eut plusieurs tentatives d’agression sur Barbara, un fan fou l’enleva mais elle fut heureusement sauvée – de justesse, par Tony Schiaparelli, beau, ténébreux et mafiosi. Elle tomba évidemment éperdument amoureuse de lui, mais lui voulait qu’elle arrête le cinéma. A cette période sortit Blue Moon, drame sur la jalousie. Tony fut gagné par ce sentiment, commença à frapper Barbara… Qui se réfugia dans les bras de son ex-amant : Murdock. Un jour, Tony fit irruption sur le plateau de Despair And Felony et tira sur Barbara, la blessant au flanc – il fut maîtrisé parla sécurité et disparut en prison. Deux mois plus tard, Barbara avait un nouvel amant – Leeroy Wayne, un boxeur noir. Trois mois plus tard, Murdock faisait irruption dans la chambre où Barbara et Leeroy passaient la nuit. Il tua le boxeur avant de se faire sauter la cervelle devant la jeune femme.
Depuis ce moment, quelque chose s’est brisé en Barbara.
Elle a quitté Hollywood sur un coup de tête et est partie tenter sa chance ailleurs – Heaven Harbour est son dernier lieu de villégiature. Depuis le drame, Barbara Hollow est devenue le personnage sombre et sulfureux qu’elle incarnait dans ses films – traînant dans son sillage une impressionnante collection d’amours malheureuses et autres amants furieux – et surtout, a une fâcheuse tendance à rayer de son existence les événements qui ne lui conviennent pas, à en inventer d’autres et à confondre fiction et réalité.
A Heaven Harbour, elle chante dans un cabaret.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Ven 26 Déc - 23:06

il y a un rapport entre la 2eme photo et ta signature ? lol! je sors

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Lun 29 Déc - 14:06

gnagnagna lol!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Ven 2 Jan - 14:29

Nous avons commencé le fameux scénar one-shot d Lace'. un privé et une gorgeous woman on a eu a faire pour le moment a des négatifs de photo a récupérer chez un petit gangster qui voulait faire couler la carrière d'une chanteuse...tout ca en passant par les milieux de la boxe sur un sol saupoudré de racisme primaire des années 50....
plus de détails quand on aura fini Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Mar 6 Jan - 11:31

Avec plein de répliques à double sens, façon Le port de l'angoisse!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Ven 9 Jan - 15:15

Nous n'avons pas eu trop de mal à lui faire lacher la chanteuse; on a , chacun de notre coté usés de nos contact pour arriver à voir Mr Clay. ELLE, avait le pass droit pour l'entrée des artistes, moi juste l'adresse. Comme quoi un sourire vaut mieux qu'une enquête des fois. nous sommes arrivés chez Clay après un filtre de ses hommes dans le quartier Black; Dans le bureau au dessus de la salle de boxe de ses "ptis". Après négociation et parceqque ELLE connaissait un des ses anciens boxeurs il nous a fait amener le dirigeant de gagn rebel qui voulait gérer la petite chanteuse; Là on avait pas trop de quoi le motiver, du coup on s'est proposer de le mettre a poils, à quatre pattes et moi derriere; pour une photo; TOut de suite, son amour propre et sa peur pour sa réputation est remontée à la surface. Il nous a du coup refilé les négatifs et les photos et on est reparti sereint juqu'a chez notre ami. Mais bon tout cela c'est sans vous parler de ELLE et ses paroles à triple sens ou l'on ne sait si on est gibier, poisson au bout de la canne, ou juste un jouet...
Je crois que je n'aurai pas encore quelques sentiments pour mon ex femme, je serait tomber raide dingue de cette petite poule blonde.

On a fêter cette petite victoire au Black Bird,là ou ELLE chante.Un petit show plus tard et on croyait vraiment (même si mon instinct me disait le contraire depuis quelques heures) que l'affaire petite chanteuse black qui monte était close.
Mais non il aura fallu un double meurtre et un soupçon de Possédé la dessus pour qu'on y replonge.

to be continued...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Lun 12 Jan - 11:07

Les vieilles rancunes ont la vie dure, n'est-ce pas ? Même si, concernant celle-ci - Sophia Stanley - je ne connaissais pas son existence. Un Possédé et un empoisonnement raté plus tard, je téléphonai à mon détective préféré pour lui exposer l'affaire... Son bureau était tel que je me l'imaginais - vieux cuir, whisky et cigarette. Une ambiance dans laquelle je me sens bien. Nous avons évoqué l'affaire, parlé de choses et d'autres. je dois avouer que son charme ténébreux ne me laisse pas indifférente. Du tout.
Mais j'ai tellement souffert à cause des hommes par le passé... J'hésite à baisser la garde.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Ven 23 Oct - 12:06

...et bientôt la suite... Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Sam 24 Oct - 21:58

On a reprit la route, sous la pluie, le soir, avec un vieille odeur de tabac froid. Sur place, la ou Lucy avait passé un morceau de sa vie, il y avait une chambre louée à une autre prostituée, une macrelle aigri comptant son argent et quelques affaires au fond d'une cave. De fait, entre quelques échanges à sous entendu, on a fouillé toutes les affaires, vêtements, porte jarretelle et autres boites à musique. Et là bingo : une photo de la petite Black avec son petit ami blanc, de bonne famille. Johnny junior. Là fatal on se disait bien qu'il y avait anguille sous roche.
On en a touchée deux mot à son amie, Melinda. Elle nous a confirmé la romance. Et les infos sur le niais de bonne famille. Yep à onze heure du soir on s'est jeté dans la gueule du lion, d'or ! La maison du quartier riche ou on comptait trouvé Junior n'avait pas belle allure sous la pluie ruisselante sur le béton des collines de Remington. Au final le maojordome nous a dit que Junior était à Paris pour finir ses études, et Liz est sortie. Imbibée par le whisky nous a fait une belle scène de petite bourgeoise saoule. Le père est ensuite arrivé en voiture. Là ca s'est gaté, le type n'a pas apprécié nos insulte. Mais ca m'a agacé car dans sa limousine, il y avait Abel; L'enflure qui a tué mon ancien équipié. On est parti et j'étais vraiment de mauvais poil.
On a fini la soirée chez Charly, au bar à se dire qu'il fallait que je revoi la petite fille gaté à l'alcool (dans tous les sens du terme). J'ai raccompagné la Belle Sulfureuse sur une promesse de café de bon matin . Un baisé sur la joue un déhanché disparaissant dans les marches de l'escalier. Journée de merde temps de chien...je suis rentré et aidé par ma bouteille de scotch, je me suis endormi....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   Sam 24 Oct - 22:00

Donc le lendemain après un petit déjeuner plein de sous entendu, j'ai pris rendez vous avec Liz. La gueule de bois était partagée au téléphone. Elle pateuse moi agacé rien que de penser au déjeuner "Chez Antoine".


Liz'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
One-shot : Hellywood Lacenaire [spoiler-scenar officiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mégaton Shot
» Nouveau site officiel de Polaris
» supergun " officiel " les combos
» Codex non officiel Dynasties Mainok
» Samedi 4 décembre : One shot ? / ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Historique - Fantastique :: Hellywood-
Sauter vers: