Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farandar
Embobineur
Embobineur
avatar

Nombre de messages : 146
Localisation : Ne te retourne pas
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux   Ven 23 Avr - 19:06

Rokugan.
L'empereur Hantei XXXVIII est souffrant. Les rumeurs vont bon train dans les couloirs d'Otosan Uchi sur sa santé vacillante et bientôt Hantei Satori, héritier du trône d'émeraude part en pèlerinage pour prier pour son père.

La situation politique interclanique n'est pas plus stable avec des tensions accumulées ces dernières années.

Une très importante caravane du Clan de la Licorne, passant dans le no man's land entre les Clan du Lion et du Dragon pour éviter les lourdes taxes levées sur les routes du Lion a disparu corps et bien sans jamais atteindre sa destination de Kuyden Doji.

Le Clan de la Grue refuse tout commerce avec la Licorne, et les deux clans utilisent l'argument du manque à gagner pour tarder à livrer sa participation à l'effort de guerre du Crabe contre l'ennemi de toujours par delà le mur. Pour palier le manque induit par ces retards de ravitaillement, le Crabe envahit le Clan du Faucon et se sert dans les greniers à riz des chasseurs de fantômes.
Le Clan de la Licorne a immédiatement réagi et les deux Clans majeurs sont embourbés dans un conflit de positions qui ne profite à personne, pas même au Clan du Crabe murmure-t-on, qui dépense plus de ressources qu'il n'en gagne dans cette manoeuvre de "ravitaillement sur la bête".

Le Clan du Lion, qui a perdu Toshi Rombo - avec l'avalisation tardive de l'empereur - se retrouve isolé : la Grue morcelle à l'est, et le Scorpion attaque et prend Kenson Gaka en plein festival de la tortue. La ville est reprise a grands frais, sans qu'on comprenne le pourquoi de la manoeuvre du Scorpion, à part peut-être déstabiliser un peu plus Akodo Toturi, de plus en plus contesté par la famille Matsu.

Le Clan du Phénix prône toujours la paix mais le Conseil élémentaire est de moins en moins écouté : Isawa Tadaka est toujours perdu dans ses recherches, Isawa Tsuke est plus belliciste qu'un Lion, Isawa Ujina est malade et ne parait plus en public, et Isawa Uona vient seulement de rejoindre sa position. Seul Isawa Tomo fait encore figure de sage, mais seul, il ne pèse pas grand chose.

Le Clan du Dragon a jeté encore plus de trouble en ces temps agités en annonçant le retrait de tous ses samouraïs hors de l'Empire : le Clan s'est muré dans le silence, plus que jamais inaccessible derrière le Clan de la Libellule et d'importantes patrouilles de ronins recrutés aux quatre coins de l'Empire.

Ignorés par les Sept, les Clans mineurs ne sont pas pour autant épargnés : le Clan du Lièvre a été rasé par la Clan du Scorpion au chef d'accusation de maho, le Clan du Renard a vu son daïmyo et deux des trois héritiers de celui-ci tué lors d'une guerre inexplicable contre le Clan de la Grue : le Karo a pris les rênes du Clan, mais d'aucun le soupçonnent d'être un agent du Scorpion...

Dans les campagnes frappées par la faim à force de mauvaises récoltes, d'impôts excessifs et de spéculation sur le riz, les haimins et les hinins s'inquiètent de phénomènes naturels que d'aucuns s'empressent de qualifier de prophétiques : tsunami sur les côtes du clan de la Grue, tremblement de terre aux alentours de la chaîne du toit du monde, comète aperçue dans les cieux du clan du Phénix.
Autant de "signes" qui, associés au pélerinage impérial, inquiètent le petit peuple au plus haut point. Leur seul espoir fait figure de fragile légende, un groupe de samouraïs, récemment promus magistraux impériaux au sein d'un nouveau service dont ils ont la direction pour enquêter sur une forme étrange de magie.

Ces "Cavaliers de Justice" ne passent nulle part inaperçus : un magistrate Kitsuki, un moine Ise Zumi qui a juré de la protéger, un ronin au teint étrange, un shugenja Kuni et une moine de la confrérie de Shinsei, qui n'hésitent pas à défier l'autorité des Daïmyos, à prendre le parti du peuple, à privilégier la Justice et la Vérité au détriment de la Politique et de l'Ordre établi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farandarts.free.fr/jdrmania/
Farandar
Embobineur
Embobineur
avatar

Nombre de messages : 146
Localisation : Ne te retourne pas
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux   Ven 23 Avr - 19:13

Interlude
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farandarts.free.fr/jdrmania/
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux   Ven 30 Avr - 16:46

....donc ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Farandar
Embobineur
Embobineur
avatar

Nombre de messages : 146
Localisation : Ne te retourne pas
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux   Lun 21 Mar - 19:57

fablyrr a écrit:
....donc ?

Donc j'avais même pas vu que quelqu'un s'intéressait à ce sujet... rhalala, bon qu'est-ce que j'ai fait du fichier, moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farandarts.free.fr/jdrmania/
Farandar
Embobineur
Embobineur
avatar

Nombre de messages : 146
Localisation : Ne te retourne pas
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux   Lun 21 Mar - 20:03

Ils chevauchaient sous la pluie, lentement, croisant les nombreux pèlerins revenant du Festival d'où ils partaient eux-mêmes. Les heimin et les hinin s'écartaient respectueusement sur leur passage. Les Cavaliers de Justice. C'est ainsi que le petit peuple avait surnommé cet assemblage hétéroclite de samouraïs, bien avant qu'ils ne deviennent Magistrats d’Émeraude.

Impassible dans son armure lourde, le daïsho au côté, Nakamura Kenji, que nombre de samouraïs appelaient encore simplement Kenji, ouvrait la marche, flanqué de son fils adoptif, Nuanto. Le jeune garçon avait abandonné l'imitation systématique de son père pour agir de sa propre initiative, épiant les mouvements à travers le rideau de pluie. Il se retournait souvent vers le poney de sa sœur Mishinae.
La toute jeune fille endurait patiemment la pluie. Quand sa mère adoptive se pencha vers elle pour lui demander si elle n'avait pas trop froid, l'enfant répondit : "je serai bientôt au chaud, contrairement à ces pauvres gens." Le coeur de Kitsuki Chan-Lee en fut rempli de fierté. La Magistrate en Chef veillait sur sa fille comme sur la prunelle de ses yeux, tout en s'inquiétant de lui trouver une école pour parfaire son éducation. Elle ne pouvait pas courir les routes comme son futur bushi de frère. Bien sûr l'enfant possédait le don obscur, cette marque des kamis qui permettait à certains de converser avec les Yorei, mais les Sodan Senzo du Lion n'avaient pas voulu enseigner leurs techniques à Mishinae. Agasha Tamori s'était proposé pour enseigner les voies des kamis à la petite, mais c'était avant... avant que Togashi Yokuni-sama ne rappelle tous les membres du Clan du Dragon sur leurs terres et ne ferme les portes du Clan à la surprise générale de l'Empire.
Lors de leur dernière visite, les magistrats avaient été escortés par un groupe important de ronins armés par le Dragon, comme s'ils étaient de vulgaires visiteurs. Situation qui avait profondément irrité Togashi Sazaki, le plus ancien compagnon de route de la Magistrate en Chef. Il aurait pu leur fausser compagnie à tous pour rejoindre seul la Vénérable Demeure de la Lumière, mais il avait juré de protéger leur fille aux parents de Chan-Lee et n'avait su se résoudre à les abandonner là. Oublieux de la pluie qui ruisselait le long de sa natte, il méditait cet étrange paradoxe : lui qui avait voulu partir pour découvrir le monde, il ne pouvait plus rentrer chez lui, du fait d'un serment et d'un bout d'étole qui l'avait propulsé Magistrat.
Kuni Kageji n'avait pas vraiment ce problème, lui qui ne savait plus où se trouvait sa demeure. Trempé jusqu'à l'os, la phrase sibylline de son sensei prenait un jour nouveau : "Pars. Je ne ne peux plus rien t'apprendre car nous sommes la montagne et tu es la rivière." Dans son coeur, Osaku-sama partit de son rire crystallin. L'Autre, dont il ignorait le nom, continuait à observer. Que voulait cet esprit étranger qui l'avait aidé dans Shimonen Mori quand tout semblait perdu ? Quel serait le prix à payer pour son âme ? Les autres Kuni se méfiaient de lui maintenant et la plupart des shugenja avaient du mal à soutenir son regard gris. Un frottement contre sa cuisse le sortit de ses sombres pensées. Hida Amoko l'aimait manifestement tel qu'il était. Et il ne doutait pas que leur nouvelle recrue n'hésiterait pas à le délivrer de la corruption à l'aide de sa lame de cristal s'il le fallait. Il chercha du regard leur "serviteur". Vaste blague. Oto était tout sauf un serviteur. Il n'était même plus le shugenja Isawa qu'ils avaient démasqué il y a quelques temps de cela pour avoir empoisonné le puits de son village dans une tentative malade de promouvoir son daïmyo. Non. Oto n'était... rien. Il n'avait plus de souvenir, plus de fatigue, plus de joie, plus de faim, plus de colère. Il observait. C'était encore un être intelligent, sans nul doute. Mais il présentait trop de similitudes avec cet ennemi qu'ils avaient été désignés pour comprendre et combattre, par décret impérial. Cette ombre qu'ils avaient déjà affrontée à Kyuden Asako, dont il avait soupçonné la présence à Kyuden Isawa, et dont les Scorpions s'étaient servis pour infiltrer et faire tomber Kenson Kaga des mains du Clan du Lion. Ils ne s'en étaient sortis que par chance, et aujourd'hui... Kageji avait l'impression de pactiser avec l'ennemi.
Et pourtant, voir "Oto" discuter avec Yukki le rassurait. La jeune moine l'entretenait sans cesse sur toutes sortes de sujet. La mémoire inhumaine de Oto lui permettait de tenir la conversation en ressortant des pans entiers de ses précédentes lectures. La servante de Shinsei espérait éveiller en lui un soupçon d'humanité en le faisant réfléchir sur le Tao. Elle sentait bien que l'autre ne répondait que par pure politesse. Pourtant elle insistait. L'espoir était permis.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farandarts.free.fr/jdrmania/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cavaliers de justice : La Guerre des Dieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sondage Donjon de la guerre des dieux
» La guerre de Troie
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» Chariot de guerre
» WAB Guerre de 100 ans, Règles spéciales et listes d'armées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Oriental - Manga :: Legende des 5 anneaux (L5R)-
Sauter vers: