Le forum des narrations de parties JDR
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Background pj Pandore campagne : beyond the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Lun 4 Juin - 15:23

juste pour que les joueurs puissent parler de leur perso le cas échéant Wink

_________________


Dernière édition par le Mer 6 Juin - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Lun 4 Juin - 16:22

I had a farm, in Africa...

J’aurais aimé pouvoir commencer, un jour une autobiographie comme ça, malheureusement ce n’est pas le cas et si j’ai emprunté le nom de cette grande dame de la littérature, je n’ai malheureusement pas son talent. Voici, cependant, comment mon histoire pourrait commencer.


Once upon a time, in a very, smoky, ugly little parish named Appleham, near Manchester, there was a poor family. The father, worker, was fat, vicious and stupid. The mother, long and dry, had brown hairs and pale blue eyes. She was infatuate with Prince Charles and believed that Lady Di’ hats were the smarter thing in the world… Ce couple banal, insipide et d’une inculture frisant l’illettrisme – à moins que l’on considère que The Sun (page 3) et Barbara Cartland en roman-photo soient des lectures ? – avait trois enfants. L’aîné, Andy – pour Andrew – représentait tout ce que ses parents pouvaient attendre de lui. Un idéal. Leur fils. Non : LE fils…C’était en vérité un ravissement, chaque jour, de le voir le matin dévorer avec appétit ses toasts aux haricots rouges et son œuf à la coque, ses yeux bleus fixant avec un affligeant manque d’intelligence les dessins animés idiots passant à la télé… Un vrai bonheur, vous dis-je, que ne surpassait, peut-être, que le récit de ses prouesses athlétiques, le soir, à dîner, lorsque entre deux bouchées de bouillie infâme aux teintes indéfinissables il narrait avec un enthousiasme plein de postillons comment il avait bloqué telle passe, comment il avait dribblé… Comment – au grand dam de sa mère – il avait réussi à inviter, après un match particulièrement éprouvant, Julia, la plus jolie fille de sa classe, au bal de fin d’année… La cadette… Une vraie catastrophe. Mauvais caractère, toujours fourrée dans ses livres, intelligente, c’est vrai, à défaut d’être jolie. « Mais ce n’est pas comme ça qu’elle trouvera un mari. » … passons. La petite dernière, enfin. Aussi blonde que sa sœur était brune. Un visage d’ange, des yeux transparents, des lèvres roses et pulpeuses – une poitrine à l’avenant. Majorette dès son plus jeune âge. Grande gagnante – trois années de suite – du concours de Miss Appleham, et finaliste de Miss Manchester. Ce qui l’a fait échouer ? Un photographe peu scrupuleux l’a surprise avec un membre du jury (ou le membre d’un membre du jury… ). Le nom de cette adorable enfant ? Sarah. Sarah, comme Sarah Fergusson, femme du prince…
Il suffira de préciser qu’aujourd’hui, Andy est l’heureux papa de deux garçons obèses. Il a arrêté le football en raison d’une vilaine blessure au genou et entraîne chaque dimanche, l’équipe d’Appleham. Il travaille à l’Apple’s, le pub d’Appleham. Son épouse, Dora – une camarade de classe - est femme au foyer. Comme elle s’ennuie, elle s’est acheté un yorkshire et l’inscrit dans tous les concours de beauté locaux.


Sarah est tombée enceinte peu après sa dix-septième année. Elle a eu une fille, Lily, qu’elle a confiée à ses parents. Elle a décidé, à cette même période, qu’il était grand temps de « tenter sa chance » et s’est rendue à Manchester, pendue aux basques d’un copain de lycée. Elle est revenue deux ans plus tard, maigre, décolorée et toute fraîcheur envolée ; elle a fait un apprentissage de coiffeuse. Elle et Lily éclairent les vieux jours des parents, qui continuent, imperturbablement, à lire le Sun, regarder Les feux de l’amour et voter conservateur.
Maintenant que les présentations sont faites, je suis sûre que vous n’aurez aucun regret concernant ces personnes, que jamais vous n’aurez envie – à moins d’être un inconditionnel du misérabilisme – intérieur et extérieur – de Ken Loach, de rencontrer ce qui fut, un jour, ma famille.


J’imagine que nous pouvons passer à autre chose ? Je suis née par une froide après-midi d’octobre, le jour où Indira Gandhi a été assassinée (31/10/1984). Je n’y étais pour rien, et mes parents ne m’en ont certainement pas voulu puisqu’ils ne savaient pas qui c’était…Déjà qu’ils avaient du mal à faire le rapprochement avec Halloween… Bref… J’étais une petite fille solitaire, têtue et travailleuse. Je passais mes mercredis après-midi à la bibliothèque, séchant sans scrupule la pseudo danse classique locale pour me plonger dans des récits aussi divers que Kazan, Les deux jumelles, Bilbo, bref, tout ce qui passait à portée de mon avidité de lectrice. Epuisant rapidement les rayons enfants, je m’attaquais avec détermination et voracité à la littérature « un peu plus adulte » que me conseillait la bibliothécaire effarée, passant du roman gothique à la poésie, de la poésie au théâtre et du théâtre à Steinbeck. Je participai – non pas grâce à l’école, mais grâce à Miss Maugrey (la bibliothécaire en question), à un concours de nouvelles et remportai, haut la main, la victoire. Le thème était « le printemps », et mon texte fut publié dans le journal régional. Mes parents, très fiers de ce prix, l’oublièrent cependant bien vite (comme le texte qu’ils n’avaient jamais pris la peine de lire) et se plongèrent avec ravissement dans la carrière autrement plus flamboyante de majorette de la cadette. Je me débarrassai, en même temps que de mes espoirs stupides d’être un jour appréciée par cette famille, de mes derniers scrupules à leur encontre et décidai, au jour de mes quinze ans de regarder la réalité en face et de les considérer tels qu’ils étaient, et non tels que je voulais les voir : des imbéciles vulgaires, incultes, insignifiants. Des beaufs. Mieux, des spécimens ! Des archétypes de beaufs, si représentatifs de cette caste médiocre et sans intérêt qui poussait, telle une éruption de champignons glaireux et parasites, sur le sol de l’Angleterre, qu’on aurait pu les prendre pour modèles au Tussaud’s. Année après année, jusqu’à l’obtention de ma bourse d’études pour rentrer à l’université , je raflai dans l’indifférence générale tous les prix de « nouvelles », « poèmes », « courts récits » et autres articles auxquels me faisaient participer Miss Maugrey. Elle s’éteignit, hélas, l’année de mes seize ans, victime d’un cancer qui au terme d’une longue lutte finit par l’emporter. Je fus quasiment al seule à assister à son enterrement, et en tous cas la seule à la pleurer. Quelques mois plus tard, après m’être fait piquer ma première ébauche de petit ami par ma chère sœur, je quittai Appleham, pour n’y revenir, le temps du mariage d’Andy, qu’une seule et unique fois. Je réussis, rassurez-vous, à quitter les festivités avant l’épreuve de la jarretière et m’en retournai à ma Cambridge bien-aimée. Tout en travaillant dans une librairie pour gagner un peu d’argent, je passai avec brio mes examens et quittai l’université avec, en poche, une maîtrise de lettres : Rébellion et dérision dans le théâtre d’Oscar Wilde. Au cours d’une soirée estudiantine, j’avais fait la connaissance d’un jeune homme de bonne famille, à l’élocution parfaite et aux manières, en revanche, très cavalières, du nom de Michael Brody. Il avait deux ans de plus que moi et avait intégré la prestigieuse école de journalisme de Cambridge (équivalent du CELSA à Paris). Il me conseilla d’essayer… Là encore, je réussis haut la main le concours d’entrée et si mes premiers essais en « glamour, mode et féminité » laissèrent à désirer, une enquête poussée – pour laquelle je m’étais rendue à Londres – et quelques entretiens avec des spécialistes me permirent de me rattraper. Nacres et dentelles : retour vers le passé, me valut les félicitations de mon professeur… Et après trois années, fière diplômée de mon école et boursière exemplaire, je me lançai sous mon nouveau nom « officiel » de Meredith Blixen à l’assaut de Londres et de ses magazines pleins de promesses. Seul problème… Le logement. Vouloir habiter Londres, quand on vient de terminer ses études, c’est un petit peu comme espérer une suite au Cadogan lorsqu’on est SDF. Michael, profitant de l’absence de son colocataire, m’hébergea quelques jours – et heureusement pour notre amitié, je trouvai au détour d’un vernissage qu’une revue m’avait demandé de couvrir « pour voir ce dont tu es capable » Julian Earnest. Steward, ancien top model chez Elite, homosexuel au cœur d’artichaut, il cherchait un ou une colocataire… Nous cohabitons donc depuis quatre ans. Lui, toujours par monts et par vaux, de préférence en Argentine et à Mexico, moi, toujours londonienne, même si mes enquêtes, articles et reportages m’ont menée, surtout ces deux dernières années, aux quatre coins de l’Europe.
Je suis journaliste free-lance, ce qui me permet de faire – du moment que j’ai un pu d’argent – ce que je veux, quand je veux… Même si, je dois le reconnaître, je travaille souvent avec les mêmes personnes – notamment au London Calling, un mensuel féminin et artistiquement branché. J’ai également commencé un recueil de nouvelles : Tribulations désabusées. Je l’ai bientôt terminé, en fait mais j’attends d’avoir tout relu, corrigé, etc. pour le présenter à un éditeur…
Vous me direz, il n’y a pas beaucoup de place pour un petit ami ou une quelconque vie sexuelle, dans tout ça. Ce n’est pas faux. D’abord, il vaut mieux être seul que mal accompagné. Ensuite, mes expériences en la matière tendent à prouver que les hommes préférant généralement des têtes bien faites aux têtes bien pleines, je ne rentre pas dans leurs critères.
Mon premier petit ami : ma sœur me l’a piqué, alors que nous venions d’échanger notre premier vrai baiser.
Le second : notre histoire a duré quinze jours. Il me trouvait trop cérébrale.
Le troisième : nous avons passé une nuit ensemble, après ma maîtrise. J’avais trop bu, il avait un préservatif, il est parti le lendemain.
Le quatrième : je l’ai rencontré lors d’un vernissage, nous sommes restés ensemble le temps que je m’aperçoive qu’il tentait de plagier mes articles.
Depuis, je préfère, quand vraiment je me sens seule, inerte, déprimée et peu créative, me passer Nip/Tuck en mangeant des cheese

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 5 Juin - 11:51

j'avais oublier O combien son passé étais palpitant de vie culturel lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 5 Juin - 14:05

et c'est parce quue je n'ai pas retouvé le passage sur sa non moins palpitane vie sexuelle... :worm:

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 6 Juin - 14:07

je l'ai retrouvé.

1 - Votre nom, prénom, ethnie?
Meredith Blixen (Diana Smith), anglaise.

2- D'ou venez vous? êtes vous originaire de Londres?
Je viens de Appleham, une bourgade paumée, dans une balieue paumée, dans la zone industrielle de Manchester. C'était dans une autre vie. Néanmoins, j'ai su mettre à profit certains excès de mon enfance pour ne jmais me trouver prise au dépourvue en cas de rixe, par exemple.

4 - Qu'est ce qui vous laisse croire que vous êtes quelqu'un de spécial?
Je n'ai jamais eu d'orgasme, je n'ai aucune envie de fonder une famille, je n'ai jamais eu besoin d'écraser plus que ça des gens ni de lécher des bottes pour que mon talent soit reconnu. J'ai la certitude que mon recueil denouvelles sera publié.


5 - Avez vous des croyances religieuses ou autre?
Non.

6 - que pensez vous de l'occulte en général? (magie blanche, magie noire, voyant, etc...)
C'est très pratique quand on a un article à faire sur un sujet « libre mais branché ».
Ou que l'on a besoin de faire un « micro-trottoir » annuel et original – vaudou ou celtique ?


7 - pratiquez vous dans le domaine de l'occulte / la sorcellerie? Quest ce qui vous intéresse dedans?

En admettant que je puisse réellement m'intéresser à ça, et pas seulement pour faire plaisir à Michael qui entre nous passe beaucoup trop de temps dans des trucs fumeux et bizarres, me protéger contre des personnes qui pourraient pratiquer et abuser de ça pourrait éventuellement m'intéresser.

8 - Ou vivez vous à Londres? Que pensez vous de cette ville?
Je coloque à Soho. Londres, c'est bien, c'est vivant, on peut faire plein de choses et manger indien. Et puis, c'est là que TOUT se passe.


9- Quels milieux fréquentez vous ( gang, haute société, artistiques, administratif, etc...)?

Un peu de tout : tout dépend des articles que j'ai a faire. Ca me conduit nécessairement à fréquenter différents milieux. Assister à des vernissages. Ecouter des confrences parfois aussi passionnantes que « la vie des mouches tsétsé au Pérou », et j'ai même « couvert » quelques événements mondains.

10 - Sur le domaine de la vie nocturne, quel genre de lieux fréquentez vous (soiree mondaine, séances de voyance, night club branché, soirée punk, etc...)?
La bibliothèque en nocturne, on n'y est pas dérangé. Les vernissages, et autres trucs du même genre, ou encore les pièces de théâtre. J'ai un faible pour le parc où sont jouées, en été, les pièces de la Shakespeare company.
Il m'arrive également d'aller écouter des concerts classiques, voire de me hasarder, généralement traînée par Michael, dans des endroits plus cosy.
Pour le travail, j'assiste régulièrement à des concerts, des performances...


11- Avez vous de la famille ou des amis ? (c'est mieux de mettre une petite description en plus)

Michael Brody, rencontré au tout début de ma carrière de journaliste. C'est réellement mon meilleur ami, même si nous nous titillons sans cesse – et je crois qu'il existe une sorte de désir mutuel non assouvi, mais si on sautait le pas, ça voudrait dire mettre un terme à notre amitié pour nous hasarder dans une relation qui aboutirait certainement à une déception mutuelle et donc il vaut mieux que nous demeurions ce que nous sommes, des faux rivaux et des amis.
Julian Ernest, mon coloc. Stewart et jamais là, parce que spécialiste des vols long courrier. Homo, accro aux latin lovers, donc assure en priorité les liaisons entre Londres et l'Amérique latine. Pe^chu, fêtard, accro au vert pomme, aux cocktails bizarres mais jolis à voir et à Paul Smith (le couturier).
Une famille ? Hein ? Quoi ?

12 - Avez vous des problemes (ennemis?) avec des gens? (description aussi)
Hooligans, prolos, tout ça... Ce ne sont pas des problèmes, ce sont des préjugés. Mais qu'on me présente un bof, accro au Sun qui ne considère pas que les Français sont des « grenouilles », les arabes des « terroristes » et qui soit capable de reconnaître à la première écoute un morceau de Steve reich, je serai prête à revoir mon jugement.

13- Avez vous un casier judiciaire?
Non.

14 - Quel est votre métier/occupation?
Journaliste et écrivain (secret pour le moment).

15 Par ce métier avez vous des contacts importants avec des gens de ce milieu?
Certes. Contacts, relations, ce qui ne veut pas dire amitié, attention.

16 - Vos passions, hobbies, gout et dégout?
La littérature, pourvu qu'elle soit écrite. Pas torchée. Karen Blixen.
Les pull-over en cachemire gris.
Les curry d'agneau madras.
Les voyages, quand ils sont instructifs. L'art, en général.
La vérité, l'honnêteté, et la persévérance.

Le mauvais goût (la « bof » attitude, ou la « bof plien de fric » attitude). La lâcheté. La bêtise. Le Sun. La page 3, tout particulièrement. La jelly. Les chapeaux de la couronne.
Mister Bean et toutes les bêtises que l'on trouve à la TV. Les radins.

17 - Avez vous un tic? si oui lequel?
Je crois que je tapote, parfois. Du pied ou du doigt. Enfin, c'est Michael qui le dit.

18 - A quoi ressemblez vous physiquement et vestimentairement?
Je suis brune, avec des yeux gris et des cheveux coupés au carré. Je m'habille de manière classique, tailleurs , cols roulés (j'ai un faible pour les cachemire) et escarpins. Lorsque je ne travaille je remplace les jupes par des jeans. L'été, je mets des chemises, parfois des t-shirt en v.

19 - Avez vous un intérêt pour la mythologie?

C'est la base de notre civilisation. Le B. A. BA.
Ceux qui ne comprenennt pas ça, ce sont des imbéciles...

20 - Votre plus grande qualité? Votre plus grand défaut ? (selon vous)

Je suis intelligente, mais je manque de charisme.

21 - Votre plus grande qualité? Votre plus grand défaut ? (selon vos proches)
On peut toujours compter sur elle, mais ce serait bien qu'elle apprenne à avoir confiance en autre chose que son intellect. (Michael)
Une fille adorable, que je ne désespère pas un jour de voir mettre un petit truc sexy de chez Vivien Westwood. Un peu pète-sec, non ? (Julian)

22 - Quels sont vos lectures, musiques, film, bd préférés? Pourquoi?
Il y en a énormément. Mais puisqu'il faut choisir, je dirai :
Out of Africa, de Karen Blixen. Pour sa force, sa capacité d'évocation. Par ce que cela révèle une femme que j'admire.
Concerto à la mémoire d'un Ange, d'Alban berg, parce que je l'écoute sans jamais arriver à en saisir la beauté, le sens.
Lila Downs, pour la pureté de sa voix et le son de ses chansons.
Turner, pour ses ciels et la mélancolie de ses paysages.
The Hours, ce film est à la fois triste et plein d'espoir.
Nip/Tuck, une série qui a quelques années, déjà mais qui me rassure sur certaines choses.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com


Dernière édition par le Lun 8 Oct - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Dim 17 Juin - 13:00

Julian


Michael


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Lun 18 Juin - 23:54

Soho pourquoi ça ne m'étonne pas ? La suite est comme d'habitude exceptionnelle... Par contre quelle est la page 3 du Sun ?

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Jeu 21 Juin - 12:22

le sun qui est le torchon d'angleterre (entre match et minute) est célèbrz pour sa page 3 : une playmate

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Lun 25 Juin - 15:39

juste pour dire

http://www.thesun.co.uk/section/0,,2001310007,00.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 26 Juin - 0:57

fablyrr a écrit:
juste pour dire

http://www.thesun.co.uk/section/0,,2001310007,00.html

Effectivement on voit bien la cul-ture... lol!

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 26 Juin - 10:25

heureusemet elle a survéccue a ça Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 26 Juin - 13:13

Pittsburgh's Junior

Tous les tableaux devraient être de la même taille et de la même couleur de sorte qu’ils seraient interchangeables et que personne n’aurait le sentiment d’en avoir un bon ou un mauvais.
Andy Wahrol


Partant de ce postulat, Andy Wahrol, par ses sérigraphies a créé ce que l'on nomme le pop art mais qui pourrait tout aussi bien s'appeler "Consommation Art". Pour lui en effet, "gagner de l’argent est un art, travailler est un art et faire de bonnes affaires est le plus bel art qui soit"... A cet artiste hors normes, mécène (il a créé The Factory et produit le groupe Velvet Underground), fasciné par la mort - certains des portraits les plus célèbres qu'il a réalisés sont ceux de stars malades ou mortes - on doit, outre la naissance d'une nouvelle approche de l'art par les artistes, un nouveau courant philosophique, esthétique questionnant la raison même de l'oeuvre et sa définition.
Souvenons-nous de cette citation aussi célèbre que provocatrice : l’art, c’est déjà de la publicité. La Joconde aurait pu servir de support à une marque de chocolat, à Coca-Cola ou à tout autre chose.
Il y a quelques semaines tombait une nouvelle troublante : Wahrol avait, à londres, un fils illégitime. Ce dernier, artiste, prétendait en plus être la réincarnation de son père! Se pouvait-il que le créatueur du pop art ait poussé le vice jusqu'à se "sérigraphier" lui-même ? Jusqu'à se cloner, fut-ce de manière naturelle ? L'idée était plaisante, quoi que cocasse et c'est donc rongée par la curiosité que je me suis rendue avant-hier dans la galerie de X. où le jeune Wahrol exposait.

Andy Junior

Au premier abord, tout concordait - sérigraphies à la mode d'Andy, objets pop et si le peintre ne portait pas la célèbre perruque blonde de son père, il en possédait indubitablement certains traits anguleux. Plusieurs confrères ayant déjà glosé sur la vie du jeune homme et la légitimité de son illégitimité, je ne m'attarderai pas dessus... moi, ce qui m'intéressait, c'était cette histoire de réincarnation. Comédie ou non - après tout, tout est possible aujourd'hui - je voulais en avoir le coeur net. Après un examen minutieux des toiles, j'engageai la conversation avec le peintre.
- Alors, vous peignez toujours sur votre lit ?
- Heu...
- Pour le glamour de vos toiles... Celle-ci, par exemple (je désignai du doigt une sérigraphie de Lady Di plutôt très sexy), où l'avez-vous exécutée ?
- Ben, dans mon atelier!
- Vous arrive-t-il d'être surpris par vos peintures, une fois terminées ?
- Ouais, tout le temps tu vois, je crée, j'sais pas où j'vais et puis paf! le kif!
- Pensez-vous que l'art soit un objet publicitaire ?
- Ca va pas la tête, non ? je crée, moi! je suis un artiste...
Artiste, Junior l'est certainement, ou du moins le sera lorsqu'il cessera de plagier son défunt père sans en comprendre la démarche. Mais réincarnation d'Andy Wahrol ? Certainement pas, sinon, il aurait accepté de reproduire pour la somme que je lui ai proposée The Bigger Bigger Splash sans hésiter...
Etre bon en affaires, c’est la forme d’art la plus fascinante.
Andy Wahrol


Un article de Meredith Blixen.



Des citations de Wahrol sont dispo ici http://www.evene.fr/celebre/biographie/andy-warhol-2347.php?citations

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 26 Juin - 13:37

é-xcé-llent !!!
superbe article mamselle Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mar 26 Juin - 14:01

fablyrr a écrit:
é-xcé-llent !!!
superbe article mamselle Wink
merci! comme ça, j'aurais appris quelque chose sur Andy...

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 27 Juin - 17:32

fablyrr a écrit:
é-xcé-llent !!!
superbe article mamselle Wink

Vi entièrement d'accord avec Fablyrr. J'adore le côté direct sans ménagement de Meredith.

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 27 Juin - 17:38

Et encore, elle s'est retenue... lol!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 4 Juil - 16:05

pandore a écrit:
Et encore, elle s'est retenue... lol!

Vivement qu'elle ne se retienne plus alors Wink

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 4 Juil - 16:11

oui ca pourrait donner di comme ca Smile


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
Ailean
blizzard des lettres
blizzard des lettres
avatar

Nombre de messages : 1802
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 4 Juil - 16:15

J'aime lol!

_________________
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailean.neufblog.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Jeu 5 Juil - 11:59

Moi aussi mais il y a de la marge avant qu'elle accepte d'être aussi sexy!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 12 Sep - 12:38

Lilith Project

A la suite d'un accident ayant egendré explosion, incendie, etc. les patients survivants de Sunny Hill, asile psychiatrique, parviennent à s'échapper. Parmi eux, une jeune femme, Lilly...
Lilly a été internée à l'âge de 16 ans, lorsque ses premiers "troubles du comportement" se sont manifestés... En réalité, lorsqu'elle a eu ses premiers rapports sexuels et a bu le sang de son amant fraîchement égorgé...

Lilly, au début, ne sait pas ce qu'elle est( qui elle est) et ne se souvient même pas vraiment d'avoir tué. Elle veut retrouver ses parents, avoir une vie normale, etc. Malheureusement, eux ne l'entendent pas de cette oreille. Et la dénonceront aux autorités. A la question de Lily "pourquoi, je suis votre fille... " ils répondront "non". Lilly échappera bien sûr aux hommes venus l'arrêter, gros titres dans les journaux et éveille l'attention de sa mère/ tante/ soeur biologique, qui va tenter de la guider vers elle, certes, mais aussi vers la vérité : le clonage, le projet lilith... et sa véritable nature.
Les agents du gouvernement, parallèlement à cela, vont éviedemment se lancer à ses trousses.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 12 Sep - 13:03

lol! très bon Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 12 Sep - 13:04

Ca fait une saison 1. la saison 2 s'agrémentera évidemment de traques et de questionnements sur qui est le plus monstrueux, suer le passé à proprement parler des "Lilith", etc.

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
fablyrr
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 5924
Age : 40
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 12 Sep - 13:08

et donc tu l'envoi ou pas?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fablyrr.com
pandore
Polyglotte du JdR
Polyglotte du JdR
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   Mer 12 Sep - 13:14

fablyrr a écrit:
et donc tu l'envoi ou pas?

Oui, àla BBC et à HBO après l'avoir déposé pour certifier que c'est mon mien!!!

_________________
J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif!
Quelqu'un m'ajuste : Paf! et je riposte... / Pif!
- Edmond Rostand (Cyrano)
http://charlottebousquet.blogspot.com/
www.charlottebousquet.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charlottebousquet.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Background pj Pandore campagne : beyond the stars   

Revenir en haut Aller en bas
 
Background pj Pandore campagne : beyond the stars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Background RdT fin de la campagne Couronne du Destin
» campagne loup garou apocalypse
» CAMPAGNE DD4
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Maitresse-pandore, panda 166

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les parties à raconter :: Contemporain- Fantastique :: Fireborn-
Sauter vers: