Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Dim 8 Oct - 13:51

juste pour balancer le resmé en vrac fait par le mj, avec le retour des joueurs etc, hors roleplay mas plein de timeline perso :

j'ai plus l'année 1 de la timeline entre deux, pour shutsu et meyako, mais voici l'enee 2
…et une autre

Printemps

Drame lors du Nouvel An. Daïrya le rônin, semble-t-il provoqué dans la rue, occis ses détracteurs. Qui s’avèrent être le Daimyo de la Famille Mirumoto et sa suite. Il ne prend pas la fuite, mais ne s’attarde pas. Le Champion du Dragon est furieux.
Après enquête il s’avère que Daïrya n’a pas apprécié que le cortège du Seigneur prenne possession de l’auberge dans laquelle il logeait depuis des mois ; sa protestation, très correcte, s’est soldée par une série de duels. Le Clan du Dragon se tourne vers ses Anciens pour désigner un nouveau Seigneur… une fois de plus.

Bayushi Shoju déclare qu’il renonce à avoir d’autres héritiers.
Evidemment tout le monde se tourne vers Colombe et Aramoro, qui n’envisageaient même pas la question du mariage.
Sur « conseil » de No Yatoshin Kaoki une date de mariage est décidée – l’évènement est discret mais heureux.
Le Champion d’Emeraude prophétise la venue d’un enfant l’année suivante ; ce sera une fille, et leur seule descendance.

Une grêle destructrice s’abat sur les Provinces Otaku. Des morts et des dégâts matériels conséquents handicapent un Clan qui s’en revient tout juste de guerre.
La porte sabre du Champion, avec le soutien de No Yatoshin Kaoki, rétablit les voies de communication et prête main forte aux Licornes.
La Maître de l’Air réapparaît et étudie le climat de l’Empire. Il s’avère que les Kamis, gravement dérangés durant la Guerre contre l’Ombre se « réajustent ». Leurs mouvements ne se font pas dans la finesse…

Le Sombre Oracle du Vide est tué. Des pans entiers de l’Outremonde profond s’effondrent. Il semblerait que Tzu soit à l’origine du cataclysme. Il le confirme à ses proches quelques temps plus tard, sans révéler quoique ce soit sur ses nouvelles capacités… parce qu’il n’en sait rien. Sinon il se porte comme un charme et a même pris quelques couleurs en éradiquant le Sombre Oracle du Feu dans son antre de lave souillée. Ce qui, semble-t-il, date…
Tzu n’en dit pas plus : lui aussi est perplexe.

Le Clan du Crabe s’essaie au siège de l’ancienne Forteresse Hiruma… qui est reprise ! Une troupe de Tsuno, parmi les derniers, ne résiste que deux jours aux armes de guerre du Clan. Aussitôt les feux des failles sont alimentés, et la chaleur qu’ils dégagent trouble l’air sur plusieurs kilomètres de hauteur. Autour de la Forteresse le sol mouvant, décrépit, se fige.
L’Empire entier accueille la nouvelle avec joie ; un étendart de toute beauté est offert par le Champion d’Emeraude et l’Empereur se déplace sous bonne garde pour visiter la forteresse.

Shinjo Yasamura épouse la seule représentante de la Maison Horiuchi, qui accepte l’obédience de plusieurs familles mineures.
Ce qui n’étaient que des fiançailles s’est donc concrétisé en mariage ; des représentants de tous les Clans et institutions sont évidemment conviés. La garde des enfants de Yokatsu reste à la nouvelle mariée.

Hiroaki Tasu se lance dans une campagne secrète contre les Kolats. Il demande de l’aide à ceux qui en connaissent l’existence. Il met à mal une pléthore de marchands et de magistrats claniques corrompus ou fidèles partisans de l’organisation. Le Gouverneur de Ryoko Owari Toshi échappe à plusieurs tentatives d’assassinat. Kodo Hito refuse de l’épauler.
Le Champion d’Emeraude, l’Empereur et ses gens (Kaoki No Yatoshin, Bayushi Yojiro etc.) se lancent dans la traque aux Kolats ; les résultats sont mitigés, mais satisfaisants. Il apparaît clairement que l’organisation s’est « fondue dans la masse » et perd de l’influence à chaque attaque. L’œil de l’Oni est sous bonne garde (Scorpion, Shosuro et Soshi) et la Forteresse Occulte est rasée…

Eté

Un nouveau bourreau se présente aux portes du Palais du Champion d’Emeraude. Il dit s’appeler Ogami Ittô, 45 ans, assez lourdaud mais très fin technicien du sabre et de son art. Il n’a jamais été pris par surprise et répond volontiers, quoique avec détachement, à toute question.
Le dit Ittô passe des tests conséquents, sous la houlette de Shutsu, Meyako et le chef de la garde du Champion. C’est un excellent sabreur, au sommet de son art et d’une grande volonté. Il n’a d’obédience qu’envers lui-même et, selon Yojiro, pourrait tout aussi bien prétendre être un canard que tout le monde le croirait…

Le Soleil assèche gravement les bois. Des incendies gigantesques se déclarent un peu partout. Nouvellement nommé, Isawa Takeru, le jeune Maître du Feu s’y attaque.
Sur l’impulsion de Meyako les Maître Elémentaires envoient leurs meilleurs élèves ; sur celle de Shutsu de nouvelles méthodes de prospection de puits sont créées. L’irrigation est rénovée, poussée et améliorée.

Le Sombre Oracle de l’Air est proprement découpé.

Alors qu’il se rendait à Kyuden Isawa la caravane de l’Empereur est attaquée par des rônin. Sa Majesté disparaît quelques jours. La nouvelle manque de se répandre, et de jeter l’alliance fragile entre les Clans à bas.
Son entourage doute ou peste (« ça sert à quoi de monter une garde ? » ou encore : « ouais bah c’est un coup monté »). Les tensions sont rapidement calmées par Shutsu et Meyako. Etre déclaré traître à l’Empire en secoue plus d’un…

Un contingent de diplomate manque de s’étriper ; attendre un Empereur qui refuse d’apparaître, au côté de l’ennemi d’hier, fait naître des frictions à Kyuden Isawa. Quelques ambassades en viennent au sabre. Isawa Tetsuo et Isawa Takeru interviennent (hélas) un peu avant Shiba Ujimitsu…
Meyako en déshabille quelques-uns, Shutsu affaiblit les autres ; de fait Tetsuo et Takeru n’interviennent pas…

Des nobles dissidents tentent de prendre la cité de Shutsu-Cho, sur les terres du Dragon, alors qu’elle se construit à grande allure. Leur tentative n’échoue qu’à la bonne grâce d’une Mirumoto qui éradique jusqu’au petit doigt des réfractaires. Elle manque d’y perdre la vie, mais sa hargne fait la différence. Dans l’esprit de certains cette ville se nomme dorénavant Shaintung-Cho.
Les Kolats semblent, après enquête de deux heimins, derrière cet assaut. Ce qui prouve deux choses : ils sont aux abois mais encore vivants. Shaitung refuse d’être nommée Gouverneur mais accepte tout autre poste.

Le Peuple de Satoshi s’interpose entre des pèlerins venus voir l’Empereur et les habitants de Tsuma. Satoshi lui-même fait face aux pèlerins, qui s’en étaient d’abord pris à des ivrognes avant de s’attaquer au moindre passant. Refusant de dégainer son sabre, le jeune homme fait reculer l’émeute de son seul regard.
Les pèlerins ne voulaient qu’une bénédiction de Sa Majesté…

Des marchands de tout l’Empire embauchent le plus petit artiste des rues, et même les autres, célèbres et doués. Il s’agit de divertir la population et d’éviter que des incidents à répétition ne fassent imploser l’Empire. On fait comme on peut… c’est la Nuit des Veillées ; chacun en gardera des souvenirs formidables.
Les spectacles de Dame Meyako font un tabac ; sa renommée artistique s’étend à tout l’Empire.

Enfin Hotaru-Maru Premier réapparaît, épaulé de Kazuo. Les investigations menées par des magistrats et autres n’ont rien donnés ; il s’avère que les ravisseurs n’espéraient pas une telle prise. Ils projetaient d’exécuter l’Empereur, avant que leur geste ne soit connu. Kazuo, qui passait par là tout à fait par hasard, l’a aidé à exterminer la bande. Une des dernières de cette taille.
Meyako prend à part l’Empereur et le sermonne jusqu’à ce qu’il s’excuse et avoue : c’était histoire de se dégourdir et de vérifier si l’Empire peut se passer de lui. Apparemment non.

Automne

La Sombre Oracle de la Terre est enterrée vive.

Le Concile s’ouvre ; autour de l’Empereur et des plus hautes autorités spirituelles, les différentes branches de la Confrérie de Shinsei se réunissent. Le but est clairement affiché : définir si le Tao et l’enseignement prodigué dans tout l’Empire est encore valable. La réunion a lieu dans les Provinces du Phénix.
Meyako envoie quelques gens de confiance (et discrets) pour détecter d’éventuels Kolats… en vain, parce qu’ils ne sont pas fous (ou actifs) non plus.

Kodo Hito épouse une Ikoma (Teiko), obligée des Tokugawa et jeune fille modeste.
La jeune fille est une vassale très mineure, éduquée chez les Kakita et très simples (sans être simplette, merci).

Rapidement, il apparaît que les administrations de Sa Majesté ne peuvent plus faire face au nombre grandissant de requêtes ; discrètement, du moins le plus possible, La Luciole se contente de surveiller de près les transactions au travers de tout l’Empire.
Takashi et Yojiro, alors qu’ils organisaient la traque aux Kolats, remettent sur « pieds » les administrations impériales ; ils dégraissent les différents intervenants et facilitent l’accès aux plus hautes sphères du pouvoir.
Hotaru Maru les en remercie grandement. Du coup il peut surveiller au plus près les échanges de faveur et tuer les conflits dans l’œuf. Le Clan du Scorpion soupire…

Un ouragan s’abat sur les Terres du Clan du Crabe ; les pertes sont colossales, mais principalement matérielles. La Muraille reste intacte.
Shutsu augure que des tempêtes de neige frapperont durement les Provinces du Scorpion…

Le Gouverneur de Ryoko Owari tue un des dix Maîtres. L’affrontement a lieu une nuit sans Lune, aux abords de la Cité aux Murs Verts. Après avoir traqué sans relâche l’anonyme, Hiroaki Tasu le terrasse. Il s’avère qu’il s’agit d’un ancien Capitaine de la Garde Impériale, un Seppun marié à une Otomo (tout pour plaire). La Luciole hésite à rendre publique l’existence des Kolats – ce qui justifierait l’exécution de l’ancien Seigneur Seppun, de fait, et de l’extinction des Otomo.
Evidemment l’homme a parlé : il confirme l’éclatement des Kolats en cellules indépendantes et même parfois en conflit. L’organisation s’est grandement retirée de la vie publique. Il semblerait même qu’elle se soit trouver un ennemi que personne ne connaît…
Tasu rend public l’existence des Kolats. Le camouflet est énorme, la paranoïa galopante. Il faut toute la « finesse » de l’Empereur pour éviter des délations abusives.

Venue au Concile de Toturi, Maître de la Montagne. L’Empereur l’accueille en personne et le questionne au sujet de l’absence de son Ordre durant la dernière bataille contre l’Ombre. Le moine décline toute responsabilité, prétextant qu’en qualité du gardien du Tendaï (autrement dit le savoir dans sa plus stricte définition) il se devait de protéger ce dernier avant tout autre chose. Ca commence mal.
Meyako raisonne Sa Majesté, qui invite Totuti à souper ; grosse gaffe, dans la mesure où c’est un moine… ce qui les fait beaucoup rire…

Pour la première fois depuis la dite bataille, des Cours d’Hiver se préparent partout dans l’Empire. Les célibataires de tous les Clans se morfondent ou s’impatientent.

Hiver

Le Concile parvient à une conclusion édifiante, que Asako Masanao a défendue bec et ongles : l’enseignement prodigué ce dernier millénaire a renforcé l’Ombre, propagé l’ignorance et préféré le préjugé aux faits. Tout le monde s’interroge : comment revenir à une érudition plus juste ? Faut-il réviser le Tao ? Toturi s’oppose à cette dernière proposition (de la Maître de l’Air) et met en avant les qualités de son Ordre. La Luciole lui somme de rester dans le rang et de cesser toute propagande. La tension monte.
Meyako, qui représente le Champion d’Emeraude, insiste sur la forme dépassée de l’enseignement et sur la qualité du fond.
A l’insu de toutes et de tous des espions et Kaoki elle-même exécutent trois agents Kolats, venus ici, selon eux, traquer les « ennemis de la raison » : des asakos qui ne sont pas moines.

Togashi est aperçu aux alentours du palais Asako.
Le Sombre Oracle du Feu est empalé sur une pique et exhibé face aux hordes de l’Outremonde jusqu’à ce que mort s’ensuive. Cruel mais efficace.
Le Maître de l’Outremonde n’explique pas son geste.

Premier accrochage entre les dojos Mirumoto et Kakita. Des sabreurs, intrépides et jeunes, s’entretuent un soir enneigé. Leurs corps sont retrouvés au petit matin, sans que rien n’explique le geste de la dizaine de samouraï. Evidemment, avant l’intervention des aînés, chaque camp blâme l’autre. Les mises en demeure pour des duels se multiplient. Mais pas avant la Nouvelle Année.
Après enquête il s’avère que de simples hormones sont responsables du massacre. Chaque Dojo est obligé de verser 100 Kokus en guise de dédommagement.

Yayu demande le droit à porter son ancien nom (Otomo). Quitte à ne jamais prendre épouse et être la risée des Cours.
Requête refusée !

Shiba Ujimitsu prend à part Toturi pour mieux comprendre ses motivations et la brusquerie de ses propos. Le Maître de la Montagne refuse en bloc.

Du coup le Champion du Phénix ne peut qu’appuyer l’offre des Agasha. Ces derniers, avec l’appui des Maisons Mirumoto, Kitsuki et Togashi, se proposent de partir sur les routes enseigner à qui le voudra. Paysans, nobles, cela leur importe peu. Ils se soumettent à toutes les autorités et acceptent d’être « escortés » par qui le voudra bien. L’Empereur arque un sourcil intéressé.
Des magistrats itinérants se joignent en toute discrétion aux cortèges ; des gens rappellent que Shutsu était un des initiateurs du projet.

Le principal Dojo Mirumoto est défié par un sabreur seul. Un Daidoji qui répond au nom de Rensai (oui, comme son ancêtre). Elève Kakita, il défait tous les guerriers présents et ne laisse derrière lui que des mutilés et des morts. Sans aucune cruauté mais sans aucune compassion non plus. Il dit avoir ainsi vengé l’honneur de sa sœur, morte de la main d’un Dragon de cette école, plus tôt dans l’année. Il est applaudit par les uns et détesté par les autres.
Meyako le désavoue ; sur ordre du Champion 5 étudiants de chaque école sont envoyés dans l’autre. Six samuraï s’expriment contre. Ils sont envoyés sur la Muraille en pèlerinage guerrier. Quatre ne reviendront jamais.

Le Clan de la Libellule durcit les contrôles à ses frontières, et empêche quiconque porte un Mon de la Grue de pénétrer les territoires du Dragon.


Le Concile se poursuit alors que la Nouvelle Année approche à grands pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Dim 8 Oct - 14:00

année 3 (les années 4 et 5 n'ont pas été faite)


Troisième Année du Règne de la Luciole


Printemps

Heureux évènement à Shiro Bayushi : Colombe et Aramoro se marient. Ok les deux y vont s'ils sont invités)

Matsu Nimuro, fils de Tsuko, disparaît alors qu’il n’a qu’un an. La Dame ne s’inquiète pas, et signale sa disparition que lorsqu’un courtisan évoque les qualités de son enfant.ok donc rien si elle ne demande rien

Le Concile établit un premier bilan ; il est convenu que chaque paysan doit savoir lire et écrire à l’âge de douze ans. L’histoire (dans ses grandes lignes) et le calcul doivent être sus par le dernier des Heimins. Comme le dit Toturi a la clôture de la cession : « il y a du pain sur la planche ».il faudrait que les paysans n'en manque pas non plus de pains :mdr:

Un étrange messager rejoint d’ailleurs l’Empereur le jour même ; d’après des sources concordantes, il s’avère que des mines d’or et de jade viennent d’être mises à jour à Hamara, au Sud de la Chaîne du Toit du Monde. A proximité des Terres du Renard. Ce lopin de terre est sous la juridiction de l’Empereur et de son Champion. Des troupes l’investissent et un émissaire d’Emeraude y est dépêché.
Qui? Qui?
Toshimoko part sur les routes, sans destination précise.

La Guerre des Ombres, ainsi que la nomme ironiquement Hiroaki Tasu, atteint son point culminant à Ryoko Owari. Grâce au travail conjoint des paysans, des marchands et des samouraïs, la ville est débarrassée de ses Kolats. Le Gouverneur y laisse tout des plumes : ses concessions aux trois parties menacent sa mainmise sur la ville.comprend pas tout mais bon...

Dans le reste de l’Empire les Magistrats sont débordés par l’ampleur de la traque aux Kolats. Des règlements de compte empoisonnent la bonne marche des opérations, ainsi qu’un abus flagrant de la délation. Le Clan de la Licorne propose son aide, ainsi que Kazuo et sa bande. Samura et ses hommes liges maintiennent l’ordre quoiqu’il en coûte. Le bilan est tout de même positif, dans la mesure où les apports financiers de l’organisation sont un à un débusqués puis réappropriés. On reste comme on est.... on bouge pas, jene voudrait pas que les kolats aient l'impression de me manipuler non plus

Eté

Chaque Shugenja, moine et mystique est symboliquement appelé à bénir les récoltes. Le mot d’ordre est général. On en félicite l’Empereur… qui n’y est pour rien. En masse les greniers, les sols et les paysans reçoivent la bénédiction des Kamis. De l’argent ou des outils neufs sont distribués aux plus démunis. Irani, Fortune du riz, est soupçonné. Contrôle d'identité svouplat.... je fais mener une enquete par des shugenja dessus.

La Maison Bayushi a potentiellement un successeur. Colombe l’annonce, puis se retire loin de tout. Sans Aramoro, qui veille toujours sur son frère. En vérité la jeune femme rejoint…

…l’expédition de Tonton Hametsu, qui s’enfonce très profondément dans les Terres Brûlées. Via la cité de Thémis il rejoint le désert. Avec l’aide de ses confrères et consoeurs il ramène deux créatures excessivement venimeuses, ainsi qu’une besace de morceaux d’autres. Des gens se plaignent de cette brèche évidente aux lois impériales. L’un d’eux tombe accidentellement dans le jardin du Seigneur Shosuro. Ce qui fait taire tous les autres. Je fais demander officiellement au dit Shosuro un echantillon pour savoir si c'est dangereux pour l'Empire.

Matsu Nimuro réapparaît. Sa mère lui laisse sa place. Oui, Tsuko abandonne abdique pour un enfant de un an, mais qui en paraît onze. Nimuro réunit les Daimyos de ses familles vassales, ainsi que les Anciens de sa maison. Sans exception ils adhèrent à sa philosophie et au potentiel de son intellect. C’est un garçon déterminé, au regard qui ne cille jamais. Le mystère reste entier et la famille Akodo est suspicieuse. Tsuko rejoint la Confrérie, mais continue de porter le sabre et son opulente chevelure.
Lecture du bol d'eau qui dit tout.... je voudrais savoir si le nouveau daymio Lion sera un bon daymio pour son clan et pour lempire.
Hamara est en pleine expansion ; le lopin de terre reculé se métamorphose en hameaux qui eux-mêmes grossissent jour après jour. L’Empereur s’empare pleinement de l’endroit ; il laisse le Seigneur local en place et s’assure que nul Clan ne s’y attaquera. Chaque marchand, paysan et lambda qui s’y installe est attentivement observé et jugé. Certains Kolats y laissent leur peau. Qui ? (gourverneur local)

Satsume se rend au Concile pour y faire son rapport à l’Empereur. Depuis trois ans il sillonne l’Empire et constate les efforts de reconstruction. Si l’équilibre est encore fragile, Rokugan a rarement atteint une telle félicité. Il fustige néanmoins sa Majesté à propos de son laxisme et de ses décisions souvent inconsidérées. Plutôt que de prendre la fuite, Satsume assume la pleine responsabilité de ses propos. La Luciole le convit à un entretien privé, après quoi le moine repart en toute quiétude. Le Concile reprend. Euh ...d'accord.

Automne

Instauration d’un Tournoi d’escrime au nom de l’Empereur. Des amis de longue date – Bayushi Shoju et Toshimoko – convient les meilleurs sabreurs à un concours. Les préliminaires attirent sur la Plaine du Tonnerre plus de cent sabreurs. Seuls huit concourent pour une place en final. Kodo Hito remporte l’évènement, aucun incident à déplorer. .

Pendant ce temps, dans l’Outremonde, Tzu a maille à partir avec une révolte. Son second, anciennement le fils de Toshimoko, mène les insurgés, qui l’estiment trop conciliant. Ses amitiés avec des mortels le confondent – il est obligé de faire face, arme à la main. Les combats durent.

De fait Kisada a du mal à retenir ses hommes. Ses subalternes ne comprennent pas pourquoi le Grand Ours reste à Shiro Hiruma, à compter les points.

Matsu Nimuro, en visite à Shiro Ikoma, est insulté par des courtisans de la vieille garde. Par soucis d’unité et d’apparence – d’autres représentants Claniques sont présents – l’enfant reste sourd aux injures.

Deux cents épéistes Shiba s’attaquent à leur propre château. Leur organisation et leur détermination leur permettent de renverser le Seigneur local. Ce dernier, comme sa descendance mal, est exécuté. Motif : en plus d’être lui-même un pervers, il laissait ses fils abuser des paysans et des paysannes. Si Ujimitsu, arrivé sur les lieux en urgence, leur concède la raison du geste, il est obligé de leur demander de faire Seppuku. Ce qui est déjà une chance. Ils refusent en bloc. Ujimitsu lance un assaut, qui est repoussé. Le siège semble une option désagréable mais nécessaire. Affaire de Shibas... je ne m'en mele pas plus sauf si Ujimitsu demande de l'aide.

Le Concile statue toujours sur la manière d’enseigner à Rokugan. Une partie des sommités réunies, dont la Luciole, s’interroge plutôt sur la façon de financer cet effort d’éducation. Bah c'est des histoires de moines... je laisse faire.

Hamara relance à elle seule l’économie. Hiroaki Tasu n’est pas étranger à cette relance inter clanique des échanges et à la remontée de l’inflation.

Une phalange de berserkers et d’éclaireurs s’attaque à l’Outremonde en plein conflit. La défaite est cuisante, Kisada enrage, du moins publiquement. Il vient de perdre 5000 bushis, mais le doute à son sujet, au sein de son Clan, n’est plus. Fait une annonce publique sur les terres a proximité de mon palais... « Cherche Bushi voulant prouver sa valeur et désireux de se ettre sous le commandemant temporaire du grand ours »?

Hiver

D’importantes chutes de neige auraient pu ensevelir le Clan du Scorpion. Prévenu par Shutsu, du moins on l’espère, les routes sont praticables et les avalanches provoquées préventivement. Le Maître des Secrets rend visite au Champion d’Emeraude pour l’en remercier personnellement. De nada.... la Cour d'hiver de l'empereur se teint ou cette année?

Malgré tout Matsu Nimuro se rend à la Cour d’Hiver Akodo. Les premiers contacts sont bons, même si la tension est palpable. Nimuro bat tout le monde au go.

Les insurgés Shiba ne se rendent toujours pas. Leurs conditions semblent terribles, même s’ils affichent une ardeur et une noblesse qui brisent le cœur de leur Seigneur, Ujimitsu.

Dans le plus grand secret un navire Gaijin échoue au Sud. Son équipage semble avoir été décimé par la faim.
Tzu mène la dernière charge : son ancien lieutenant reçoit l’aide du Sombre Oracle de l’Eau. La bataille est terrible, les chocs menacent la stabilité même du Royaume Corrompu. Finalement une explosion ravage les deux armées. Tzu disparaît, ainsi que son lieutenant et l’Oracle. Les deux meilleurs amis de Tzu (son Magistrat et son Ninja) prennent la relève. En attendant le retour de leur maître. Désolé. Chacun sa merde...je vais pas faire la anterne dans l'outremonde pour ses beaux yeux

Matsu Nimuro est attaqué alors qu’il s’entraînait. Ce qui se voulait une plaisanterie tourne au massacre : l’enfant tue ses « assaillants » (de simples bushis Akodo qui voulaient « lui faire peur ») et les déclare traîtres au Clan. Akodo Soko, Seigneur de la Maison, refuse que les familles de ces malheureux soient exilées. Nimuro reste ferme, et en appelle au conseil d’Ancien. Lui-même partagé entre les deux Seigneurs.

Le Concile aboutit presque à une entente entre Toturi et la Luciole, même si sur le fond aucun sujet de débat n’a trouvé sa conclusion. On commence un peu partout à douter de l’utilité d’une telle réunion…

Nimuro quitte la Cour Akodo avant la fin des festivités. Les rumeurs vont bon train sur la situation du Clan du Lion. J'aide le seigneur du Lion (apres cette fameuse enquete) pour faire la lumiere sur les agresseurs a savoir si ce sont de vrais plaisantins ou des assassins.


certaines notes sont du point de vu de Shutsu, ou Koro (mon plus vieux perso encore plus oumoins actif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Lun 9 Oct - 10:56

Oups.

très bonne chose, surtout que le nom du seigneur Akodo est dorénavant Akodo Kaneka, et non pas Soko (Seigneur Ikoma...)

Oups oups...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Lun 9 Oct - 14:06

on va pas lister les bugs quand meme Twisted Evil
sinon on est obligé de parler de Colombe qui accouche année 2 et non plus comme joué, année 6 lol! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Lacenaire
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1930
Localisation : Orsay Isle Scharde Resort
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Lun 9 Oct - 14:12

affraid pale Sleep scratch :kalimero: 🇧🇲

*Un cri dans la nuit...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Ven 13 Oct - 16:09

lol! :P lol! :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 41
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Ven 13 Oct - 19:13

Le moins que l'in puisse dire c'est qu'il s'en passe des choses en 5 ans lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   Dim 15 Oct - 13:52

et ouais, et la suite arrive tres bientot Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[L5R] 5ans se sont passés : campagne Lacenaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais où sont passées les PCB Street fighter II ?
» Où sont passés mes GB?
» Ou sont passées les GIFS ?
» Les SILMARILS - Coaché par Grimric
» Ou sont passé les arbres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Oriental - Manga :: Legende des 5 anneaux (L5R)-
Sauter vers: